Accueil > Sétif profond >

Un député tabassé par les « gardiens de parking » autoproclamés

dimanche 12 août 2012, écrit par : A.Nedjar.Sétif info., mis en ligne par : A. Nedjar

L’information aurait pu passer inaperçue s’il ne s’agissait pas d’un membre parlementaire de notre honorable Assemblée Nationale. Sinon, combien d’autres personnes anonymes en font les frais quotidiennement sans que personnes n’en lève le petit doigt pour les défendre. D’autres, dont je fais partie en tant qu’automobiliste, sont rançonnées, le mot n’est pas fort, par des bandes de jeunes incontrôlés qui agissent au vu et au su de toutes les autorités, y compris de celle de la police pour s’accaparer de l’espace public et font payer « un droit de stationnement » qu’ils empochent pour leurs propres comptes sans que le fisc n’en voit la couleur du moindre kopeck.

L’affaire que nous relatons ici concerne la malheureuse expérience vécue par M Mohamed Kamed Abazi, l’honorable député à l’Assemblée Nationale, représentant de la Wilaya de Ouargla ,qui certainement mû par son amour au pays ,aurait décidé de passer ses vacances en famille dans la merveilleuse côte jijelienne.

Mal a pris à ce représentant du peuple d’avoir envisagé cet acte fort patriotique car il se souviendra longtemps de ses vacances gâchées.

Pendant qu’il manœuvrait pour immobiliser son véhicule en bord de plage pour admirer le beau rivage alors qu’il était à bord en compagnie des membres de sa famille, notre vénérable représentant du peuple fût accosté par 4 loubards ,âgés de 20 à 25 ans .Ils exigent de lui le paiement immédiat de 100 DA, représentant les « droits » de parking et de stationnement.
Refusant de payer, n’étant là que quelques instants, leur avait-il lancé, comme toute réponse, nos 4 loubards autoproclamés gardiens sans titre des lieux et de l’espace public, transformé en la circonstance en parking, le prirent à partie, se jetèrent tous ensemble sur lui, le rouèrent à coups de « H’raoui »et lui assenèrent de violents coups barre de fer sur la tête.

Devant la qualité de la victime, les services de la sécurité sont intervenus immédiatement bien entendu pour arrêter sur place un des assaillants alors que les autres se jetèrent dans la mer pour s’échapper à la nage.

La lecture de ce texte va certainement faire rire et jaser à la fois de nombreux lecteurs .Ils penseront sont doute que je suis naïf car cette situation n’est pas nouvelle .Elle est bien établie dans les mœurs, je voulais dire lois des voyous, partout dans les grandes villes sans pour autant que l’autorité ne veuillent en prendre les moindres dispositions pour éradiquer ces comportements de véritables « gangsters à la petite semaine »

Khalihoum M’saken pour ramasser quelques sous ! Ce que nous ignorons, c’est que c’est devenu un gain facile pour certains et de fameux filons pour d’autres qui peuvent amasser des milliers de Dinars par mois. L’enjeu est donc de taille pour avoir à défendre becs et angles les territoires.

Tenez par exemple, tout le monde voit ce racket depuis de nombreuses années, juste en face du commissariat central de police de Sétif sauf pour ses agents et ses chefs.

L’opération est bien juteuse car bientôt,tout le centre ville sera touché et personne ne vous défendra contre ce phénomène rampant.

Ironiquement, certains dirons Echah fih à ce député. Pourquoi est –il venu nous disputer notre espace à nous, enfants du peuple ?trente bâtons d’indemnités mensuelles ! C’est suffisant. Il n’avait qu’à aller passer ses vacances à l’étranger comme tous ses pairs ou les gens du pouvoir. Il est bien indemnisé notre député, presque 15 fois le SMIC, pour pouvoir se permettre des vacances plus calmes et plus sures surtout.

La leçons qu’il faut certainement retenir est que notre député a fait à ses dépens la mauvaise expérience pour la promotion de notre tourisme .La police est enfin intervenue mais nous aurons certainement la certitude que cet incident sera porté à l’assemblée nationale et certainement discuté en réunions plénières .L’acquit pour tous c’est que notre ministre de l’intérieur en sera bien informé de la raclée subie par notre vénérable député et qu’enfin on envisagera de sérieux traitements de ce problème qui fût les prémices à d’autres plus graves encore,là où l’en voit maintenant des bandes organisées rivales , s’attaquer à coup d’armes blanches, d’épées et de cocktails Molotov .

Dieu merci, Sétif est encore épargné des ces derniers agissements mais ,ça ne saurait tarder si on fait toujours dans le laxisme affiché rien qu’en voyant le centre de ville transformé en un immense marché de l’informel à ciel ouvert avec le contrôle de toutes les rues adjacentes par des jeunes qui imposent leurs propres règles et dictent leurs propres lois pour le stationnement.

Cher Honorable Député, peut être qu’avec votre malheureuse expérience de victime expiatoire, il en sortira in challah un véritable projet de loi de lutte contre ces agissements et ces dépassements pour que nous retrouvions enfin un jour la quiétude de nos villes d’antan et la sécurité dans nos rues.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus