Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Recrutement dans le secteur de l’éducation à Sétif

Près de 20 000 candidats pour 1 168 postes
dimanche 14 septembre 2008, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

e secteur de l’éducation nationale reste le premier pourvoyeur d’emplois permanents pour les universitaires, notamment les détenteurs d’une licence d’enseignement, faute d’expansion de l’entreprise économique.

À Sétif, 1 168 postes sont mis sur un marché déséquilibré avec une demande 20 fois supérieure.

Le concours pour le recrutement de 144 professeurs du secondaire parmi plus de 4 000 candidats a eu lieu hier et les résultats seront connus d’ici la fin du mois.

Le service des examens et de l’orientation de la direction de l’éducation de la wilaya de Sétif, à l’instar des autres wilayas du pays, n’a pas fermé ses portes pendant les vacances d’été et les fonctionnaires dudit service n’ont pas eu droit au congé. En effet, ils ont assuré la permanence pour la réception et l’étude des dossiers des postulants pour les postes d’emploi ouverts par le département de Boubekeur Benbouzid.

La wilaya de Sétif a bénéficié de 1 168 postes dont 487 pour le recrutement de professeurs qui exerceront dans le cycle moyen qui connaît cette année le passage d’une double cohorte en première année moyenne. Quant au cycle secondaire, il sera renforcé cette année par 144 nouveaux professeurs.

Rien que pour ces deux grades, la direction a reçu pas moins de
8 000 dossiers. Ces derniers sont passés au peigne fin par la Fonction publique qui, pour la deuxième année consécutive, veille au contrôle minutieux du barème qui stipule l’application du barème pour les candidats. “Comme vous le savez, depuis l’année dernière, le gouvernement a mis un barème pour le recrutement dans le secteur de la fonction publique. C’est la note de la dernière année du cursus universitaire de l’étudiant qui déterminera s’il est admis ou non. Si, par exemple, nous avons un candidat qui a 14 de moyenne et un autre qui a 12, c’est celui qui a 14 qui a plus de chances de décrocher le poste. On tient compte aussi des années de suppléance de pré-emploi, des recherches et de la note de l’entretien avec la commission”, nous a déclaré le directeur de l’éducation. Par ailleurs, pour les 140 postes d’adjoints de l’éducation mis sur le marché, le service des examens a reçu pas moins de 6 000 dossiers. Rappelons que Sétif a bénéficié aussi de 250 postes administratifs et de 287 autres dans les différents autres grades de service au niveau des établissements du moyen et du secondaire, à savoir les agents de service, les dactylographes, les agents des services économiques… Ce recrutement massif permettra d’atténuer un tant soit peu le déficit enregistré en matière du personnel enseignant et administratif pour l’amélioration du rendement scolaire.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus