Accueil > Sétif profond >

Réalisation de logements à Sétif

Un retard flagrant
mercredi 22 juin 2005, écrit par : Nedj

Dans le cadre d’une visite d’inspection qui a conduit le premier magistrat de la wilaya à El-Eulma et Sétif dimanche dernier, il a été constaté de visu le retard enregistré dans la réalisation des différents programmes de logements, tous types confondus.

L’Aadl, qui devait livrer 360 unités sur un programme de 500 logements à la fin du mois en cours, a enregistré un retard significatif. Cela est dû, selon les responsables chinois des chantiers, au problème de visa pour les ressortissants chinois devant travailler en Algérie. C’est ce qui a amené les Chinois à recruter de la main-d’œuvre locale. Le retard est estimé à pas moins de 6 mois. Selon des connaisseurs dans le domaine du bâtiment, le modèle chinois n’est pas adaptable à l’Algérie ; par conséquent, les autorités doivent chercher de nouveaux constructeurs pour pouvoir réaliser le programme du président.
D’ailleurs, le wali n’a pas été tendre avec les Chinois qui gèrent le chantier Aadl d’El-Eulma. Idem pour le chantier Aadl de 500 logements location-vente de Sétif, puisque la Nova-Invest n’a enregistré qu’un taux d’avancement de 35%. D’où la recommandation faite à cette entreprise réalisatrice de doubler, voire tripler ses effectifs. “Les moyens existent, la main-d’œuvre aussi. C’est une histoire de meneurs d’hommes”, a affirmé le wali en colère. “Les Chinois sont défaillants. Prouvez que nous sommes meilleurs et nous n’aurons plus recours à ces constructeurs étrangers”, conclut-il à l’adresse des responsables locaux. Il est à souligner que les responsables du secteur du bâtiment ont affirmé leur regret de voir les projets traîner, car la majorité des chantiers ferment à 16 heures.
D’un autre côté, la deuxième étape de la visite a mené la délégation vers l’inspection des différents programmes LSP qui s’inscrivent dans le cadre du programme quinquennal de 1 million de logements à réaliser d’ici 2009. La recommandation a été faite aux promoteurs de doubler les effectifs pour parvenir au respect des délais, à défaut de quoi, les coûts de réalisation seront revus à la hausse. L’Opgi de Sétif, contrairement aux autres promoteurs, a réussi à lancer, durant le deuxième trimestre de l’année en cours, la construction de 1 798 logements à travers les quatre coins de la wilaya, dans le cadre de programmes datant de 2000.
En outre, 240 autres logements ont été lancés il y a quelques jours, “les 760 unités qui restent du programme de l’année en cours seront lancées incessamment”, nous a affirmé le directeur général de cet office.
Il est à noter, par ailleurs, que plus de 4 000 logements sont fermés, portant un préjudice financier considérable à l’Opgi.

Faouzi Senoussaoui, Source : Liberté


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus