Accueil > Sétif profond >

On ne fume plus dans les hôpitaux

mercredi 27 juillet 2005, écrit par : Nedj

Les établissements hospitaliers de la wilaya de Sétif viennent d’adopter un projet intitulé “Hôpital sans tabac”, présenté par la direction de la santé et de la population de la wilaya. Pour cela, il a été procédé, aussi, à l’installation des comités de lutte contre le tabagisme, en milieu de soins au niveau du CHU, les EHS et tous les secteurs sanitaires de la wilaya.
Cette première en Algérie, initiée par de jeunes médecins et psychologues, consiste à mettre en application le décret exécutif numéro 01- 285 du 24/09/2001, fixant les lieux publics où l’usage du tabac est interdit. “Cela fait quatre ans que le décret existe, mais nos concitoyens continuent à fumer dans les lieux publics au point où des médecins et des para-médicaux fument dans les hôpitaux et structures de la santé. Nous devons donner l’exemple”, nous a affirmé B. Sana, psychologue chargé du programme. “Maintenant, tous les membres du personnel sont responsables et prennent des mesures en cas de non-respect des règles relatives au tabac par les patients, leurs familles et les visiteurs”, conclut A. Djeridi, médecin inspecteur à la DSP de Sétif.
Cependant, la loi est claire : le non-respect des règles relatives au tabac par le personnel de l’hôpital relève d’une procédure disciplinaire interne mais, avant, les médecins et cadres de la DSP chargés de la mise en application du décret ont entamé, il y a plusieurs semaines, un travail qui consiste à convaincre les professionnels de la santé.
“Les professionnels du secteur de la santé, par leur rôle et leur image, peuvent fortement contribuer à promouvoir un mode de vie et une culture sans tabac”, a affirmé le directeur de la santé. “Même à la direction de la santé et de la population, nous avons donné l’exemple”, conclut-il. En effet, nous avons constaté qu’il a été procédé à une grande opération de sensibilisation au niveau de toutes les structures sanitaires, dans les lieux couverts et non couverts, par l’affichage de postes, panneaux indicateurs, autocollants... pour convaincre le personnel, les malades et visiteurs de l’engagement de l’hôpital sans tabac.
Cette première initiée à Sétif doit être généralisée dans toutes les structures hospitalières du pays pour protéger la santé des non-fumeurs.

Faouzi Senoussaoui , Source : Liberté


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus