Accueil > Sétif profond >

Les habitants du village, Lahssasna (El-Ouricia) tirent la sonnette d’alarme

« M. le Wali vous êtes notre dernier recours »
mercredi 7 mai 2008, écrit par : Farès. R. Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

’est des habitants pour le moins qu’on puisse le décrire stressé et vivant leur mal en patience qui ont tenus à travers notre journal à exprimer leur désarroi et leur grande déception vis-à-vis de la situation dans laquelle se trouvent-ils depuis déjà bien des lurettes.

Et dire que la région en question a vécu un bombardement par l’artillerie française en 1958 pendant des jours et des nuits pour ‘’ déverser ‘’ le moins qu’on puisse le dire sa colère. Situé sur le front Est de Djebel Megress à moins de cinq kilomètres de la commune d’El Ouricia relevant de la daïra d’Aïn Arnat, cette zone vit dans l’oubli le plus total et loin des préoccupations des autorités locales. Aujourd’hui un village ‘’ oublié ‘’, malgré tous les appels de détresses lancées à maintes fois par la population locale notamment par le biais d’une association crée justement pour faire valoir sa voie auprès des intéressés. En effet, pour B. Azouz, les habitants de ce hameau sont dans une situation lamentable a commencer par la route qui relie le village au chef lieu de la commune ‘’ nos enfants traversent quotidiennement une dizaine de kilomètres pour rejoindre leurs écoles. Ceci a influé négativement sir les résultats de leurs scolarités ‘’ dit-il et d’ajouter ‘’ la seule route qui lie le village au chef lieu de la commune date de 1992. Actuellement, il est dans un état lamentable. Même les véhicules tous terrains trouvent d’énormes difficultés pour se déplacer ‘’ enchaîne encore notre interlocuteur. Pour ce qui est de l’électricité, c’est le même constat. 25% en fait de la population sont sans courant électrique depuis 1990 à ce jour. Le transformateur n’a pas été renouvelé depuis plus de vingt ans plus précisément en 1987 ‘’ précise t-il un peu plus loin. En outre, il faut dire que les habitations sont toujours sans assainissement depuis l’indépendance a ce jour ce qui n’est pas pour faciliter la vie a une population en quête du strict minimum dans un pays ou on commence a parler au passage d’une nouvelle ère. Mais là ou le bat blesse, c’est surtout le chômage qui touche pratiquement 100% des jeunes de la région lesquels ne demandent selon notre interlocuteur ‘’ qu’un terrain de proximité ou ils peuvent jouer et éviter donc de sombrer dans la drogue et la délinquance. Pour finir, le représentant de cette localité a tenu à lancer un appel pressant et urgent aux autorités locales à leur tête le wali de Sétif M. Nourredine Bedaoui qui reste aux yeux ‘’ un homme responsable et qui pourra nous venir en aide ‘’ ‘’ M. le wali, nous voudrions bien que vous intervenez personnellement pour nous donner un coup de main.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus