Accueil > Sétif profond >

Serdj El Ghoul : Une école pour 3 élèves !

lundi 16 janvier 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Serdj El Ghoul (Daira de Babor) est une commune située au Nord, à 50 Km de Sétif. Elle a été le théâtre de plusieurs assassinats sanglants durant la décennie noire qu’a connu notre pays.

Même si la vie a repris au chef-lieu de la commune , les douars et les mechtas restent pratiquement désertés. Les maisons et les terres sont abandonnées aux animaux sauvages qui ont vu leur nombre s’accroitre dangereusement. Cet exode rural en masse touche de nombreuses familles. Ces dernières se retrouvent le plus souvent maintenant à se loger dans des maisons de fortunes ou carrément dans des bidonvilles dans les villes avoisinantes de Babor, Ain El Kebira et même El-Ourica.

C’est l’exemple de douar Ouled Ali qui comptait il y a quelques années une centaine d’habitants. Aujourd’hui, il ne subsiste plus qu’une seule famille de 5 personnes dont 3 enfants. Cette famille a préféré le maintien sur les lieux face aux risques passés et en raison de l’attache aux terres ancestrales malgré l’isolement.

Cependant,nous apprenons que l’école primaire que compte ce douar n’a pas fermé ses portes. Elle exerce à ce jour avec un enseignant chargé de la scolarité des seuls enfants de la famille demeurée en place.
C’est une belle leçon de l’institution de l’éducation nationale , qui se maintient sur place pour le retour des anciens habitants, nous l’éspérons !


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus