Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Plusieurs citées de la ville en sont touchées : Les robinets à sec.

Du coté de Aïn El Fouara, c’est une véritable anarchie qui caractérise la distribution de l’eau au niveau des cités de la ville
vendredi 25 juillet 2008, écrit par : Farès. R. Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

amais en effet, Sétif ville n’a jamais connue une situation pareille en matière d’alimentation en eau potable. Figurez-vous que certains quartiers qui s’alimentait pratiquement quotidiennement n’ont pas vu le précieux liquide couler dans leur robinets durant quatre voir cinq jours de suite.

En tous cas, les citoyens déjà usés par la canicule qui sévit depuis presque un mois n’arrivent pas à cacher leur colère. M. Nacira, femme au foyer habitant la cité des 1014 Logts a tenu à nous contacter pour nous faire part de son mécontentement quant aux changements du rythme de l’alimentation en eau potable ‘’ nous avons été privé de l’eau pendant quatre jours la semaine dernière. Nous avons vainement tenté de prendre attache avec la structure qui gère la distribution de l’eau pour nous donner des explications mais en vain. Personne ne veut nous entendre ‘’ nous dira t-elle amèrement ‘’ ce n’est pas possible de vivre dans une pareille situation alors que la température n’a pas descendue des 40° depuis une quinzaine de jours ‘’ et de se demander un peu plus loin ‘’ pourtant ce n’est pas la pluie qui a manquée en hiver et même il y a peu de temps ‘’. C’est le constat également dans d’autres quartiers de la ville antique Sitifis.

A la citée des 500 Logts par ailleurs, les habitants ont été surpris par les horaires de la distribution de l’eau. Selon en effet un citoyen qu’on a croisé, tout a change il y a presque un mois ‘’ on ne s’inquiétait pas trop en fait puisque l’eau continue à couler jusqu’a 8 et même 9 h du matin. Seulement depuis quelques semaines, il faudra se lever tôt ou veiller tard dans la nuit pour ne pas rater votre tour si non, vous allez passé toute la journée a sec ‘’ s’exclame cet ancien cadre d’une société privée. Par ailleurs, il n’est un secret pour personne que même la qualité de l’eau qui coulent des robinets du coté de la ville phare des Hauts Plateaux est décriée si non comment expliquer que la majorité des citoyens s’apprivoisent désormais des ressources d’eau au niveau des mosquées ou se rabattre sur les différents marques de l’eau minérale, lequel n’est a la portée de tout le monde. En attendant peut-être que les choses connaitront une amélioration, la population Sétifienne continue de vivre dans l’angoisse de rater l’heure de vérité si on n’ose l’appeler ainsi.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus