Accueil > Economie >

Selon le ministre de la Poste et des TIC en visite à Sétif

Prochaine ouverture du capital d’Algérie Télécom
mercredi 4 octobre 2006, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

La question de la généralisation de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) en Algérie est inscrite « au nombre des priorités du programme de la relance de la croissance économique puis au soutien à la croissance économique ». C’est dans ce cadre de la politique présidentielle que Boudjemaa Haïchour, ministre de la Poste et des TIC, a effectué une visite de travail de deux jours à Sétif. Même si le secteur d’Algérie Télécom a été cité comme exemple au cours de la visite de la « première agence commerciale du pays », du point de vue de son nouvel aspect de « culture de la gestion », en management et marketing, des carences certaines ont été constatées dans le secteur d’Algérie Poste où le calcul de la densité postale au niveau de la commune de Sétif a fait ressortir un chiffre de 22 697 habitants pour un seul bureau de poste. Un constat édifiant incarné par les remontrances d’un retraité en direction du ministre. « Nous souffrons de la passivité des agents et de la qualité du service en place », s’est exclamé un septuagénaire à l’occasion de la visite du premier responsable du secteur au bureau postal de la ville, qui date de l’époque coloniale, mais rénové tout dernièrement. Selon le rapport de la directrice générale du ministère, Sétif bénéficiera de deux bureaux de poste dans le cadre du plan national de relance économique 2005-2009, une information qui pousse le ministre à déclarer qu’à l’heure où « nous vivons une révolution monétaire, Sétif doit être équipée en guichets automatiques de billets de banque ». Car, selon lui, face à la réalité économique du « passage de l’analogique au numérique, le comportement du citoyen doit changer, inévitablement ».
Dans le secteur d’Algérie Télécom, une « entreprise qui pèse lourd », a vu son chiffre d’affaires bondir de 60 milliards de dinars en 2003 à 140 milliards de dinars en 2006 et est appelée désormais à s’orienter vers le « marché extérieur ». A l’occasion, le ministre annonce l’ouverture prochaine du capital d’AT. 4000 000 euros, c’est la somme allouée par le programme européen MEDA II pour la modernisation du système de gestion de l’EPIC AT à Sétif dont 700 000 euros sont destinés à la formation des cadres au niveau de l’école régionale de Sétif, unique au niveau de tout le territoire de l’Est algérien.
Enfin, dans le cadre de la mise en marche de l’opération OUSRATIC, le programme présidentiel destiné à alimenter chaque foyer algérien en PC, il semble qu’après le frein enregistré au niveau des institutions financières, l’initiative n’a pas encore atteint les objectifs escomptés à Sétif malgré les comptes-rendus des responsables de la direction de wilaya.
En marge de la tournée ministérielle clôturée hier par la visite des points commerciaux de la téléphonie mobile privée, il est utile de signaler que, dans la soirée de lundi dernier, Boudjemaa Haïchour a été convié à une réception où la mobilisation des troupes du FLN ainsi que du mouvement associatif proche de la tendance a été apparente. Une occasion que d’aucuns qualifient de représentation de campagne électorale annoncée.

Par Abdelhalim Benyelles


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus