Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Séminaire national à Sétif

Les privatisations et leurs effets sur l’emploi et la gestion des ressources humaines
dimanche 12 novembre 2006, écrit par : El Moudjahid, mis en ligne par : Nabil Foudi

“Nous avons organisé un séminaire sur la mondialisation afin de voir dans quelle mesure cette mondialisation peut apporter des choses en matière de management des ressources humaines et comment il faut s’y préparer en étant prêt sur le plan des investissements, du financement mais surtout des compétences. Dans ce contexte, nous considérons que l’Algérie doit avoir des compétences individuelles au-delà des entreprises et des compétences nationales qui lui permettront d’entamer sa nouvelle carrière économique dans de bonnes conditions”.
Tels sont, comme devait nous l’affirmer M. Mana Ahmed, le président du bureau national de l’association algérienne des ressources humaines, les principaux objectifs du séminaire national qui a débuté hier à Sétif autour du thème inhérent aux “privatisations et leurs effets sur l’emploi et la gestion des ressources humaines”.
Cette rencontre nationale, organisée par cette association en partenariat avec la fondation allemande Konrad Adenauer et qui s’étalera sur deux jours, permettra aux nombreux opérateurs économiques et experts algériens et étrangers spécialistes en la matière de même qu’au partenaire social qu’est l’UGTA présente aussi à ce séminaire, de se pencher sur les principaux aspects qui caractérisent ce processus et se proposent dans un espace d’échange et de réflexion critique de situer la place et la mission qui échoient à la ressource humaine. Le président de l’Association algérienne des ressources humaines, qui a pris la parole après celui de la délégation est, dont le siège est à Sétif, se félicitera de l’intérêt accordé par les opérateurs économiques de part l’importance de leur présence et dira l’importance et l’impact de ce brassage de compétences nationales et étrangères sur la réalisation la plus efficace possible de ce processus approché sous ces différents angles des technologies, du financement, des investissements et des activités à développer avec comme point central l’homme.
Mme Nora Beldjoudi, la représentante de la fondation qui porte le nom de Konrad Adenauer, premier chancelier de la République fédérale allemande, et qui active depuis sa création en 1964 dans plus de 120 pays, soulignera que les activités de cette fondation en Algérie s’articulent principalement autour des citoyens et les collectivités locales, la société civile et l’économie libre de marché.
Elle fera lecture d’un message du Dr Hardy Ostry, le président de cette fondation faisant de ce fait état des importantes réformes engagées en Algérie et la place de l’homme qui doit être au centre de tout engagement économique, afin de relever les défis qui s’imposent dans ce contexte de la mondialisation.
Une douzaine de communications suivies d’un débat seront prononcées à l’issue de ce séminaire.

El Moudjahid


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus