Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

RN9 : La loi du plus fort

mercredi 18 janvier 2006, écrit par : Boutebna N.

Chaque jour, les usagers des RN9 et 75 qui desservent les localités du nord de la wilaya, notamment, les daïras de Bougaâ, Bouaândas, Maoklane, Beni Ourtilane, Aïn El Kebira, Kherrata... vivent un véritable cauchemar. Qu’on en juge !
Les deux axes - ô combien importants - où le trafic des véhicules est très dense sont embouteillés dès la première heure à la sortie est de Sétif, au niveau du quartier de Kaâboub, jusqu’à 6 km plus loin, exactement à la hauteur du carrefour des RN75 et 9. Des dizaines de véhicules de tout type et de tout tonnage, malgré la présence d’un barrage de la Gendarmerie nationale à Fermatou (Cheikh El Aïfa) évoluent dans une anarchie et un désordre indescriptibles : chaque automobiliste ne voulant pas céder le passage à l’autre sans respect aucun du code de la route ni de la moindre courtoisie, bloquant ainsi la circulation. La loi du plus fort est devenue une règle. Quotidiennement, l’on assiste à des échauffourées entre conducteurs et à des insultes sans pudeur aucune. Ajoutez à cela le bas-côté de la chaussée squatté par des marchands de fruits et légumes, accentuant ainsi les risques d’accidents. Un véritable souk !
Les citoyens médusés observent impuissants ce triste spectacle... Ils demandent aux responsables concernés, s’ils ont un peu de temps, d’y faire un petit tour, ne serait-ce que pour matérialiser le dicton : “Il faut le voir pour le croire.”

Farid Benabid

Liberté


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus