Accueil > Sétif profond >

Grogne des travailleurs algériens d’une entreprise sud-coréenne

samedi 13 septembre 2014, écrit par : Azzedine Tiouri

Les travailleurs nationaux de l’entreprise sud-coréenne Hyundai et de celle d’une filiale de Sonelgaz, chargées de la réalisation d’une centrale électrique à Ain Zada, dans la commune d’Ain Arnat, wilaya de Sétif.

Sont entrés en grève illimitée depuis mardi dernier afin de protester contre les conditions de travail et la discrimination intentionnelle qu’ils subissent de la part des responsables de la société entre les travailleurs algériens et les coréens, soit pour des raisons de salaires ou des horaires de travail.

Dans une plate-forme de revendications, les grévistes réclament l’égalité dans le travail entre eux et leurs collègues coréens travaillant sur le même site, dans la même entreprise et dans les mêmes conditions. Ils dénoncent la discrimination caractérisée des responsables. Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été celle liée à la suspension arbitraire, sans raison valable, disent-ils, du secrétaire, représentant syndical des travailleurs pour avoir défendu leurs causes, notamment les excès de la part des responsables.

Dans leur liste de revendications, les travailleurs grévistes demandent la revalorisation de leurs salaires en fonction de leurs efforts, le calcul et le paiement des heures supplémentaires, la révision de l’échelle des primes et des subventions afin de les rendre au même niveau que celles touchées par les travailleurs coréens et étrangers exerçant sur le même site. Dans le même contexte, ils ont dénoncé aussi le comportement irresponsable de certains gestionnaires et demandent de leur protection contre certains dépassements.

Les contestataires se déclarent entrer en grève illimitée si leurs doléances avec l’intégration de leur représentant syndical, ne seraient pas prises en comte et n’obtiendraient pas gain de cause et une réponse positive de la part du ministère de tutelle, c’est-à-dire celui de l’Energie, propriétaire du projet.

Il est à noter que le partenariat de Hyundai avec une filiale de Sonelgaz Energa, sont chargés de la construction d’une énorme centrale électrique en intégrant des turbines modernes de dernière génération d’un montant d’un milliard d’euros, nous dit-on, pour produire, une fois achevée, jusqu’à 1 200 mégawatts, considérée comme la plus importante d’Afrique.

Elle est destinée à alimenter en énergie électrique toutes les unités importantes des zones industrielles et d’activités Cette gigantesque centrale électrique sera alimentée en gaz par canalisation à partir de Skikda.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus