Accueil > Sétif profond >

Aïn abessa : Une commune à ressusciter

jeudi 28 décembre 2006, écrit par : Farid Benabid, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Créée en 1871, Aïn Abessa, commune de 15 000 habitants et située à 17 km au nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Sétif, n’est plus cette localité d’antan vouée à une grande prospérité.
Une léthargie s’installe faute de projets porteurs, de structures économiques et de bonne gouvernance. Les responsables locaux n’en finissent pas avec les luttes de clans et les querelles intestines.
Le P/APC, élu en 2002, a été relevé de ses fonctions suite à une condamnation judiciaire confirmée par la cour suprême. Région à vocation agricole (culture de céréales et élevage), elle croule sous l’effet d’une démographie galopante et où les ressources sont presque inexistantes. La quasi-totalité de sa population active travaille à Sétif. Même le maire en poste y réside. Redoutant l’hiver rigoureux où les chutes de neige sont abondantes, elle brille au printemps par la grâce de Dame Nature qui offre généreusement ses attraits.
En été, le village respire la fraîcheur grâce à la magnifique forêt qui l’entoure. Cette brève image d’Épinal est, malheureusement, balayée par un quotidien des plus amers. Routes défoncées et trottoirs inachevés sont le cocktail d’accueil du visiteur. Mieux ! Dans le cadre de la réalisation de 30 logements à caractère social, l’APC a choisi pour lieu d’implantation un site situé à 30 mètres d’une cité de 18 logements à la place d’un espace vert et d’une aire de jeux pour enfants Cette aire de jeux a été rasée, au grand dam des enfants qui pleuraient devant leur espace détruit. La localité est devenue la capitale des constructions illicites.

Farid Benabid


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus