Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

La circonscription de Sétif a entamé hier la révision des moyennes

Application de la décision présidentielle de révision du système de passage
mardi 3 juillet 2007, écrit par : Abdehalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

En application à la décision du président de la République, lors de sa dernière visite à Sétif, portant sur la révision du système de passage en première année secondaire jugé « illogique » et « sévère », la wilaya de Sétif, qui compte 6 circonscriptions d’orientation, a entamé, dimanche dernier, la procédure de calcul des notes de passage sur la base d’un coefficient égal entre le résultat obtenu aux épreuves du BEM et la moyenne de l’année scolaire. C’est la commission d’orientation de la circonscription de Sétif qui a entamé les travaux, en attendant la programmation des cinq autres zones du découpage administratif. Selon le service d’orientation, cette opération sera clôturée avant le 10 juin prochain, conformément aux instructions ministérielles.

On apprend aussi que les tableaux des notes des élèves préparés au préalable au niveau de la direction de l’orientation scolaire de Sétif faciliteront l’« avancée » considérable de l’opération instruite par Benbouzid. Sur le plan des résultats définitifs, Sétif a enregistré cette année un taux de réussite au BEM supérieur à 44%, alors que les calculs annoncent que 55% des élèves sont potentiellement admis en première année secondaire au vu des moyennes enregistrées au cours de l’année scolaire.
Une situation qui a suscité tant d’inquiétude parmi les parents d’élèves venus s’enquérir hier, au siège de la direction de l’éducation de wilaya, de la situation de leurs enfants mais en l’absence de toute information officielle. Car, en dehors des efforts engagés par le nouveau directeur de l’éducation dans le domaine de la discipline et de la transparence, l’institution persiste à user de procédés qui relèvent du temps où l’accès à l’information et aux services n’était réservé qu’à une classe de privilégiés.
Aussi, même avec l’intérêt accordé par le nouveau responsable à la mission d’information en installant une cellule de communication, l’accès de la presse à l’institution obéit toujours à l’ordre « préférentiel » instauré par les agents d’accueil de l’immeuble.
Enfin, dans le cadre de la réforme du système éducatif décidé par le département de Benbouzid, nous apprenons que le directeur de l’éducation de Sétif a procédé ces derniers jours au « limogeage » du secrétaire général de son administration en attendant d’autres mesures disciplinaires, car il paraît que l’option engagée par le premier responsable de l’éducation de wilaya n’a pas manqué de soulever quelques résistances parmi le personnel.

Abdehalim Benyelles
La Tribune


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus