Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

La cour fait sa mue

mercredi 11 mars 2009, écrit par : A. benamar, Leïla Benani, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

fin d’améliorer les conditions de travail des fonctionnaires et réserver, le cas échéant, un meilleur accueil aux citoyens, la cour de Sétif et les tribunaux qui y sont rattachés ont, le moins qu’on puisse dire, fait peau neuve. Ainsi, l’ancien tribunal, jouxtant le siège de la cour, a été relooké pour abriter, désormais, le service du casier judiciaire.

« Ces résultats sont le fruit de la modernisation du secteur ; nous avons commencé par la formation des agents et l’installation d’équipements sophistiqués qui facilitent le travail des différents fonctionnaires dans le but de mieux servir les justiciables », dira le procureur général. Des hôtesses d’accueil sont sur place pour mieux prendre en charge les 1 200 personnes qui se rendent quotidiennement à ce service qui, outre le casier judiciaire, délivre d’autres documents aux justiciables, à savoir les mandats d’arrêt, les arrêtés et décisions de justice ; il met aussi à la disposition des auxiliaires de la justice, notamment les avocats, les informations nécessaires.

Des écrans et des tableaux d’affichage ont été prévus pour répondre à toutes les questions. Des espaces sont prévus pour accueillir les personnes aux besoins spécifiques, où un guichet leur a été réservé. Mieux encore, nous avons appris que le ministère de la Justice a doté Sétif de six imprimantes en braille à l’intention des justiciables non-voyants, qui peuvent désormais réclamer leurs documents. Pour prendre en charge les personnes malades, le médecin de la cour est, à cet effet, réquisitionné. Concernant le casier judiciaire, nous avons constaté que le temps d’attente ne dépasse guère les dix minutes. Un greffier divisionnaire est chargé de la communication et de l’orientation des justiciables, et veille à ce que le citoyen ait toutes les réponses.

Pas moins de trente micro-ordinateurs reliés à un réseau intranet, dont 18 destinés à délivrer le casier judiciaire n°3, permettent de traiter toute la demande en temps réel ; aucune instance n’est enregistrée au niveau dudit service. Notons que la cour de Sétif délivre, durant les périodes de pointe, plus de 1 000 casiers judiciaires par jour. A cet effet, le président de la cour de Sétif n’a pas écarté le recours à la demande de ce document par Internet dans les prochains mois ; cette possibilité est, selon notre interlocuteur, à l’étude. La numérisation des archives d’avant 1999 est un autre projet inscrit dans la feuille de route d’un secteur qui fait sa mue.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus