Accueil > Sétif profond >

Le gaz de ville en point de mire à Aïn Abessa

dimanche 27 mai 2007, écrit par : N. L. El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Le premier responsable de la wilaya de Sétif s’est rendu à Aïn Abessa, au nord-ouest de la wilaya, pour une visite d’inspection et de travail. Il a d’abord procédé, sous les applaudissements de la population, au lancement des travaux d’alimentation en gaz naturel de la ville de Aïn Abessa.

Le projet inscrit comprendra un réseau de transport de 17 km et celui de distribution de 33,35 km pour une enveloppe de plus de 43 milliards de centimes. Le réseau de transport sera financé à 90% par la wilaya et le reste par Sonelgaz. 1400 branchements seront effectués et toucheront une population de 9800 âmes. Les travaux de réalisation ont été attribués à des entreprises privées. L’opération, entamée le 13 mai dernier, durera 12 mois et permettra l’amélioration des conditions de vie de la population, un essor économique et industriel de la région sans nuire à l’environnement. La population a réservé un accueil très chaleureux au wali et ne s’est pas privée d’exprimer sa détresse et de lancer des appels aux responsables pour la prise en charge de ses problèmes : « N’oubliez pas les jeunes », entendat-on à maintes reprises. Après cela, M. Bedoui s’est rendu sur les hauteurs de la ville pour rendre hommage au moudjahid Chouaf Dahmane, né en 1924, ancien détenu au camp de concentration de Kasr Taïr, et décoré de la médaille de l’ALN. Là, le premier responsable de la ville a exprimé fierté et honneur de faire partie de cette race d’hommes qui ont tant sacrifié pour leur pays. Il a aussi promis d’installer un musée dans chaque daïra pour faire connaître aux générations futures la gloire et le sacrifice de leurs ancêtres. Deux autres vieux moudjahidine seront distingués et recevront l’hommage du chef de l’exécutif de la wilaya de Sétif, Doukhi Layachi, ex-commissaire politique, âgé de 82 ans, ainsi qu’Osmani Nechadi (El Bekhouche), 92 ans, et son épouse Rabiaâ dont la maison servait de refuge et de base aux maquisards de l’ALN. Après les hommages, tous les présents ont partagé dans la convivialité le repas préparé par la famille.

N. L. El Watan


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus