Accueil > Sétif profond >

Vers la disparition de la vallée de Boussellam ?

mardi 19 avril 2016, écrit par : Boutebna N.

Une bonne partie de la vallée de Bousselam subit actuellement un déboisement sans précédent. Plus de 275 arbres ont été abattus il y a deux semaines dans la discrétion totale. Les pelleteuses et les gros engins sont actuellement sur place pour l’aménagement d’une nouvelle route. L’espace situé entre cette nouvelle route, la RN9 et le contournement de la foret Zenadia sera annexé dans le plan d’aménagement urbain et sera probablement envahi par le béton dans les prochaines années.

Il était une fois, les Sétifiens se vantaient de la vallée de Oued Boussellam qui représente le réservoir d’oxygène principal pour la ville de Sétif. Cette vallée est une étendue de 15 km entre Fermatou et Mezloug, dont 3 ha se situant à l’intérieur du périmètre urbain. C’est un milieu écologique très fragile que la croissance urbaine effrénée risque de l’anéantir si aucune action n’est prise pour la préserver.

Ci-après quelques photos :













Partager cet article :
26 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°262482 :
C’est grave ce qui se passe !
aichour nasser :
C’est malheureux
STAIFI :
Bonjour, C’est ça le développement. Nos responsables doivent savoir chanter la chanson tu veux ou tu veux pas aux détracteurs. Par contre il faut reboiser et ce n’est pas l’espace qui manque.
??? :
C’est un crime contre l’écologie La mafia du foncier MA YAGHDER LHA GHIR ALLAH SOUBHANOU WA TA3ALA
??? :
C’est un crime contre l’écologie La mafia du foncier MA YAGHDER LHA GHIR ALLAH SOUBHANOU WA TA3ALA
Commentaire n°262508 :
Salam les autorités locales et nationale ce foutent complètement de l écologie détruisent la forêt
merouche charaf :
salam oualikoum-il sont con y a déja pas beaucoup d’arbre et de forét a coter de sétif il pouvait pas faire construire c’ette route sur un ortre trasé ou ne rien faire et pluto planter de nouveaux arbuste on voit sur une des photo de mr boutebna quil y a déja une route éxistante et des véhicule qui circule c’est n’importe quoi la populations doit maniféster pour cette foret en empéchant les travaux.
0777310535 :
ou sont les responsables c est du sabotage
Adel19 :
c’est juste un tracé pour une route communale, prochainement les automobiliste pourront traverser la foret par cette route.
tahtoh :
En regardant ces photos j’étais très déçu , c’est une catastrophe ! y a t il pas d’autres solutions ? toujours c’est la nature qui paye ! les sages disaient que cette vallée est le poumon de Sétif, oui ils ont raison. L’oued Bousselam jadis était la fierté des Sétif et sa région, avec les baignades que les enfants de la ville y faisaient pendant l’été, aux lieux qu’on appelaient : Bassina, Koti, Gueltet Zouaf, L’mri, etc.. les cigognes, les perdrix, les moineaux, les tourterelles, les lézards (bourioune), et j’en passe..y vivaient en harmonie et faisaient la grande nature , maintenant , hélas que du béton ! win rana rayhine ? épargner svp ces parcelles ou cette verdure qui contourne notre ville, car il va de la vie des habitants de ce bassin.
Leuphorique :
Le comportement borné des gens envers la nature reflette le comportement entre eux, sans commentaire !
driller :
Il ne suffit pas de dénoncer ou de rapporter un évènement qui se matérialise,une population passive et complice car si les décideurs savaient pertinemment qu’ il y aurait des réactions , ils ne s’aventurerons jamais à un pareil massacre de la nature.En plus de l’hibernation des associations rampantes et obeissantes qui ne jouent pas leurs roles respectives et voilà les dégats. Je pose une question est ce que les imams et les hommes de culte dénoncent ce genre de préjudice porté à l’encontre de la nature ? Ces gueux feront ce qu’ils voudront car pour eux les algèriens ne sont que des locataires de l’Algèrie et eux les propriétaires donc ce pauvre peuple soumis graduellement ne saurait s’affranchir et continuera de subir les aléas et les retombées des caprices et désirs de cette meute affamée inculte qui par un beau mois de Mars 1962 découvre un pays libéré grace aux sacrifices de nos vaillants martyrs (...)
paris :
vue le nombres des squares dans la ville de Sétif ,massacré le peu qui reste . znadia de ouled Brahem est partie ,celle de maâbouda grignoté par lotissement de B Ah ya les arrivistes ,vous avez bétonné tout même Drouje Bawlou ils souffriront avec vous annexé Ain Fouara à L’Hôtel en face .
Commentaire n°262561 :
Ou sont les élus locaux et nationaux ? Ou est le fameux député défendeur du béton ? C’est dans ce genre de situation que nos dipity se montrent et prouvent leur présence. Malheureusement..............leurs têtes dépourvues des cerveaux sont sous le béton.
zoubir de sétif :
Attention on va vous dire : l’écologie c’est haram .ce n’est pas que sétif qui s’en va en vrille, c’est toute la terre.
Commentaire n°262579 :
la mafia du fham tous ces arbres seront brulés et transformés en fham
Commentaire n°262581 :
Comme d’habituuuuuude.... Maintenant repérons les heureux barons......Où est cette doula à la noix de coco....
tahtoh :
La terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre Sitting Bull -Tatanka Yotanka / « Bison au repos » : Chef indien de la tribu Sioux (v. 1831-1890). Grand River /Dakota du Sud. Oui ce monsieur a raison, aujourd’hui c’est le contraire O ! valeureux guerrier sioux, on déracine, on abat les arbres, on piétine le sol, etc..au lieu de préserver cette nature qui n’a pas de prix, on la remplace avec du béton ! la sagesse prime toujours MM. il faut trouver d’autres solutions, comme par exemple des contournements, ou je ne sais quoi, mais pas à l’insu de la nature, qui d’ailleurs est si vital que le béton.
mouloud Italie :
C’est vraiment abominable ce qu’ils sont entrain de faire , ça s’appelle crime contre la nature , pour arriver à leur fin les gens sont prêts à tout faire , dans la plupart des pays européens on n’arrête pas de faire le reboisement chez nous c’est le contraire, où sont les écologistes ?
Athrzine :
Je me souviens à l’école primaire ,un certain maitre d’école Monsieur Desomme nous faisait les cours de civisme.La première leçon ,cest la protection de la nature en sauvegardant le bois et surtout appliquer le reboisement incessamment . Si aujourd’hui ,nous n’arrivons pas à comprendre la nature qui nous entoure ,cela veut dire que nous sommes tous rentrés dans l’esprit de Banouhilal ,pour un piquet de sa tente ,il détruirait toute une foret et pour allumer son feu il brasait tout étendu de champ .
Aïssa :
A quand la prise de conscience des sétifiens (ennes), et de tous les algériens(ennes) à l’importance de notre environnement...et notamment pour préserver arbres et espaces verts, y compris au centre ville de Sétif ? ? ? ?
Commentaire n°262748 :
Salam, les associations de protection de l’environnement doivent bouger pour que ces crimes contre la nature cessent. Bravo pour l’article.
prière :
ALLAH LA TREBEHKOUM, C’EST LE SEUL ENDROIT DANS CETTE FOUTUE VILLE OU ON POUVAIT ENCORE ALLER RESPIRER ET SE DETENDRE.
Commentaire n°263055 :
hram alihoum hadi gaba mliha la ville de setif
AD :
Ce n’est pas une nouvelle route !!! C’est pour faire passer l’eau (hydraulique) ......... Veuillez vous renseigner avant de publier une info Crdlt,
bousbaa :
HARAMMMMMMMMMMMMMMMMM POURQU’OI LE POURQU’OI ? C’EST AVEC AMERTUME C’EST GRAVE ET PLUS QUE GRAVE CAR C’EST UN CRIME DE COUPER DES ARBRES AINSI ????????????? DANS DIX OU VINGT ANS OU IRONS NOS ENFANTS NOS FAMILLES ALORS RÉVEILLONS NOUS CITOYENS POUR JUSTE DIRE ARRETER CE ET CES MASSACRES DE L’ECOLOGIE ET DE NOTRE VILLE D’ANTAN.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus