Accueil > Sétif profond >

Le wali de Sétif : “Les logements LSP seront cédés à 280 millions”

samedi 7 mars 2009, écrit par : F. SENOUSSAOUI, Liberté, mis en ligne par : Nabil Foudi

"Si la wilaya lance un nouveau programme de logements sociaux participatifs, les logements qui seront attribués dans le cadre de cette formule seront cédés à 280 millions contre 200 millions dans les programmes qui ont précédés.” Tels sont les propos du chef de l’exécutif de la wilaya de Sétif lors du forum de la wilaya, organisé jeudi dernier par la cellule de communication.

En effet, le wali, qui a longuement parlé des différents segments du logement dont la wilaya a réalisé des centaines, voire des milliers de logements, a aussi affirmé que sur les 52 000 unités en construction dont 20 000 logements ruraux, plus de 12 000 unités LSP, 1 000 en location, 5 000 logements sociaux locatifs au niveau du chef-lieu de wilaya, une grande partie (80%) a été livrée. Le wali, qui a fait du logement son cheval de bataille, a appelé les souscripteurs qui se sentent “arnaqués” par leurs promoteurs respectifs de recourir à la justice. “Les gens qui se sentent lésés n’ont pas à venir se plaindre à la wilaya ou à la daïra, nous sommes dans un état de droit et la justice fera son travail”, dira le wali. Par ailleurs, l’invité du forum de la cellule de communication a annoncé que le secrétaire général de la wilaya, les chefs de daïras et les P/APC auront, désormais, à étudier les dossiers des demandeurs de LSP ou d’un toit dans le cadre de la formule CNEP-IMMO, qui compte actuellement 4 000 unités en construction à Sétif, dans le cadre des enquêtes du social. Le wali a, ainsi, laissé entendre que les demandeurs de logements dans ces deux formules seront triés parmi les demandeurs de logements sociaux tout en promettant de mettre fin à cette crise de logement au courant du prochain quinquennat en prévoyant la construction de nouveaux logements dans le cadre de différentes formules.

Pour l’éradication du logement précaire, le premier responsable a affirmé que son administration, après l’opération de Diar El Nakhla compte procéder à raser la cité des abattoirs d’El Eulma qui constitue un point noir dans la deuxième ville de la wilaya ainsi que plusieurs harate à travers la wilaya notamment au niveau du chef-lieu.

Et pour mettre fin à la spéculation concernant l’utilisation du site de Diar Nakhla, un terrain d’une grande importance foncière, le wali a affirmé que le site en question, à l’instar du site de Bounechada, sera utilisé pour y édifier une construction d’utilité publique. C’est l’assemblée communale qui aura le soin, en concertation avec la population de décider sur la nature de cette utilité publique. Pour le foncier industriel, nous avons appris que les services de la wilaya sont arrivés à régulariser pas moins de 80 cas, cependant,
30 décisions de validations ont été annulées par les dits services. A cet effet, le commis de l’État a été très clair en annonçant que les projets d’investissements qui ne seront pas concrétisés dans un délai de six mois disparaîtront et les assiettes foncières qui leur ont été attribuées seront récupérées.

Par ailleurs, le wali a appelé les grands investisseurs à venir à Sétif car ils y trouveront les portes grandes ouvertes pour les encourager et les accompagner.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus