Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

De la démocratie de proximité à la démocratie participative

dimanche 8 novembre 2009, écrit par : A Nedjar Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

e la démocratie de proximité à la Démocratie participative, les chemins qui y mènent sont encore bien engorgés.

A l’heure des technologies de l’information et de la communication ou le citoyen peut savoir presque instantanément ce qui se produit au bout du monde, nous sommes, hélas, mis en état et dans l’incapacité de savoir ce qui se passe au bout de notre rue.

Depuis quelques temps, nous voyons des équipes d’interventions s’afférer partout dans des travaux ou pour l’aménagement de carrefours et de places sans autres formes préalables d’avertissements ni d’indications sur leurs objets ni sur la nature des autres projets d’embellissements autrement que par les forts désagréments qu’ils constituent au quotidien.

Une fois encore, et pour répondre certainement à des besoins conjoncturels, le citoyen est écarté de toute consultation de ce qui lui revient de droit en étant le grand bénéficiaire et l’usager.

En bonne gouvernance on ne confond pas vitesse et précipitation. Dans la pratique, c’est l’implication et l’expression la plus large possible de toutes les parties concernées (maître d’ouvrage, pouvoirs publics, élus, associations, experts, riverains, grand public, etc.) pendant la phase d’élaboration et de maturation des projets, avant que leurs principales caractéristiques n’en soient définitivement fixées et arrêtées. C’est-à-dire à un moment où il est possible encore d’en donner une autre dimension, un autre schéma ou un autre dessin. Interviennent théoriquement par la suite les concours, les choix et la réalisation des projets ainsi définis, assortis d’abord de l’agrément de tous les acteurs y compris celui de la société civile.

Au bas du quartier dit « Kaaboub », un dangereux carrefour est à l’état d’achèvement. Au cœur du rond point qui ne permet d’ailleurs pas à un semi remorque de le contourner sans risques d’emboutir d’autres usagers, on nous suggère la réalisation d’un phallus en érection à l’image de celui qui trône depuis de nombreuses années auprès du siège de l’APC. Doit-on croire à la naïveté ou vraiment à l’art naïf de leurs initiateurs ?

La démocratie de proximité et la démocratie participative, se sont encore ces volontés d’être à l’écoute des citoyens, à tous les niveaux pour régler en commun les problèmes quotidiens et de prévoir un développement harmonieux du quartier et de la cité.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus