Accueil > Evénements > Algérie >

Le consulat de France à Alger prend en otages des familles algériennes !

vendredi 9 février 2007, écrit par : Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Cela apparaît invraisemblable pourtant c’est le sentiment partagé par les membres du collectif « Libérez Nos Familles » et exprimé sur un Blog 1 ( Visiter le blog ) crée spécialement pour dénoncer les pratiques scandaleuses et inhumaines du consulat de France à Alger, d’après la même source.

En effet, ce collectif est le porte-parole de centaines d’algériens et d’algériennes résidents en France et détenteurs d’autorisations de regroupement familial, et pourtant depuis des mois, le consulat de France à Alger semble bloquer, sans motif apparent, la délivrance des visas nécessaires pour l’introduction en France de leurs épouses, conjoints ou enfants. Les centaines de témoignages qu’on peut lire sur le Blog témoignent de la détresse et le sentiment d’impuissance éprouvés par ces pères et mères de familles qui attendent depuis de longs mois, il y en a même qui attendent depuis le mois de février 2006, ce fameux visa sans la certitude de l’avoir un jour. Pourtant il s’agit de personnes vivant en France depuis des années et bien intégrées à la société française. D’ailleurs, c’est après de longs mois d’enquêtes minutieuses menées par les services de l’Agence National d’Accueil des Etrangers et des Migrations (ANAEM) et de la mairie, s’assurant qu’ils remplissent les conditions nécessaires (logements conformes, impôts, travail, etc..), que l’administration française leur a délivré l’autorisation de faire venir leurs membres de familles en France pour y vivre de façon normale et sereine. Une fois cette autorisation obtenue, ces familles pensaient enfin trouver le bout du tunnel et qu’enfin ils vont être réunis, mais c’était sans compter avec le Consulat de France. En effet, la formalité qu’était la démarche pour obtenir le visa par leurs épouses ou conjoints, et qui devait normalement prendre quelques jours, voire quelques semaines, s’est transformée en un véritable cauchemar qui dure depuis des mois.

Sur son Blog, le collectif « Libérez Nos Familles » dénonce une situation de pourrissement, à travers une politique d’immigration coriace et inhumaine, illustrée dans les faits par le Consulat de France à Alger eu égard aux traités internationaux, notamment la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et celle de la protection des intérêts supérieurs de l’Enfant, dont la France est signataire. Les membres du collectif ainsi que les nombreux participants au Blog dénoncent également l’attitude du Consulat qui face à l’inquiétude et la détresse des familles affiche un désintéressement révoltant en ne donnant aucune explication valable à ce blocage sur son site Internet et en ne répondant à aucun courrier électronique ou Fax, et dans les rares occasions où les agents consulaires daignent répondre aux incessants appels téléphoniques des intéressés c’est pour leur couper au nez ou leur raconter des « bobards » genre « ..votre dossier est en cours d’étude, rappelez-nous dans deux mois » puis redonner la même réponse la fois suivante et ainsi de suite. Mais le plus grave est que certains appelants ont reçu des propos limite racistes genre « .. si vous n’êtes pas contents, vous n’avez qu’à faire votre regroupent ailleurs.. » toujours d’après les nombreux témoignages. D’autres qui ont eu « l’honneur » d’être convoqués par le consulat ont découvert à leur grande surprise et avec une grande déception qu’il s’agit juste d’un entretien, plutôt un interrogatoire d’après certains, pour entendre à la fin qu’ils seront re-convoquer dans un ou deux mois pour la délivrance du visa. Une convocation qui n’arrive toujours pas.

A défaut d’avoir des explications de la part du consulat, certains concernés par ce problème qui ont protesté auprès des autorités françaises : ANAEM, préfecture, etc.., rapportent dans leurs témoignages que même ces organismes n’arrivent pas à expliquer tant de retard dans le traitement des dossiers et qu’aucune raison ne serait justifier tant de lenteur. Juste par comparaison, les voisins Marocains et Tunisiens aussitôt l’accord préfectoral obtenu, il leur suffit d’appeler le consulat de France dans leur pays pour fixer un rendez-vous pour la récupération de leur visa. Une affaire de deux semaines maximum. D’après beaucoup d’intervenants cela démontre le caractère discriminatoire de ce blocage qui vise exclusivement les Algériens pourtant loin derrières les Marocains concernant le nombre d’émigrés qui entre chaque année en France par la procédure du regroupement familial.
Le plus inquiétant est que ce scandale se déroule sous le silence assourdissant des autorités algériennes qui ont reçu dans les derniers mois au moins une dizaine de personnalités françaises de haut rang, à leur tête le ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy, sans piper un mot sur cette affaire, pourtant la presse algérienne en a fait l’écho à travers un article publié dans le journal « le Quotidien d’Oran » (2) et rapporté par plusieurs sites Internet communautaires. La visite de Monsieur Sarkozy à Alger mi-novembre, avec tout le tapage médiatique qui l’a accompagnée, a suscité un certain espoir chez tous les demandeurs de visa, mais après plus d’un mois de l’entrée en vigueur des nouveaux dispositifs visant à alléger considérablement les démarches d’octroi des visas pour les Algériens, aucun changement ne se fait sentir sur le terrain, au moins pour les demandeurs des visas de regroupement familial, et aucune sortie du tunnel ne semble apparaître à l’horizon.

De son côté le collectif « Libérez Nos Familles » semble essayer de faire bouger les choses en impliquant des organisations de la société civile comme la ligue des droits de l’homme (LDH). Ces démarches ont eu le mérite de faire réagir le consul de France qui est enfin sorti de son mutisme et a proposé aux membres du collectif une rencontre à Alger pour aborder le problème. Le collectif a répondu favorablement à l’invitation mais souhaite, pour des raisons techniques, que la rencontre se déroule en France en présence d’un représentant de la LDH. Et pendant ce temps, le drame de ces familles continue et les témoignages qui affluent chaque jour sur le Blog témoignent de l’ampleur du problème qui touche apparemment des milliers de personnes. L’autre drame mais celui-là est au sens propre du terme, est la mort de cette jeune épouse « Souhila », une intervenante habituelle dans le Blog, qui est décédée dans un accident de la route alors qu’elle se dirigeait vers Alger afin de s’enquérir de son visa. Triste nouvelle rapportée par une amie à elle. Cette nouvelle a ému tous les visiteurs du Blog et beaucoup espèrent qu’elle parviendrait au Consulat pour éventuellement le faire réfléchir sur le grave préjudice morale et matériel causé à ces familles malheureuses.

1 : http://blog.france2.fr/regroupementfamilialvisa/ (libereznosfamilles@yahoo.fr
2 : Edition du 02/12/2006.

Pour Sétif Info : www.setif.info


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus