Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Points de repères cherchent réhabilitation

dimanche 12 janvier 2014, écrit par : Djamel Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Le Sétifien passe souvent dans quelques quartiers de la ville sans se rendre compte de l’existence de certaines bornes altimétriques de la ville. Ces bornes sont souvent matérialisées par des médaillons métalliques scellés aux murs datant de l’époque coloniale. On cite entre autres, l’ancienne maison de l’agriculture de l’avenue du 1er novembre où le point est à 108 5m d’altitude. L’autre borne qui s’élève à 1089m est collée sur le mur de la porte sud du lycée Mohamed Kerouani (ex Albertini). Celle de la gare ferroviaire de la ville indique 1090 m alors que l’ancienne mairie située sur l’avenue du 1er novembre est à 1085m. (Voire images)

Il serait cependant souhaitable de voir les services de la commune s’intéresser à la réhabilitation de ses points de repères qui sont utiles et bénéfiques à plus d’un titre, aux résidents de la capitales des hautes plaines et à ses nombreux touristes qui s’y rendent durant les différentes saisons de l’année, et ce en mettant, tout simplement, en place des petits panneaux signalétiques indiquant ces différentes altitudes dont le point kilométrique zéro de Ain Droudj à partir duquel sont mesurées les distances des villes en partant de la cité de Ain Fouara .

A bon entendeur !

NB : cette idée émane de notre ami M.K qui a préféré garder l’anonymat.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus