Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Tandja : Les trottoirs squattés par le commerce clandestin

mercredi 18 août 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

A l’instar des autres quartiers de la ville de Sétif, les habitants de la cité Tandja sont condamnés à affronter les risques de la chaussée. Certains trottoirs se sont transformés en lieux de commerce. C’est devenu une habitude dans pratiquement toutes les villes algérienne, notamment à chaque temps du mois sacré de ramadhan.

Les trottoirs se sont pratiquement transformés en lieux de commerce où les différentes activités commerciales battent leur plein. Vendeurs de vêtements, de produits cosmétiques et même de fruits et légumes et d’autres s’y installent. Ils concurrencent les étals des commerces « légitimes » et gênent sérieusement les piétons en les condamnant à affronter les risques de la chaussée. Et ce sont les piétons qui en paient le prix. En essayant d’éviter les obstacles, ils descendent sur le bitume et affrontent les risques de la chaussée. Chose qui gêne la circulation et met en réel danger leurs vies.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus