Accueil > Economie >

Investissements étrangers à Sétif : Des Tunisiens à Hammam Soukhna

lundi 29 janvier 2007, écrit par : Farid Benabid, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Un opérateur économique tunisien va réaliser dans la daïra de Hammam Soukhna un complexe de fabrication de pièces de céramique. Cette importante unité emploiera 500 personnes et produira 7 500 pièces par jour.

Les Hauts-Plateaux commencent à drainer, en plus des capitaux publics injectés dans le cadre des différents programmes spéciaux destinés à la lutte contre le déséquilibre régional, des investissements privés encouragés par la batterie des mesures incitatives qui ne cessent de se renforcer à chaque nouvelle loi de finances. L’axe Bordj Bou-Arréridj-Sétif est en train d’en tirer profit au grand bonheur du marché local de l’emploi. La daïra de Hammam Soukhna, connue pour la qualité de ses sources thermales qui drainent des milliers de curistes, commence à attirer de nombreux investisseurs dans différents créneaux d’activité. La localité est en train d’attirer de nombreux investisseurs nationaux et étrangers. En début de semaine, une délégation d’industriels tunisiens s’est rendue à Sétif où un protocole de coopération économique a été signé avec le wali.

Au terme de cet accord, un opérateur économique tunisien va réaliser dans la daïra de Hammam Soukhna un complexe de fabrication de pièces de céramique. Cette importante unité emploiera 500 personnes et produira 7 500 pièces par jour. Le coût de ce projet est de l’ordre de 100 milliards de centimes, soit l’équivalent de 10 millions d’euros.

D’autres opérateurs tunisiens, en l’occurrence les actionnes de la Sarl Esmeralda comptent réaliser une unité de montage d’appareils électroménagers. Le complexe s’étendra sur une superficie de 30 000 mètres carrés et produira 120 000 pièces par année en tournant avec un effectif prévisionnel de 160 personnes. Région à fortes potentialités touristiques, Hammam Soukhna verra également l’implantation d’un complexe thermal sur une superficie de 6 700 m2.

En effet, un investisseur local compte ériger un ensemble touristique de 720 lits et employant 100 travailleurs dans le cadre des dispositifs de promotion des investissements touristiques. En plus de la partie hôtellerie, l’investissement comportera un bloc pour les cures thermales et des espaces de loisirs. Par ailleurs, dans le cadre des avantages du Calpi, 103 autres projets sont en cours de maturation dans différents secteurs d’activité, comme ceux des matériaux de construction, des polymères, de l’agroalimentaire, de l’hôtellerie et de la santé. Certains de ces projets ont reçu un avis favorable des services compétents de la wilaya pour accélérer la procédure et leur permettre d’ouvrir les chantiers. Enfin, 20 000 foyers seront prochainement raccordés au réseau de gaz naturel pour un coût de 320 milliards de centimes dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie.

FARID BENABID, Liberté


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Sarl SALEM :
c’est bien... seulement nous rencontrons une tres grande lenteur administrative pour démarrer les projets à cause toujours des terrains d’assiette, malgré les efforts tres méritoires de monsieur le Wali. en effet, Il faut compter au minimum une année pour valider et rendre opérationnelle la décision du Calpi !!! et avec combien de difficultés et procédures

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus