Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Examens de fin d’année : L’éducation à l’épreuve de vérité

dimanche 27 mai 2007, écrit par : Nabil Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Le directeur de l’éducation de la wilaya de Sétif (DE) a, lors d’une rencontre avec la presse, présenté un bilan d’activités de son secteur ; il a aussi informé la corporation sur les préparatifs des examens de fin de cycle qui sont imminents : 6e, BEM et baccalauréat.

Sétif est la wilaya la plus importante de par le nombre d’élèves et d’infrastructures d’accueil avec 812 groupes scolaires, 170 CEM et 57 lycées sans compter les nombreuses cantines, demi-pensions et internats. Des projets sont en cours de réalisation ; il est prévu de réceptionner, à la rentrée 2007/2008 : 16 groupes scolaires, 18 CEM et 7 lycées. Le nombre d’élèves scolarisés à tous les niveaux est de 339 268, soit 21,84 % de la population de la wilaya. Le plus grand nombre revient au cycle primaire avec 182 017 potaches, 114 791 pour le cycle moyen et 42 460 pour le secondaire. 21 441 fonctionnaires veillent au bon fonctionnement du secteur dont 2581 PES, 5066 PEF/PCEF, 7371 instituteurs/PCEF et 6423 pour le personnel administratif. 977 recrutements ont été effectués en 2006, directs ou par concours. La régularisation des traitements de 3187 vacataires est en bonne voie ; après obtention de la dérogation de la Direction générale du budget (DGB), il est possible de payer les suppléants jusqu’au mois de juin prochain, fin de leur période de remplacement. 1062 instituteurs et 551 PEF ont eu droit à la formation des enseignants (mise à niveau) pour l’année en cours. Des formations spécialisées de directeurs et de conseillers pédagogiques ont bénéficié à 100 employés du secteur. Des enseignants et des inspecteurs du secondaire et du moyen ont participé à un programme de formation, dans le cadre de la coopération algéro-américaine MEPI et du renforcement des réformes du système éducatif . Concernant les examens de fin d’année, Abdelaziz Ghenam a annoncé que 37 117 élèves du primaire qui participeront le 27 mai à l’examen de sixième dans 157 centres seront pris en main par 5600 encadreurs dont 900 pour les trois centres de correction de Sétif, El Eulma et Bougaâ. A savoir que 10 élèves sourds-muets passeront cet examen. Cette année, les élèves n’ayant pas suivi régulièrement leur cursus de 3 années de français seront dispensés de cette épreuve. Pour les épreuves du BEM qui débuteront le 3 juin, 22 070 collégiens, dont 26 de l’école privée Ennour, (12 777 en plus par rapport à 2006), 89 centres sont désignés à cet effet, 6000 encadreurs dont 1000 pour les deux centres de correction de Sétif et d’El Eulma. 208 candidats participeront à la première épreuve de tamazight. 66 élèves internes seront soumis à l’examen au niveau du centre de rééducation de Sétif. A noter l’introduction, cette année, d’une épreuve optionnelle, à savoir la musique ou le dessin, et seule la note supérieure à 10 sera comptabilisée. Pour ce qui est du baccalauréat, 28 358 lycéens investiront les 83 centres de déroulement, dont 1 pour les 23 candidats internés. 7365 enseignants assureront l’encadrement de l’examen. Les lycées Kerouani et Ibn Rachik seront les centres de correction. Une somme de 11 736 720 DA a été allouée pour la prise en charge des examens. Nombre de rencontres, de séminaires, de conférences et de colloques ont animé l’année scolaire, en collaboration avec d’autres secteurs comme la santé, le ministère délégué à la Famille, l’université. Une attention particulière a été portée aux cours de soutien destinés aux classes de terminale qui ont reçu une enveloppe de 800 millions de centimes de la part de la wilaya. N’oublions pas de signaler la disponibilité et les prises de positions du premier responsable de Sétif quand il s’agit de faciliter la tâche au secteur de l’éducation. Le directeur de l’éducation s’est prêté aux questions des journalistes et a mis la lumière sur de nombreux sujets : les 52 groupes scolaires abandonnés, la dépendance de ces groupes de l’APC, le traitement du surplus des enseignants de certaines matières et le mouvement qui va s’en suivre. Le mot d’ordre est de travailler dans la transparence totale avec les commissions paritaires, la situation du technicum des 1006 et aussi la disponibilité du matériel informatique et de projection (data show) dans les établissements et l’obligation de les utiliser, alors que de nombreux chefs d’établissement refusent de les mettre à la disposition des élèves. L’école Cheikh Adel a été remise à la DAS pour en faire bénéficier les écoliers handicapés. Le DE assure son total soutien au personnel enseignant dans l’accomplissement de sa noble tâche.

Nabil Lalmi, El Watan


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus