Accueil > Economie >

Vers la création d’une fédération nationale des éleveurs du bovin laitier

jeudi 12 avril 2018, écrit par : Hamoud ZITOUNI

La maison de la culture Houari BOUMEDIENE de la ville de Sétif a accueilli ce mercredi 11 avril 2018 une populeuse rencontre d’agriculteurs-éleveurs venus de toutes les wilayas de l’est du pays à l’appel de l’UNPA (Union nationale des paysans algériens).

L’évènement présidé par M. Mohamed ALIOUI, secrétaire général de cette organisation nationale avait pour but de lancer la création d’une fédération professionnelle des éleveurs du bovin laitier à partir de la wilaya de Sétif devenue par son grand bassin laitier et surtout par son organisation professionnelle efficiente et son exemplaire COOPSEL, leader national en la matière.

Au cours d’une longue intervention devant un auditoire de près de 400 personnes toutes ouïes, le premier responsable de l’UNPA a rappelé la situation générale du secteur agricole et les enjeux qu’il porte en matière de sécurité alimentaire et de relance économique effective et durable.

En fin connaisseur du monde paysan, il abordera avec pédagogie et franchise la situation délabrée des EAC et des coopératives en situant les responsabilités des agriculteurs tout autant que celles de l’administration. Il mettra, à cet égard, en garde contre la dilapidation des terres agricoles les plus fertiles par l’urbanisation débridée et irréfléchie qui menace l’avenir de la sécurité alimentaire du pays. Cette dilapidation s’effectue en violation des textes réglementaires et des instructions même des hautes autorités du pays. Il dira à cet égard, que la sécurité alimentaire du pays prime sur l’expropriation pour utilité publique, car l’alimentation est la première utilité publique à assurer au peuple.

Il recentrera son discours sur l’objet de cette rencontre régionale en expliquant la démarche graduelle de création de la fédération professionnelle qui commence par la constitution libre de faoudj (section) au niveau local pour se fédérer ensuite au niveau de la wilaya, puis de la région et enfin à l’échelle nationale. Il précisera, que la fédération n’est pas concurrente à l’association professionnelle de la chambre d’agriculture ni à celle des conseils interprofessionnels de filière mai elle leur est complémentaire.

S’en suit un débat ouvert aux questionnements et préoccupations des éleveurs dont l’essentiel est axé autour de la mobilisation de la ressource en eau destinée à l’irrigation, des difficultés d’obtention des crédits auprès de la banque en raison du statut d’indivision et des retard d’établissement des actes de concession, du repeuplement du cheptel et de l’indemnisation de l’abattage sanitaire.


Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°279882 :
Premier objectif.....Soutirer à l’état (ie : argent du contribuable)le maximum de subventions.....
azzeddine :
SALAM mettre en garde vis a vis de la lapidation de la terre agricole ne suffit certainement pas Il faut passer à l action cad poursuivre judiciairement les gens malhonnêtes qui ne pensent qu a l argent Nos aïeux ont préserver la terre arable et ces gens la sont entrain de commettre un crime sans se rendre compte des consequences
merouche charaf éddine :
salam oualikoum -y a truc qui serait bien sa serait la construction d’un centre de formation des métiers de l’agriculture puisque sa n’éxiste pas sétif et pourqoi pas un projet de ferme pilote de boeuf brézilien et buflone pour le lait et fromage sa vaut le coup d’étre éxpérimenter c’est trés rentable et possible.https://www.youtube.com/watch?v=Wb_F6qIFTu0 et https://www.youtube.com/watch?v=Sw-cNvyiHjE.
merouche charaf éddine :
salam oualikoum -suite a mon commentaire voila une ferme le Taureau American Brahman pour vous faire une idée y a bien une ferme d’autruche a coter de sétif pourqoi pas lé levage de boeuf brézilien a coter de la foret de boussalem et otre foret et terrain verdoyant et dans d’otre régions d’algérie aussi sans probléme voila les caractéristique https://fr.wikipedia.org/wiki/Brahmane_(race_bovine) et une vidéo d’une ferme au brézil pour vous donner une idée https://www.youtube.com/watch?v=aSQ21_Rt87c et c’est possible d’en importer des béte vivante comme l’avait fait le président congolais a une époque avec controle vétérinaire par bateaux
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-la ferme osmani d’autruche a coter de sétif voila la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=5FkY-Lqb_Ak alors c’est possible pour l’élevage du boeuf brézilien américan brahman sans probléme méme dans d’otre région d’algérie a quand une aide de la par de l’état d’alger pour déveloper des projets de fermes pilote de boeuf brézilien American Brahman avec l’ansej et l’importation de c’est animaux vivant et casser le monopole des importateur de viande congeler et faire baisser le prix du kilo de viande de boeuf fraiche.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus