Accueil > Sétif profond >

Le wali de Sétif est formel : “Le problème du logement, sera définitivement réglé d’ici à 5 ans”

L’APW de Sétif tient sa première session ordinaire de l’année 2009
mercredi 13 mai 2009, écrit par : FZ, El Moudjahid, mis en ligne par : Boutebna N.

“La crise du logement dans la wilaya de Sétif sera réglée dans les 5 années à venir”, c’est ce qu’a annoncé avant-hier le wali de Sétif, M. Bedoui Noureddine, à l’issue de la première session ordinaire de l’année 2009 de l’APW.

Une session qui a permis à cette assemblée élue de la wilaya et l’instance exécutive d’examiner, conformément à l’article 91 du code de la wilaya, le bilan de l’année 2008 de la wilaya de Sétif et se pencher sur l’état d’exécution des recommandations présentées à l’issue de sessions précédentes.

Dans une wilaya où l’enveloppe de développement atteint aujourd’hui les 244 milliards de dinars dans les crédits alloués pour le grand projet des grands transferts hydrauliques et celui inhérents aux 75 km d’autoroute qui traversent d’est en ouest le territoire de cette wilaya, le président de l’APW, M. Lakhal Lamri, qui interviendra à l’ouverture de cette session ordinaire, ne manquera pas de faire état des avancées remarquables qu’aura connues cette wilaya dans tous les secteurs, au titre des programmes initiés par le Président de la République.

Le choix de la continuité et de la stabilité

Autant d’acquis, dira-t-il, qui se sont traduits par une juste reconnaissance des populations de cette vaste wilaya du pays, autant au plan d’une participation record que d’un choix orienté vers la continuité et la stabilité à l’issue de la réussite de cette grande fête de la démocratie.

Le président de cette institution élue qui condamnera par ailleurs énergétiquement, à travers une motion, les derniers agissements du RCD d’avoir enfreint aux règles de la souveraineté nationale en remplaçant l’emblème national par un tissu noir, reviendra sur le dernier discours prononcé par le Président Abdelaziz Bouteflika, à l’occasion de la cérémonie d’investiture, qualifiant ce discours de véritable message d’espoir qui s’inscrit dans un contexte de continuité et de stabilité.
Il reviendra à cette même occasion sur la commémoration du 64e anniversaire des massacres du 8 Mai 1945, rappelant les pratiques barbares du colonialisme français, le prix fort payé par 45.000 fils du peuple algérien et la nécessité de préserver la mémoire.
Intervenant à son tour, le wali qui a rappelé le caractère de complémentarité qui a toujours prévalu entre les deux instances élue et exécutive au titre d’une action commune du développement et de l’amélioration des conditions de vie du citoyen reviendra sur les élections présidentielles du 9 avril dernier et rendra hommage aux populations de cette wilaya pour cette participation massive de plus de 80% dont elles ont fait acte et qui est en soi une preuve de reconnaissance à toux ces acquis et ces avancées qui ont marqué la dynamique du développement dans une des plus grandes wilayas du pays.

Il s’inclinera devant la mémoire de tous ceux qui ont péri en ce mardi 8 mai 1945 et soulignera l’impact de ces avancées qui, au-delà des efforts d’envergure consentis par l’Etat et la volonté des hommes sur le terrain, sont aussi le fruit d’une démarche fondée sur la proximité, l’écoute et la concertation.

Autant d’acquis qui permettent aujourd’hui à cette wilaya de connaître des résultats indéniables dans les secteurs de l’agriculture, de l’hydraulique avec l’injection de l’immense projet des grands transferts hydrauliques déjà en chantier et qui permettra au-delà de l’irrigation de 36.000 ha de doter plus de 1 million d’habitants en eau potable. La modernisation, la réhabilitation et le dédoublement de nombreuses routes nationales avec une ouverture sur les ports de Béjaïa et Jijel sont d’autres grandes réalisations qui font, avec la vaste opération de désenclavement, la force du secteur des travaux publics en attendant de prolonger prochainement la piste de l’aéroport du 8 Mai 1945 à 2.900 mètres pour l’accueil de gros porteurs.

Un taux d’électrification de 98%

Le dossier inhérent à l’énergie ne sera pas sans occuper une place de choix dans ce bilan, avec un taux d’électrification qui dépasse aujourd’hui les 98% et une couverture en gaz naturel qui sera portée à plus de 70%, touchant 51 communes, alors qu’elle n’était que de 40% en 1999.

Dans le domaine de l’éducation, la démarche consistant à doter chaque commune d’un lycée a connu une réelle avancée, alors que l’université Ferhat-Abbas qui accueille déjà 51.000 étudiants rayonnera davantage dès la prochaine rentrée, avec l’ouverture d’un troisième pôle de 10.000 places pédagogiques et 14.000 lits.
Partout, dans tous les secteurs, la wilaya de Sétif aura ainsi connu une véritable métamorphose.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus