Accueil > Economie >

Loi de finances 2019 : Les différentes dispositions objet d’un séminaire à Sétif

lundi 14 janvier 2019, écrit par : F. Senoussaoui

Les dispositions de la loi de finances 2019 ont été hier l’objet d’un séminaire de formation organisé à la grande salle de conférences de l’institut MBI de Sétif au profit d’une cinquantaine de cadres gestionnaires de plusieurs entreprises publiques et privées de la région des hauts plateaux.

Lors de son intervention, le directeur général de l’institut spécialisé dans le management et le business M.Yahiaoui a indiqué l’importance de l’intérêt qu’il faut accorder à la formation continue des cadres, notamment dans le domaine des finances.

Le conférencier Ibrahim Hammadou a tenu à préciser les différentes dispositions relatives à la nouvelle loi de finances avec un retour sur la loi de 2018. Il a mis l’accent sur l’encouragement de l’investissement avec l’application du taux réduit de la TVA pour la filière agricole qui passe de 19% à 9% avec l’exonération en nature d’IRG (impôts sur le revenu global) et IBS (impôts sur le bénéfice de société),notamment pour les dividendes distribuées par les sociétés cotées en bourse. Le professeurs exerçant au niveau de l’université de Tizi Ouzou a aussi mis l’accent sur l’importance des dispositifs visant l’encouragement dans les énergies renouvelables avec l’application du taux réduit de 5% en matière de droit des douanes pour les cellules photovoltaïques et collection de CKD.

L’ancien cadre de l’administration fiscale a aussi mis l’accent sur les simplifications des procédures dont la réévaluation des terrains appartenant aux entreprises en matière d’IRG ou IBS et l’élargissement de l’assiette fiscale pour la vente via internet qui devient imposable avec un taux de 5% et limitation des charges déductibles pour les frais d’assistance technique pour les entreprises étrangères. Le conférencier a aussi rappelé aux participants l’institution d’un fon de solidarité entre les communes riches et pauvres par le biais de la caisse de solidarité de garantie des collectivités locales.Lezs cadres ayant participé à la présentation ont eu droit à connaître que les entreprises ne déclarant pas leurs sous traitants et intermédiaires seront désormais pénalisées et feront l’objet d’une amende de 50% du montant de l’opération et également une amende de 50 mille dinars en cas de non authentification des prestataires et clients au niveau du CNRC (centre national du registre de commerce) et de la direction générale des impôts (DGI) .Il a aussi été souligné que les entreprises créées dans le cadre du dispositif ANDI doivent déclarer périodiquement ,au niveau des directions de l’industrie, les renseignements relatifs à la matière première consommée et chiffre d’affaire réalisé. « Cette disposition est prévue pour la première fois dans la LF 2019 afin de permettre de surveiller, voire réguler l’activité au sein des entreprises créées dans ce cadre. Le cas échéant, les entreprises ne respectant pas les dispositions précitées sont passibles de sanctions par une amende d’1 million de dinars .Le montant passe au double avec d’autres sanctions en cas de récidive », dira M.Hammadou.

Par ailleurs, le financier a souligné que dans les mesures diverses qui intéressent le citoyen dans le cadre du social, le citoyen bénéficie aussi de la bonification du taux d’intérêt pour le logement aidé par l’Etat. La loi de finances prévoit aussi l’autorisation d’octroi de prêt à long terme pour la caisse nationale de retraite par le fond national d’investissement afin d’éviter la « mort » de la caisse nationale de retraite.

F.S


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°284462 :
Loi des finances ?! Magot partagé entre une dizaine de barons encadrés monopolistes rien de plus....
NAWARA LAFAYETTE :
Quand on sait que l’informel représente la principale activité de ce pays , que la fraude fiscale et le détournement de fond sont un sport national , on peut considérer que cette loi de Finances est une aimable pièce de Théâtre ! Répertoire comique ou dramatique chacun pourra choisir selon ses goûts - Il faudrait envoyer un exemplaire à l’intention de Mr Amar Saadani rue de la Bienfaisance 75016 Paris Histoire qu’il nous rende les millions de dollars volés au peuple quant à Chakib Khelil - on peut l’envoyer C/O Ambassade des Usa - Alger
merouche charaf :
salam oualikoum -pour mois la lois de finance 2019 serait la redistribution au peuple algériens sous une forme de l’argent en devise euro et dollars et dollars canadiens et franc suisse qui se trouve a la banque éxtérieure d’algérie des salaire plus élever et des produit moin cher et continuer a importer le nutela et chocolat et fromage et banane du costa rica et bien d’otre produit de qualiter venue du réste du monde et faire venir des invéstiseur étranger de la france et de l’europe et canadien et suisse nouvelle téchnologie en algérie tout en invéstisant de l’argent comme mr issad rabrab a fait en france en ouvrant une usine evcom a charleville meziere avec le président français Emmanuel macron créait un climat de confiance avec des garantie . créait des emplois bien payer pour les jeunes algérien diplomer et non diplomer.l’algérier l’atelier de l’europe donnant donnant gagnant gagnant c’est posible en (...)
Commentaire n°284471 :
Bonjour, Moi je voudrais poser deux questions au sujet de la loi des finances pour 2019. La première : Pourquoi le gouvernement est passé par le Fonds National d’Investissement pour financer la Caisse Nationale des Retraites ? La deuxième : Ça fait des décennies que nos responsables nous chantent la chanson de l’après pétrole , en examinant la loi des finances, les secteurs censés se substituer à la rente pétrolière ne représentent quasiment rien, à l’image de l’agriculture qui a bénéficié de 4,75% au même titre que les moudjahidines 4,54%, le tourisme de 0,06%, poste et telecommunications 0,05%, énergies renouvelables 0,04%. Ou est t’elle cette politique d’après pétrole ?
merouche charaf :
salam oualikoum-le bon plan c’est la france en 2019 et c’est régions en faillite qui n’ont plus d’argents ou les nouveaux riche algériens et milliardaire pourait invéstire des euros si il pouvait le faire en rachetant des usine ou en installant leur usine et créait des emploi ou garder les emploi éxistant des plateformes pour l’éxportation vers le réste de l’europe et l’amérique du nord et le marcher asiatique et la chine et créait les méme usine en algérie et transfer de téchnologie comme mr issad rabrab a fait a avec l’usine evcom a Charleville-Mézières en france tout le monde et gagnant.il y a d’otre entreprise algérienne qui pourait en faire autant comme condor éléctronique et bien d’otre c’est le moment. https://www.youtube.com/watch?v=A_uCJ-2DooM
khali7i :
Que réserve la loi de finances 2019 pour le monde des malades algeriens ? Le rembourcement des prestations médicales se fait sur la base d’une législation pendue dans les années 70. Généraliste 70 da spécialiste 100 da alors que le patient versé entre 100 da et 1500 da pour le généraliste et 1500 da a 2500 da pour le spécialités. Une autre bourde. Les médecins généralistes de la CNAS rejettent le remboursement des médicaments prescrits par un spécialité. Pire encore sous couvert d’une procédure les médecins de la CNAS APPOSENT LEUR AVIS DEVAFORABLES POUR DES REMBOURSEMENTS EN SE RÉFÈRENT AU REJET ADMINISTRATIVE. MIEUX ENCORE QUAND VOUS OSEZ LEUR DEMANDER NE NOTIFIER PAR ÉCRIT CETTE PRATIQUE. ILS (MÉDECINS. CHEFS DE SERVICE DIRECTEUR ET ADJOINT ) VOUS CONSEILLENT DE PORTER VOTRE AFFAIRE DEAVANT LA JUSTICE. NOUS (CE BEAU MONDE) VOUS NARGE EN VOYS ADRESSANT AVEC UN SOURIR LA PHRASE SYIVANTE : NOUS SOMMES POTEGER.---- ++++ MESSIEURS LES JOURNALISTES LES MEMBRES DE LAPW LES SÉNATEURS LES RESPINSABLES DES PARTIS (...)
merouche charaf :
salam oualikoum -suite a mon commentaire sur la france le bon plan 2019 . le TOP 20 des milliardaires algériens et c’est pas du bluf comme au poker .Pub PokerStars ne doute jamais ! Ne te fais pas bluffer - Pokerstars fr ...https://www.youtube.com/watch?v=Y8dnmfpmvcA Exclusif. Algérie Part vous dévoile le TOP 20 des milliardaires algériens Par Abdou Semmar -22/05/2018448990 https://algeriepart.com/2018/05/22/exclusif-algerie-part-devoile-top-20-milliardaires-algeriens/
aissa :
Des pénalités sont prévues pour les entreprises qui ne déclarent pas ..... . Mais vu l’ensemble des commentaires : l’intégrité, l’honnêteté, la conscience citoyenne, l’intérêt pour l’Algérie et pour nous les algérien-ne-s, semblent bien loin d’être la priorité de nos politiques élus locaux, et/ou au plus haut niveau national. Non la magouille, la malhonnêteté,le clientélisme, les bakchichs, et surtout les détournements d’argent à des fins personnelles, ne sont pas prêts de laisser la place à l’honnêteté qui serait nécessaire et indispensable au développement de notre Algérie, et à plus de Justice sociale. Tous pour les riches voleurs et truands, et souffrance pour la majorité de nos jeunes (Cf. : les harragas, et la fuite hors d’Algérie de nos médecins, et de nos diplômés de haut niveau !) !),souffrance et injustice pour notre peuple, qui se fait voler son argent (injustice pour l’accès aux soins, aux médicaments etc.!). Et ce n’est pas les arrangements pour la prochaine élection présidentielle, qui vont assainir (...)
khali :
SOS, ALERTE : Que signifie le nombre 79 de retrait de candidature à la présidence, enregistré à cet instant ? Ce chiffre est le couronnement de la destruction identitaire et la clochardisation de la politique avec l’accueil à bras ouvert les corrompus les opportunismes lécheurs des ???? pour se faire de l’argent et aller le gaspiller en Europe. Honte à nous

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus