Accueil > Sétif profond >

APC de Sétif : Une « innovation » pour se faire délivrer son S 12 !

lundi 29 juin 2015, écrit par : Nasser

Il y a comme une main qui cherche la déliquescence, voire le désordre, au moment où l’État déploie des efforts pour améliorer les conditions des citoyens surtout en matière des procédures administratives ! Au moment où le citoyen perçoit, avec soulagement, des facilités et des allègements dans la délivrance des pièces administratives, certains commis de l’État y voient une occasion d’imposer leurs règles en parallèles et en plus de celles, légales, en vigueur ! La Carte Nationale d’Identité se délivre en 2 heures au lieu d’une semaine, le passeport en 15 jours au lieu de 3 mois, plusieurs pièces d’état civil sur place, le S 12 également en 1 heure etc…

Voilà que, subitement, au siège de l’APC de Sétif, on « innove » en décidant d’exiger du citoyen une…. « Déclaration sur l’honneur » dont la signature doit être « légalisée » pour pouvoir se faire délivrer son S12 ! Cette déclaration doit préciser que vous n’avez « jamais obtenu ce document auparavant » ! Rien que ça !

La question que nous avons posée est qu’une fois ce document présenté est-on sûr d’avoir ce S12 ? La réponse est « oui » si la « vérification » sur le fichier montre que vous n’en avez pas déjà reçu ! Alors, quelle est l’utilité de la « déclaration » ? …..( ?!)… En effet il suffit de taper le nom ou le N° de l’acte de naissance pour vérifier en deux secondes si le S12, qui n’est délivré qu’une seule fois, est « sorti » ou non ! … « Ce sont des instructions venues d’en haut » lancent-on pour fuir l’évidence !
Non ! Une telle « instruction » serait vraiment stupide ! On ne pense pas qu’un tel niveau « en haut » administre une APC comme Sétif ou un Ministère de l’Intérieur !! Ce sont des initiatives de gens incompétents, qui croient savoir mieux faire, prises délibérément « en bas » !

A moins qu’il n’y ait une ‘défaillance’ considérée « grave », cette déclaration renvoyant la « responsabilité » sur le citoyen est non seulement superflue, mais un acte bureaucratique irresponsable.

Ce qui est surprenant, c’est que cette « exigence » n’est pas posée dans les autres annexes de l’APC de Sétif !

Il est temps, qu’en parallèle, aux décisions des pouvoirs publics visant à améliorer, organiser et innover, il faut placer des compétences pour les appliquer sans quoi rien n’avancera ! La preuve !


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus