Accueil > Economie >

Produits alimentaires : Hausse de la facture d’importation sur les 4 premiers mois 2017

jeudi 1er juin 2017, écrit par : Boutebna N.

La facture globale d’importation des principaux produits alimentaires a connu une hausse de plus de 17% sur les quatre premiers mois de 2017 par rapport à la même période de 2016, notamment pour les laits et dérivés et les viandes, a appris l’APS auprès des Douanes.

Ainsi, le montant des importations du lait et produits laitiers s’est chiffrée à 545,25 millions de dollars sur les quatre premiers mois de 2017 (contre 311,85 millions de dollars sur les quatre premiers mois en 2016), soit une hausse de près de 75%.

Pour ce qui est des viandes, les importations se sont chiffrées à 96,65 millions de dollars (contre 72,22 millions de dollars), en augmentation de près de 34%.

Quand aux sucres et sucreries, la facture d’importation s’est établie à 293,71 millions de dollars (contre 244,62 millions de dollars), en hausse de près de 20,1%.

La facture d’importation du café et thé s’est établie à 128,22 millions de dollars (contre 108,22 millions de dollars), un bond de près de 18,5%.

Les légumes secs et autres ont été importés pour un montant de 133,72 millions de dollars (contre 128,74 millions de dollars), en hausse de près de 4%.

Cependant, la facture d’importations des céréales, semoules et farine a légèrement baissé à 949,1 millions de dollars (contre près de 968 millions de dollars), en baisse de près de 2%.

Ainsi, la facture d’importation des ces six produits a augmenté à 2,14 milliards de dollars sur les 4 premiers mois de 2017 contre 1,83 milliard de dollars à la même période de 2016 (+17,07%).

Quant à la facture globale des importations alimentaires, elle a été de 2,82 milliards de dollars sur les 4 premiers mois de 2017 contre 2,62 milliards de dollars à la même période de 2016, en hausse de 7,8%.


Partager cet article :
4 commentaire(s) publié(s)
khali :
Produits alimentaires : Hausse de la facture d’importation sur les 4 premiers mois 2017 donc hausse de la facture du transport maritime assuré par les compagnies maritime étrangère (- 3% assuré par la CNAN)
Commentaire n°274326 :
البترول راه يتكركر كولو بعضاكم الان
Aïssa :
Le Matin d’Algérie - 31 Jui 2015 - 23:09 - Par Mohamed Benchicou - Sous Liamine Zéroual, l’Algérie se débrouillait avec un pétrole à 9 dollars le baril et des recettes budgétaires totales de moins de 1000 milliards de dinars, selon l’article très documenté de TSA.. Tout le contraire de l’Algérie qui a encouragé la consommation au détriment de l’investissement, les importations aux dépens de la production (elles sont passées de 9 milliards de dollars en 1999 à 57 milliards de dollars en 2013 !)…. Cette façon de faire est la marque des régimes autocratiques qui utilisent l’argent public pour acheter la paix sociale. Cela a fonctionné durant 15 ans. Aujourd’hui, personne ne joue plus : l’argent a été dilapidé, et c’était l’argent du présent et du futur. Du futur : les recettes de ces 15 dernières années ne se renouvelleront plus, le pétrole est en voie d’érosion, et l’Algérie devrait se tourner, selon des experts qualifiés, vers le FMI d’ici l’automne 2016. Nous serons alors redevenus pauvres. Pauvres et (...)
binich :
Vos nouvelles ne sont pas fraiches . dommage

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus