Accueil > Sétif profond >

Le Hadj, c’est aussi une question de chance

mardi 27 mars 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Les séances de tirages au sort pour designer les futures heureux élus pour la prochaine compagne du Hadj se sont déroulées samedi dernier au niveau de l’ensemble des communes de la wilaya de Sétif.

Les noms affichés dans chaque commune ont provoqué plus de déceptions que de joies. Sur l’ensemble des 60 communes que compte la wilaya, moins de 600 passeports ont été alloués. Ce quota reste invariable depuis dix ans, alors que les demandes ne cessent d’augmenter. La commune de Sétif s’est vu attribuer à elle seule 132 passeports sur un total de 7000 demandes enregistrées, soit 1,8 % de chance tiré au sort .

Selon la charia, deux conditions doivent être remplies pour permettre à un croyant d’accomplir cette 5ème règle dans l’Islam. C’est d’abord l’aptitude physique mais également les moyens financiers suffisants. Aujourd’hui, on peut ajouter une troisième ! C’est le hasard où la chance surtout qui ne visent pas tout le monde.

Mieux vaut peut être miser dans le Loto dans ce cas, là où on a plus de chance car on peut le faire plusieurs fois dans le mois et dans l’année .


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus