Accueil > Sétif profond >

Gaz naturel - Plus de 2 000 foyers raccordés

samedi 11 avril 2009, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

u vu du froid glacial caractérisant cette région en hiver, beaucoup d’efforts restent à faire pour l’approvisionnement de l’ensemble des localités en cette énergie.

Plus de 2 000 familles résidant dans les communes de Guenzet et de Harbil (nord-ouest de Sétif) bénéficieront prochainement du raccordement au réseau du gaz naturel, ont souligné, hier, mercredi, des responsables du secteur de l’énergie.

Ce projet, lancé la veille par le wali en visite de travail dans cette région montagneuse de la wilaya, s’inscrit dans le cadre d’un programme complémentaire alloué à la wilaya pour le raccordement de plus de 10 000 foyers dans les communes de Beni Ourtilane, Babor, Guenzet, Bousselam, Beni Chebana et Beni Mouhli, ont précisé les mêmes sources. Un financement de l’ordre de 119 millions de dinars a été mis en place pour cette opération de raccordement au profit des populations de Guenzet et de Harbil qui devraient bénéficier du gaz naturel « dans 12 mois, les travaux devant être livrés à l’issue de ce délai », a-t-on ajouté. A la fin de 2009, le taux de raccordement à cette énergie propre sera porté à 75 % et devrait atteindre 85 % au mois de décembre 2010, a-t-on affirmé. Selon les mêmes responsables du secteur, les efforts d’approvisionnement en gaz naturel se poursuivront dans les prochaines années et toucheront notamment les régions enclavées caractérisées par un froid glacial en hiver. Les habitants de ces régions souffrent le martyre et sont contraints de recourir au bois pour se chauffer et cuisiner en raison du manque d’approvisionnement en gaz butane. Les distributeurs de gaz butane n’arrivent pas à satisfaire la demande élevée en la matière, sachant qu’ils sont contraints d’arrêter leur activité lorsque les routes sont bloquées en raison de la neige ou de mauvaises conditions climatiques qui aggravent l’état des routes menant vers les villages enclavés de la wilaya. Au cours de la visite des autorités locales dans cette zone, plusieurs autres projets ont été inspectés, portant notamment sur l’Approvisionnement en eau potable (AEP) des localités de Redjana, Ouled Sidi Khelifa, Ouled Rezig et Harbil et sur des infrastructures relevant des secteurs de l’éducation nationale, de la santé et de la jeunesse et des sports. Des voies de communication, routes nationales et chemins communaux, d’autres chantiers d’AEP, ainsi que des projets de réalisation ou de rénovation de réseaux d’assainissement, également inspectés lors de cette visite, avaient été lancés « à la suite des constatations faites sur le terrain et en réponse aux préoccupations exprimées par les populations de ces régions fortement affectées durant la tragédie nationale », a-t-on précisé. Ces efforts de l’Etat, a-t-on remarqué, sont de nature à encourager les populations de ces zones montagneuses à réintégrer leurs habitations abandonnées dans les années 90, en s’y stabilisant grâce à une reprise des activités rurales à même d’améliorer leurs conditions de vie.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus