Accueil > Economie >

La croissance potentielle intégrée dans la stratégie nationale de développement industriel

lundi 26 février 2007, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Les assises nationales sur la stratégie industrielle constitueront l’aboutissement de la réflexion de la stratégie de développement industriel entamée par le ministre des Participations et de la Promotion des investissements afin de libérer le potentiel global de croissance en l’orientant vers les secteurs porteurs dans le cadre de la relance et du développement 2005-2009 après les grandes réformes ayant concerné l’investissement, le foncier, le secteur bancaire, initiées par le gouvernement. L’exposé de Abdelhamid Temmar sur le thème « stratégie et politiques de relance et de développement industriels » propose des choix de filières à développer en tenant compte du potentiel régional et du marché international.

Pour le cas de Sétif, intégrée dans le cadre du redéploiement industriel appelé par M. Temmar « création de zones d’activité industrielles intégrées », et retenue pour abriter ce type de zones, elle semble répondre à un certain nombre de critères arrêtés par le ministère des Participations et de la Promotion des investissements, telles la disponibilité des infrastructures, la proximité d’établissements universitaires et de recherche en plus des engagements locaux opérés depuis l’année 2005. C’est ainsi que le vaste programme économique et d’investissement lancé à Sétif a concerné en priorité la « réactualisation » de tous les projets dans différentes tranches des secteurs économiques, la « récupération » des assiettes foncières non utilisées au niveau des zones industrielles et des zones d’activité, l’extension des zones actuelles et la création de nouvelles zones d’investissement industriel, « à la hauteur des ambitions de la ville », selon les propos du wali de Sétif. La création de deux mini zones industrielles dans le cadre du programme des Hauts Plateaux à Aïn Oulmane et Aïn Azel est une action qui a généré 374 unités d’investissement et 14 764 postes de travail au cours de l’année 2005, et le programme de 531 dossiers agréés dans 28 filières d’investissement différentes à l’origine de 6 691 postes d’emploi pour le compte de l’exercice de l’année 2006.

Cependant, au vu des nouvelles orientations ministérielles propres à la stratégie économique et industrielle de M. Temmar, c’est le projet ambitieux de la mise en place d’une méga zone, une sorte de « ville industrielle », selon les termes du wali de Sétif, qui semble convenir le mieux à la sélection de Sétif parmi les zones retenues à titre prioritaire, nommées « zones d’activité polyvalentes ». Et c’est ainsi que Sétif au même titre que Bordj Bou Arréridj d’ailleurs, sera chargée de développer les zones prioritaires d’activité industrielle intégrée. La gestion de l’effort du département de M. Temmar, sera entretenue par ce qu’on appelle déjà, avant la tenue des assises nationales sur l’industrie des 26 et 27 février prochains, les « Directions de l’économie de la technologie et de l’environnement [DETE] », une structure efficiente, eu égard au rôle entretenu jusque-là par le CALPI. Il s’agit d’un conseil d’orientation constitué du wali, du président de la Chambre de commerce et d’industrie, du président de Chambre d’agriculture, du président d’université, de directeurs de recherche, de représentants de la Banque centrale, de représentants des ministères de l’Economie et de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement.
Pour Sétif qui détient l’un des pôles universitaires stratégiques du pays au vu du nombre de filières technologiques inscrites et de l’importance de la population estudiantine, l’heure est à la
concrétisation du projet du « Forum de partenariat université-patronat », une initiative lancée au début de l’année 2006 mais demeurée jusque-là au stade du « désengagement » des deux partenaires de la politique économique nationale.

A. B.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus