Accueil > Economie >

Six projets hydrauliques à Sétif

mercredi 29 novembre 2006, écrit par : La Tribune, mis en ligne par : Bougaa

Cinquante-quatre soumissionnaires ont été présélectionnés pour la réalisation de six projets hydrauliques destinés à l’aménagement des hautes plaines sétifiennes dans l’est du pays, à l’issue de l’ouverture publique des plis techniques qui a eu lieu de samedi à lundi derniers à l’Agence nationale des barrages et transfert (ANBT). Les projets en question sont destinés à alimenter en eau potable et en irrigation la région des hautes plaines de la région de Sétif, qui enregistrent un développement économique et social important. Pour le premier projet qui concerne le transfert d’eau entre les barrages d’Ighil Emda à Béjaïa et le barrage en construction de Mehouane à Sétif, sept offres sur huit ont été retenues. Les soumissionnaires sélectionnés appartiennent notamment à un groupement de trois entreprises chinoises, l’entreprise chinoise Cinohydro, Cosider Canalisation, SNC Lavalin Canada et SNC Lavalin Maghreb, un groupement algéro-français, un groupement d’entreprises algériennes, françaises et italiennes, et l’entreprise italienne Condete. Le projet englobe la construction d’une conduite de 22,14 kilomètres et trois stations de pompage pour le transfert de 34 millions de m3 par an pour l’alimentation en eau potable, et 88 millions de m3 pour l’agriculture. Par ailleurs, neuf soumissionnaires sont en lice pour le deuxième projet portant sur la réalisation d’une galerie d’amenée, d’un canal de liaison et d’un bassin tampon qui font partie du transfert entre les retenues du barrage de Tabellout et celui de Draa Diss. Il s’agit du groupement indo-turc (Gamon et Azka), du groupement algéro-italien (CMC Razel), de l’entreprise espagnole OHL, du groupement algéro-turc, du groupement Andrad Guterez et Zagop (Brésil-Turquie).
Les quatre derniers soumissionnaires présélectionnés pour ce projet sont le groupement algéro-allemand (Dywidag Allemagne et Dywidag Algérie), l’entreprise turque Ataç et l’italienne Imprégelo. La réalisation de ce projet permettra d’assurer 40 millions de m3 par an d’eau potable et 151 millions de m3 pour l’irrigation de la région de Sétif et de M’sila.
La commission de l’ANBT a, par ailleurs, procédé dimanche dernier à l’ouverture des plis de sept offres pour la réalisation d’une conduite de transfert de 42,17 kilomètres entre le barrage de Tabellout et celui de Draa Diss ainsi que 5 stations de pompage entre ces deux ouvrages. Les offres émanaient du groupement algéro-français (Hydro aménagement-Satom et Vinci-Sogea), du groupement CMC (Italie), Razel (France), SEAS (Italie), CMC Razel (Algérie) et de l’entreprise turque Mapa INSAT. Il s’agit également du groupement SM International (Canada-Algérie), du groupement algéro-canadien SNC Lavalin, de l’entreprise chinoise Sino Hydro, et enfin du groupement chinois Cinopec IPSC et CGC. Le quatrième projet concerne la réalisation et la mise en service du barrage de Draa Diss, auquel ont soumissionné 12 entreprises et groupements d’entreprise. Les présélectionnés pour cet ouvrage sont : l’entreprise MAPA de Turquie, CSCEC de Chine, Sino hydro de Chine également, Zarubelge Vode Stroy de Russie, le groupement portugais Texira Duarte-Monte Adriano et Zagop. Le sixième pli concernait le groupement indo-turc Patel AZKA. L’entreprise turque Ataç était le sixième soumissionnaire présélectionné. Les cinq derniers préqualifiés pour la réalisation de ce projet étaient le groupement d’entreprises algéro-serbe (Hydrotechnique et Energo project), CWE (Chine), MPREGILE (Italie), Veziroglu (Italie), Yilmaz (Turquie) et enfin Cosider travaux publics. Les derniers projets, à savoir la construction et la mise en service des barrages de Tabellout (Jijel) et de Mehoune (Sétif), ont reçu au total dix-neuf soumissions. La réalisation du barrage de Tabellout (Jijel) a intéressé sept soumissionnaires.
Il s’agit d’Impregilo (Italie), du groupement français Razel et de CMC Ravenna (Italie), CWE (Chine), Salimi (Italie), du groupement turc Nurol Ozcar, de Sino Hydro (Chine) et OHL (Espagne). Quant à celui de Mehoune (Sétif), il a reçu douze soumissions : le groupement turc Nurol Ozcar, la chinoise CSCEC, le groupement algéro-italien Eurl Astaldi-Astaldi SPA, l’italienne Salimi, la chinoise Sino Hydro, l’espagnole OHL, le groupement indo-turc Patel-Azka et, enfin, la société chinoise China International Corporati. Le neuvième soumissionnaire pour ce projet est un groupement constitué de quatre entreprises, Andrade Gutierrez (Brésil), Zago, Monté Adriano. (Portugal) et la Sarl Rotahem (Algérie). Les trois derniers plis ouverts pour le projet de Mehoune contenaient respectivement les offres de l’entreprise italienne Condotte, d’Ataç et de Mapa Insat (Turquie)

Z. H.

La Tribune


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus