Accueil > Sétif profond >

L’ADE dans le collimateur à El-Eulma

samedi 15 août 2009, écrit par : Mostefa Djafar, Le Soir, mis en ligne par : Boutebna N.

l’approche du mois de ramadan, les habitants de la cité Houari-Boumedienne et de ses environs n’arrivent plus à suivre le rythme de l’Algérienne des eaux.
La distribution de l’eau se fait un jour sur deux dans ce quartier très populeux, chose qui a été acceptée. Mais tenez-vous bien, l’eau arrive dans les robinets vers les coups de 22 h, alors que tout le monde est censé être dans les bras de Morphée, avec une pression qui frise le ridicule. Alors, inutile de chercher à prendre une douche, contraints que vous êtes de passer de longues heures à emmagasiner de quoi boire durant la journée, et aller la chercher ailleurs pour la journée « sans ». Certains habitants n’hésitent pas à pointer du doigt les responsables de l’ADE et leurs employés qui font preuve de diligence dès qu’il s’agit de la fête d’un proche ou d’une personnalité de la ville pour augmenter la pression et le temps de distribution. Cette situation, qui dure depuis plusieurs mois, exige l’intervention des hauts responsables de la wilaya et de la daïra pour une plus juste répartition de cette denrée vitale, surtout pendant cette période caniculaire. Les services de l’ADE doivent cesser de jouer avec les nerfs des citoyens.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus