Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Le manque de liquidités a fait l’événement à Sétif

« Tous les retraits à vue seront honorés à la veille de l’Aïd »
lundi 17 décembre 2007, écrit par : A. Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Depuis près d’une semaine, les bureaux de poste de Sétif vivent une tension indescriptible. Jusqu’à hier d’ailleurs, l’inquiétude était visible sur les visages des salariés venus s’enquérir de leur compte CCP auprès du centre payeur principal de Sétif. Le même scénario est vécu au niveau des guichets de banque. Pratiquement toutes les banques sont prises d’assaut par les citoyens. Mais là, le problème n’est pas aussi inextricable que celui enregistré depuis plusieurs jours par les guichets d’Algérie Poste qui ne disposaient pas de liquidités. Une première à Sétif, diront quelques employés de la poste qui, eux-mêmes, s’inquiètent de leur possibilité de s’alimenter en billets de banque afin d’honorer les besoins de la fête de l’Aïd, où c’est le mouton qui présente la première nécessité. Hier, lundi, à deux jours de la commémoration du rituel, les salariés alignés en file attendent de percevoir leur mensualité depuis le lever du jour. La nouvelle du manque de liquidités au niveau des bureaux de poste a vite fait le tour de la ville, mais ils ne désemplissent pas car les files s’alimentent encore plus et on ne perd pas espoir. Au cours de la matinée d’hier, les préposés aux guichets de poste rencontrés sont inquiets, mais peu avant midi le receveur principal de la direction d’Algérie Poste nous fait savoir que les caisses de son service viennent tout juste d’être alimentées en liquidités. « Nous percevons à l’instant un montant de 800 000 000 de dinars en provenance de la Banque centrale », nous déclare Gharzouli Nouredine avec soulagement. En fait, tout au long de la semaine, les demandes des 120 centres payeurs d’Algérie Poste avaient doublé. Car, nous explique notre interlocuteur, toutes les dates des virements mensuels des travailleurs des différents secteurs ont été avancées. En effet, nous explique-t-il, celles-ci habituellement opérées à partir de la date du 24 du mois ont été désormais fixées au 12 de ce mois de décembre. Outre cela, notre entretien avec le premier responsable du centre payeur de la wilaya de Sétif fait ressortir que c’est l’alimentation bi-hebdomadaire de son administration en billets de banque à partir de l’institution monétaire nationale qui permettait de répondre aux besoins pressants et massifs des citoyens en pareille circonstance. Mais, selon lui, tous les citoyens seront pratiquement satisfaits avant la fin de la journée d’aujourd’hui. Il semble aussi qu’un accord ait été conclu avec la Banque centrale, visant un approvisionnement quotidien en liquidités, ce qui mettrait fin définitivement au problème de disponibilité de billets de banque au niveau des centres payeurs d’Algérie Poste à l’occasion des périodes des grands rushs des salariés sur les bureaux de poste.

Par ailleurs, c’est la flambée des prix des fruits et légumes qui est à signaler à la veille de l’Aïd. Si la journée d’hier a été marquée par les perturbations atmosphériques où les premières chutes de neige ont été enregistrées à Sétif et dans sa région, le marché des fruits et légumes n’a guère été épargné par les bouleversements climatiques. Ce sont les difficultés des agriculteurs liées à l’état des routes qui sont pour beaucoup dans cette pénurie, déclarent les commerçants. Le prix de la pomme de terre a grimpé hier à 60 DA, de même pour la tomate qui a atteint les 80 DA, les oignons 40 DA, mais les hausses les plus perceptibles ont été notées au niveau des fruits, les oranges affichant 90 DA le kilogramme, la mandarine variant entre 90 et 120 DA, les pommes à 120 DA et les bananes à 140 DA.

Enfin, c’est le prix du mouton, accessible cette année à toutes les bourses, qui semble marquer la satisfaction générale des citoyens. Tout le monde s’accorde à dire que le citoyen pouvait acquérir son mouton à partir de 10 000 DA ou encore un peu moins, des prix largement en baisse comparativement à l’année dernière. Au marché du bétail, là où tous les maquignons se réunissent depuis déjà une semaine, les mêmes impressions se dégagent et les baisses sont de l’ordre de 2 000 à 3 000 DA. Dans cette ambiance de fête, Sétif ayant revêtu son manteau de neige hier, les citoyens rencontrés tentent de s’enquérir sur les conditions atmosphériques de la journée du mercredi qui sera marquée par l’accomplissement de l’acte rituel et les déplacements des familles. A ce sujet, les services de la météo de Sétif disent que les chutes de neige enregistrées dans la région ont atteint 5 cm à 1 009 mètres d’altitude, à Aïn Arnat, alors qu’au Nord, l’épaisseur maximale a été de l’ordre de 20 cm. Cependant, on annonce une éclaircie qui durera tout le week-end mais le verglas perdurera jusqu’à la veille de l’Aïd.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus