Accueil > Sétif profond >

Ain Oulmene : 20 Kg de kif saisis

mardi 27 mars 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Les éléments de la police judiciaire appartenant à la Daira de Ain Oulmene ont arrêté ce mardi un groupe composé de 3 personnes pour trafic de drogues et de stupéfiants.

Lors de cette arrestation, 20 Kg de kif traité a été saisis.

C’est l’une des grandes opérations enregistrée depuis le début de l’année en cours.


Partager cet article :
34 commentaire(s) publié(s)
berri ayeche fi stif :
belle prise mais je pense aussi que cest une manipulation du diable de sarkozy.
ahmed :
allah yadiheme oukane
mcee 19 :
peine de mort
bichou :
La peine capitale doit être de vigueur dans notre bled. Celui qui tue les enfants à coups de drogue et pourrit la société par son marché dévastateur, ne doit , à mon avis, encore se la couler douce en prison aux frais des contribuables, ca sera le bouquet. Salam
Staifi Bark :
MIHWAR ECHAR WA EL ACHRAR ENTRE AIN OULMENE ET EL EULMA SUIVANT LA PHOTO CE NE SONT QUE DES PIONS ET LES BARONS SONT SUREMENT AU MARCHE DE DUBAI A EL EULMA OU AU MARCHE D’EL BATOIR A SETIF .MERCI BEAUCOUP POUR NOS SERVICES DE SECURITE ET BON COURAGE .aussi IL FAUT IRRADIQUER LES VENDEURS DE BOISSONS ALCOLISEES ET STUPEFIANTS A LA ZONE D’ACTIVITE DE SETIF.
beaumarchais :
faut aller a la source, comme les USA l’ont fait a cuba pour cacaine et drogue dures, Algérie doit aller bombarder les champs de drogue au maroc, c de leur droit, car quand je vois leur emballage, prouve c une grande entreprise et pas seulement agriculteur, c industrie de la drogue, au maroc
stam :
il faut bien consommer quelque chose chira et la meilleure a la place de la pomme de terre,je fume el kif le cauchemar continue
anonyme :
SALAM la mauvaise nouvelle est que ce kif(haschisch)EST LEGALISEE AUX USA , ET SE VEND DANS LES PLACES PUBLIQUES, [PHARMACIES ET MALLS, C’EST LA VERITE JE L’AI VU DE MES PROPRES YEUX, COMME ON LE SAIT L’EUROPE LES SUIVISTES ,ILS VONT L’AUTORISER SOON, ET NOUS PAR LA SUITE CES CRIMINELLES SERONT RESUSCITES ET PARDONES C’EST PAS MON VOEU, CAR JE CONDAMNE CETTE DROGUE ET LES DROGUES MAIS CA VA SE PSSER SALAM
amine :
Quelques effets de la consommation de drogue et d’alcool : 1) Difficultés de concentration, difficultés scolaires. 2) Préoccupations centrées sur l’obtention et la consommation du produit , isolement social et perte de motivation. 3) Risques pour l’usager et son entourage , liés aux contacts avec des circuits illicites pour se procurer le produit. 4) Chez certaines personnes vulnérables, le cannabis peut engendrer ou aggraver un certain nombre de troubles psychiques comme l’anxiété , la panique et favoriser la dépression . Il peut aussi provoquer l’apparition d’une psychose cannabique : il s’agit d’une bouffée délirante qui nécessite une hospitalisation dans un service spécialisé. Le cannabis est également susceptible, chez les sujets prédisposés, de révéler ou d’aggraver les manifestations d’une maladie mentale grave, comme la schizophrénie. 5) La consommation régulière d’alcool augmente le risque de cancers (notamment de la bouche , de la gorge, de l’œsophage, entre autres ). La consommation (...)
1929 :
Si on se met à coffrer les trafiquants de dogues on finira par mettre tout le monde en taule,sinon comment expliquer les voiture luxueuses et autres palais des mille et une nuits qui appartiennent à des gens qui battent le pavé ....A noter que ce n’a été les crimes qui ont permis l’arrestation d’Ai Capone et des bandits de Chicago en 29 mais bel et bien le fisc qui chez nous est complice.....
zora :
@staifi bark permet moi de poser une question : si je comprend bien les jeunes n’ont pas le droit de boire , n’ont pas le droit d’avoir des relations avec les femmes ! alors il ont droit de rester enfermer chez eux , ou dehors a boire un café pendant 8heures, car avec leurs moyens il ne peuvent pas voyager , il ne peuvent pas se marier .le pire c’est qu’on leurs ouvre les portes du monde avec les chaines télévisé étrangéres , et internet ................ l’equation est dur a résoudre. Mais vous peut etre vous avez la solution .donner la moi svp
khali :
@ zora le jour ou ce fleau touchera, ta personne, ton entourage ; père, mère, frères sœurs, mari, fils et filles, voisins amis , vous changerai d`avis a moins que vous êtes une baronne et fournisseurs de ces produits de la morts a grande échelle qui détruit le pays entier le respect des valeurs ne tue personne. pourquoi vous respectez le code de la route, les chaines, les voisins, la sante de votre corps, de votre esprit, alors que vous etes pour transgresser une loi divine ALLAH YAHDIK salam de khali
nassim :
L’ensemble des pays est confronté au problème des stupéfiants, qu’ils soient producteurs, zones de transit ou Consommateurs.Une façon de lutter contre ce fléau est de s’attaquer à l’offre, c’est-à-dire à la production et aux réseaux de distribution. Les zones de culture, la transformation, le transport, l’exportation, l’importation et la vente sont entre les mains de groupes mafieux fort bien structurés.Puissantes au point de peser sur l’avenir d’un pays, les mafias de la drogue s’enrichissent,s’intéressent au pouvoir, exploitent la misère, organisent et distribuent la mort.
mohamed cité tlidjene :
En cette période de difficultés en tout genre, où les jeunes ont tendance à perdre leurs repères, ont du mal à se projeter dans l’avenir, ce ne serait pas leur rendre service que de leur faciliter l’accès à la drogue. Ces plaisirs utopiques, irréels, ne conduisent pas au bonheur mais à la mort. Plus on facilite l’accès à un produit, plus on favorise le développement de sa consommation. Toutefois, la répression n’est plus la seule réponse à la lutte contre ce fléau qui touche surtout les jeunes . C’est aussi en pratiquant la prévention, en informant tout un chacun écoliers de tout âge, lycéens, étudiants, professeurs, parents, institutions diverses, etc. Il faut informer pour responsabiliser, pour être à l’écoute de l’autre, pour communiquer avec lui, pour le comprendre et lui faire comprendre. Souvent c’est le dealer rencontré à la sortie d’un établissement scolaire ou au bas d’un immeuble qui a été le seul à écouter sa future victime et à lui tendre la main contenant la première dose. Il n’est pas question de (...)
khaled yahi :
Salam alaikom. Les drogues sont en train de détruire la jeunesse algérienne. La vente du cannabis et des psychotropes s’est tellement banalisée dans notre société que les dealers arrivent désormais à écouler leur maudite marchandise à l’intérieur même des établissements scolaires. Le trafic de drogue est pratiqué à très grande échelle. Ces substances sont devenues plus accessibles à toutes les catégories sociales.Il faut rappeler que la cigarette est une drogue très dangereuse mais souvent sous-estimée. En effet, le tabac est toujours une porte d’entrée vers d’autres stupéfiants. La criminalité ainsi que les taux de récidive sont en augmentation constante. Et les drogues jouent un rôle important dans cette situation.
mami :
Non à la drogue, oui à la vie Dénoncer les dealers et leurs pratiques au grand jour est bien, mais il faut dans le même temps une campagne d’éducation de grande envergure qui va avoir pour effet de couper la demande et cela ne peut se produire que si cette campagne se passe dans le long terme. la solution ne se trouve dans l’information et l’éducation.Les jeunes doivent apprendre à refuser la drogue de part leur propre choix, leur propre volonté, parce qu’ils ont compris pourquoi elle est dangereuse et qu’ils ont décidé que leur vie ne sera pas une vie gâchée par la drogue.
père de famille :
La dépendance à la drogue met en péril la vie d’une personne mais elle a également des répercussions sur son entourage.Délinquance, criminalité, retombées néfastes sur la santé physique et surtout mentale peuvent en résulter. Cependant, les familles et la société civile doivent également fournir de grands efforts .Si nos enfants échappent aux dangers de la route, c’est parce qu’on leur apprend à regarder avant de traverser la rue dès leur plus jeune âge. C’est notre devoir de parents, d’amis et de société civile de leur enseigner la vérité sur la drogue.
ahmed :
salam encore une de plus zora et houda a mettre dans le meme sac , c est incroyable des gens qui sont pour que les gens qui se droguent rien dans la tete
zora :
@khali comment peu tu dit dire que je peu etre une baronne de ce poison. voila un exemple de personne qui pense pouvoir jujer ! ya qu’allah qui peu nous jujer. ce que je voulais dire c’est que les jeunes sont perdu ! tout est interdit , la frustration engendre la violence et la décadence. sans racune ya khali
citoyen :
La guerre faite aux petits dealers de rue et aux consommateurs est devenue la priorité première des services de sécurité, ce qui a conduit à une multiplication d’interpellations et d’arrestations pour usage de cannabis, beaucoup plus faciles à faire que la lutte contre les trafiquants.La drogue constitue une véritable économie parallèle. Pour faire face,il faut organiser des réunions d’information éducative systématiques sur les dangers des drogues, alcool et tabac compris, et sur l’enjeu pour les adolescents de développer des capacités intellectuelles et physiques intactes pour construire leur avenir.Ces réunions sont à répéter fréquemment.
rachid bacha :
Pour obtenir de meilleurs résultats dans la lutte contre les trafiquants de drogue, il faut appliquer une politique répressive, conjuguée avec une mise en application d’une prévention de proximité très efficace auprès des enfants et adolescents .Le Cannabis n’est pas une drogue douce, mais une drogue lente : ses effets nocifs sur le cerveau peuvent se font sentir plusieurs mois après la consommation. Il s’installe durablement dans les cellules nerveuses du cerveau. Il trouble la reconnaissance des informations sensorielles. La consommation de drogue entraîne les inconvénients suivants : Une perte de productivité - Une perception faussée - Une inhibition des réflexes De mauvais traitements infligés à l’entourage - Et même la mort, en cas d’absorption (...)
oeilleton :
Le policier de gauche sur la photo est mal placé ! ne trouvez-vous pas ?
ali :
une loi devrait être adoptée qui étend la peine capitale aux gros trafiquants de drogue .Les gros bonnets de la drogue doivent passer au poteau d’exécution.L’application de la peine capitale doit servir à éviter encore plus de morts provoquées par les activités de ces criminels.
khali :
@ Zora je vous prie de relire nom commentaire [...... @ zora le jour ou ce fleau touchera, ta personne, ton entourage ; père, mère, frères sœurs, mari, fils et filles, voisins amis , vous changerai d`avis a moins que vous êtes une baronne et fournisseurs de ces produits de la morts a grande échelle qui détruit le pays entier ........] je vous pose une question , je ne suis pas juge. les jeunes sont perdus , je reprends votre avis, tout est interdit cela n`explique pas et ne valide pas la vente de la drogue, l`alcool, le viol, les agressions sans rancune , salam
Kamy :
Avec ces listes de futures députés, comment voulez-vous ne pas fumer ?
nuon :
la drogue c est la pire des chose qui puise arriver a un étre humain ; sinon pourquoi on dis comme une drogue .donc zora ne l égaliser pas sur aucun prétexte .on est musulmons .faite edouaa qu allah eloigne nous enfants de ce fléau .salem beladi
chafia bella :
du moment que nos responsables ne pensent pas a ce jeune chomeur attendez vous au pire j attends une reponse de nos chefs de hisbs
logique :
le kif c’est pas la seule drogue en algerie il ya (vole,rachoua, piston, viole, meurtre,koffre,agression,manque de civisme,monsange,) tous ça ces les vrais drogues algerienne !!!le kif par contre c’est une plante qui vient de la terre et qui est trés noble et sainte mais nous en est que la mauvaise graines !!!!!!!!!
zinou :
Il est nécessaire de renforcer le rôle fondamental des acteurs de la société civile pour apporter une plus value dans la lutte contre la drogue par leur expérience de terrain en matière de prévention, d’information, d’accompagnement et de réinsertion sociale. De même, les établissements scolaires et les mosquées doivent jouer leurs rôles,activer efficacement dans la lutte contre la drogue. Il est aussi important d’accorder une attention particulière aux régions frontalières.
hassan safi :
La lutte contre le trafic de stupéfiants devrait être une action forte, répressive,dissuasive, préventive et sanitaire qui vise à réduire la demande.Les gains faramineux des trafiquants ne sont que le total des sommes versées par le consommateur. Il importe donc de prévenir et de dissuader l’usage des stupéfiants.C’est un objectif majeur en raison de la proportion croissante de consommateurs de produits stupéfiants dans notre société, notamment chez les plus jeunes.
Dadi mounou :
ربي يسترنا، ربي يبعدها علينا وعلى أهلنا، ربي يحمي شبابنا منها , Il faut que tout le monde soit conscient de ce danger, il faut que tout le monde fasse attention, et qu’il soit vigilant, psq cé irrémédiable لا تتركو الأمر إلى يوم لا ينفع الندم Il faut se sacrifier pour faire face, serieusement
mounir Ben :
L’éducation que les parents donnent à leurs enfants est la première des préventions.Ils sont directement concernés par les conduites à risques, l’usage des stupéfiants, du tabac et de l’alcool .Il est couramment observé que le manque de communication au sein de la famille et dans la société, certaines conditions de précarité ou de marginalité sociale, sont parmi les explications de la recherche de produits qui procurent une forme d’oubli d’une existence perçue comme difficile à vivre.Mais il importe aussi d’entretenir autant que possible, un dialogue avec son enfant pour qu’il ne se sente pas abandonné ou exclu .En cas de difficulté, il faut faire appel à d’autres intervenants. C’est notamment le rôle des médecins, des thérapeutes, des associations spécialisées et de la société (...)
mohamed :
Le trafic de stupéfiants occupe le 3e rang mondial des activités économiques en termes de chiffre d’affaires.La lutte contre ce trafic passe par le démantèlement des réseaux de proximité, en augmentant les opérations sur les lieux sensibles et les opérations coordonnées entre les services de sécurité et de douane, notamment en zones frontalières.Il est nécessaire de créer un groupe opérationnel qui réunit les services de la Police, de la Gendarmerie nationales, de la douane et celui du fisc.
taklit :
Le gouvernement doit adopter un plan qui repose sur des axes d’action : prévenir, informer ; faire appliquer la loi ; soigner, insérer et réduire les risques ; former, chercher, conserver ; en élargissant ce registre aux mesures pouvant avoir un effet dissuasif sur les consommations : renforcement de la confiance des parents dans leur capacité à protéger leurs enfants et les plus jeunes citoyens via des campagnes d’information et la mise en place des stages de sensibilisation aux dangers de l’usage des stupéfiants. Il faut prévoir également de renforcer la coopération policière et douanière aux frontières du pays.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus