Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Service public Dites-vous ?

dimanche 11 janvier 2009, écrit par : N. L. El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

ne canalisation d’alimentation en eau éclate à 3 h du matin dans un bâtiment de la cité des 450 logements (CNEP), située au nord-ouest de la ville de Sétif, et des locataires essaient de venir en aide à leurs voisins, dont les appartements ont pris eau.

La cassure s’étant produite à un niveau plus haut que le robinet d’arrêt, il a été impossible de couper l’arrivée d’eau sans intervenir au niveau de la vanne, normalement tâche du ressort des services de l’ADE. Malheureusement, l’Algérienne des eaux « est partie » sans laisser d’adresse, ni numéro de téléphone pour la contacter en cas de pépin. Les pompiers, qui déclarent avoir dépassé leurs prérogatives, ont fini par arriver 40 mn après l’appel au secours, soit aux environs de 5 h 10. Pour atteindre la vanne, ils ont été obligés de déblayer des tonnes d’ordures, résultat de plusieurs années, garnissant la fosse où se trouve le robinet, qu’on a fini par atteindre aux environs de 6 h du matin, au grand bonheur de certains locataires qui venaient de se réveiller. En suivant les canalisations, d’aucuns ont été ébahis, et consternés, de constater qu’elles sont faites avec une matière oxydable, et que la rouille est bien partie pour causer, prochainement, d’autres dégâts dans toute la cité des 450 logements. Les citoyens s’interrogent sur l’état de ces canalisations pourries et l’utilité d’un service d’entretien au niveau de l’ADE.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus