Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Un crime élucidé, un autre demeure énigmatique

dimanche 20 octobre 2013, écrit par : Dj.Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Il y a à peine quelques jours, la brigade de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Sétif, nous a fait part, à travers un communiqué de sa cellule de communication, qu’elle a réussi à déterminer et à arrêter les présumés auteurs de l’assassinat d’un jeune homme âgé de 20 ans, retrouvé poignardé et partiellement brûlé en bordure d’un chemin de fer près de la gare ferroviaire de Sétif.

L’affaire de ce crime crapuleux remonte au 04 octobre 2012, soit à une quinzaines de jours seulement, quant le corps inerte de la victime à été découvert par les services de polices après avoir été saisis par un appel téléphonique d’un citoyen résidant dans les parages.

La brigade de recherche a enclenché aussitôt une enquête minutieuse qui a mené à l’arrestation de six individus dont deux femmes soupçonnés d’avoir un lien avec ce délit.

Selon les enquêteurs, les mis en cause ont tenté au départ de nier les faits qui leur sont reprochés, mais ont fini par avouer leur implication dans cet acte macabre après la découverte de la police des vêtements tachés de sang de la victime dans leurs domiciles.

Il faut dire que si les citoyens de Sétif ont salué le professionnalisme et la rapidité de l’action des services de police qui ont permis d’élucider cet acte abjecte en un temps record, il n’en demeure pas moins qu’ils restent en revanche perplexes, médusés et même scandalisés de savoir que l’assassin de Abderaouf, l’enfant de six ans, il y a de cela près de 10 mois, coure toujours les rues sans être arrêté.

En effet, rappelons que la ville de Sétif a été ébranlée au mois de janvier 2102 aux environs de 15h, par un crime des plus atroces et des plus abominables ayant causé la mort d’un garçonnet âgé d’a peine six ans.
Et dire que la tragédie s’est déroulée dans un quartier populaire et populeux, dit Abacha-Amar, qui est situé à proximité du marché des fruits et légumes, et à quelques mètres seulement du siège du 10e arrondissement de la Sûreté urbaine de Sétif.

Le crime a été d’autant plus odieux quant on sait que ce jour là, l’enfant a été arraché à sa maman avant d’être froidement égorgé par ce criminel qui a pris aussitôt la fuite.

Ainsi, le meurtrier de ce crime énigmatique reste depuis, introuvable et la consternation de la population et de la famille de la victime reste toujours de mise.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus