Accueil > Evénements > Algérie >

France-Algérie : Le retour des clefs d’Alger après la restitution du sceau du Dey.

vendredi 30 novembre 2012, écrit par : A Nedjar.Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Le Sceau du Dey Hussein, ce précieux pendentif d’argent orné du verset du Coran, symbolisait le pouvoir du Dey d’Alger, avait été pris le 5 juillet 1830 par le Maréchal de Bourmont, qui commandait les forces françaises, au lendemain de la chute d’Alger en 1830. Le sceau a été restitué au président Abdelaziz Bouteflika par M. Jacques Chirac président de la République Française, en visite d’état en Algérie le 2 mars 2003.

Ce Sceau, représentait certes les attributs de souveraineté de l’état algérien, exercé par le Dey d’Alger mais sous domination Turque.

Dans la symbolique, ce geste représente sans doute une avancée, mais insuffisante aux yeux de beaucoup d’historiens lorsqu’on connait le degré de l’importance de la main basse effectuée sur les richesses et le trésor de la régence d’Alger qui, en valeurs constantes, représenteraient aujourd’hui des dizaines de milliards de dollars.

Pour gagner la sympathie des algériens, très jaloux du reste de la connaissance et de la conservation de leur patrimoine, le président François Hollande ramènera cette fois-ci dans ses bagages, à l’occasion de sa prochaine visite officielle dans notre pays minutieusement préparée, pas moins que les fameuses clefs d’Alger, emportées elles aussi durant les vagues d’invasions des armées de l’occupation.

La restitution entre autres du fichier national de l’état civil des citoyens algériens nés avant l’institution du nom patronymique par la La loi du 23 mars 1882 est une source importante pour notre histoire. Cette source permet à de nombreux citoyens de remonter leurs généalogies pour la connaissance de leurs origines qui s’arrêtent pour l’instant à 5 ou 6 générations tout au plus.

Espérons que par la remise de ces clefs ,cet autre geste hautement symbolique, ne serait que les prémisses d’une réelle volonté de l’ouverture avec à d’autres portes pour la restitution intégrale du patrimoine national algérien, volé durant 132 ans d’occupation.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus