Accueil > Economie >

Chinois, Italiens et Turcs en lice pour l’aménagement des hautes plaines sétifiennes

mardi 10 avril 2007, écrit par : La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Deux appels d’offres, sur les six, lancés par l’ANBT (Agence nationale des barrages et transferts) pour l’aménagement des hautes plaines sétifiennes ont été déclarés hier infructueux et de nouveaux seront lancés dans les quinze jours à venir. C’est ce que nous ont déclaré, hier, des responsables de l’Agence à l’issue de la séance d’ouverture des plis des offres financières effectuée au siège de l’ANBT. La séance d’hier succède à une première qui, elle, avait concerné les offres techniques.

Pour le premier projet consistant en la réalisation de stations de pompage et de canalisations entre les retenues de Draa Diss et de Tabellout, trois groupements et entreprises ont été retenus sur les douze ayant soumissionné. Il s’agit de l’entreprise turque MAPA, du groupe canadien SM International et de l’entreprise chinoise Sinopec CGC. Sur le deuxième projet, qui concerne la réalisation et la mise en service du barrage de Draa Diss, trois sur douze soumissionnaires ont été retenus. Ce sont les entreprises italienne, Impreligo, chinoise, CWE (China Water Electronic) et le groupement indo-turc, ACSA Patel. Le troisième projet prévoit la construction et la mise en service du barrage de Mehouane dans la wilaya de Sétif. Sur treize offres réceptionnées, deux ont été retenues hier. Le groupement Andrade, constitué d’entreprises brésilienne, portugaise et algérienne a été sélectionné en même temps que l’italien Salini Constructeur. Le quatrième projet consiste en des travaux de réalisation d’un tunnel de transfert de 14 kilomètres reliant les barrages de Tabellout et de Draa Diss. Deux offres sur les neuf présentées ont été retenues.
Il s’agit de celles du brésilien Odebrecht et de l’italien Impreligo. Cet ensemble de projets vise au développement de la région des hautes plaines sétifiennes qui, bien entendu, reste conditionné par la disponibilité de la ressource hydrique aussi bien pour les besoins domestiques qu’agricoles. Ces projets de transfert auront pour fonction de prélever des eaux de retenues déjà existantes et de les transférer par pompage du Nord vers le Sud. Selon les études établies, il est ambitionné le transfert d’un volume de 313 millions de mètres cubes destinés à l’alimentation en eau potable (AEP) au profit de 1 400 000 habitants dans les villes de Sétif et d’El Eulma ainsi que les agglomérations avoisinantes pour l’irrigation de près de 40 000 hectares de terres agricoles.

La connexion entre les barrages de Ighil Amda et de Mehouane, dont l’appel d’offres s’est avéré infructueux, prévoit le transfert, vers la région de Sétif, d’un volume de 122 millions de mètres cubes à partir du barrage de Ighil Amda, actuellement exploité par la Sonelgaz pour ses besoins de production énergétique. Le deuxième appel infructueux concerne la réalisation du barrage de Tabellout dans la wilaya de Jijel. Ce dernier est caractérisé par une capacité utile de 114,5 hm3 et une hauteur de 114,5 mètres. Selon M. Boutagou Hassen, directeur général de l’ANBT, qui a procédé à l’ouverture des plis, une commission constituée d’ingénieurs et de financiers sera installée pour procéder à la vérification de la conformité des offres et livrera les résultats définitifs, au plus tard la première semaine du mois de mai prochain.

Y. F. La Tribune


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
par Belamri de paris :
messieurs les juristes etes vous economistes algeriens ou alors des marionnettes choisies par ci par là pour décider ce qu’ont décidé ceux qui vous ont choisi ,sinon vous voudrez bien me dire les bonnes raisons qui vous ont poussés à ignorer COSIDER une socité de haute concurence qui à meme realiser des tunels et ouvrages d’arts pour le compte des chemins de fer algeriens BBA/M’Sila (allez voir le pont gigantesque travesant le barge oued Q’sob quelle a réalisé et les quatres tunnels aussi dans le meme axe ) ..Malheureusement cetains dirigeants dans ce pays vivent toujours avec l’esprit d’inferiorité technique alors que le contraire prouve bien que l’algerie a bel et bien sa superriorité en technologie.Mais helas ....tant que les pots de vins et les dessous de table (...)

Réponse de Ali :

C’est claire vous ne vivez pas en Algérie. Je suis un « Gauri » que travailles ici et j’ai en marre de tipes qu’habitent en France et parlent de « son pays, l’Algérie ». Cosider est une catastrophe. Vous avez attendu cet mot : Délai ? Combien de projets a Cosider fini dans le délai contractuel ? Vous croyez que Cosider n’a pas eu des aides pour être retenu sur certains projets ? Reveillez vous, Monsieur, l’époque de Boumédiène est déjà terminé.

Réponse de peu importe :

c’est clair que vous ne connaissez pas cosider le type qui habite paris a raison on est pa a l air de boumedienne mais lui au moins c’été un homme il a fait du social maintenant sé une autre air alors retrousse tes manche et fais toi documenter par les personne qui connaissent le secteur cosider et une entreprise qui as realisé des projet de grandes envergure et ds tous les domaines pour le transport gaz sé la 1er entreprise au monde a realisé le 48 - alors cher messieurs pour les 10 années noir on a retrouvé que cosider pour continuer les projets laissé par les entreprise etrangeres et ds quel coin. ALORS S’IL TE PLAIT document toi avant de dire des betises mon petit.

Réponse de irwan :

bonjour, pour se documenter on se documente. Pour ce qui est de la connaissances des dossiers pas de problème. Soit on sait de quoi, on parle soit on se tait. Boumediènne et COSIDER c’est la même chose. Sachez que Boumedienne a eu une gestion de l’Algérie catastrophique. Il a acheté des usines clef en main et qui produisaient pour personne. Il a négligé l’agriculture. Il a fait arracher des centaines de milliers d’hectares de vignes alors que l’Algérie était un des premier exportateur de vins du monde. Il n’a pas construit un seul kilomètre de route. Pas un seul logement. Pas suffisamment de barrages. Ne parlons pas du téléphone, de l’éducation de qualité... Il est responsable de tous les retards qu’accusent aujourd’hui l’Algérie. Heureusement Feu bouteflika a tiré des leçons des erreurs de ses prédécesseurs. Il construit des logements, dote le pays de toutes les structures dont le pays a besoin : barrages, station d’épuration, autoroutes... Et pour les grands projets il ne fait pas appel à COSIDER. voila (...)
l’algerinos :
eh oui ca n’en fini pas avec ce complexe d’infériorité des algériens,je suis dans le domaine de la construction et je vous assure que ces entreprises ne vallent pas plus que nos entreprise soit privées ou étatiques,seulement comme l’a dis précédement mr bélamri de paris,c est une question de dessous de tables tout simplement car le dinar ne vaut pas grand chose or que la devise étrangere est bonne a prendre d’ailleurs regarder ce qui se passe a erriad et enpc de sétif,c est un mal qui ronge notre société ,fasse dieu qu’il prend en charge ce mal et nous délivre de ses vautours sans scrupules
Commentaire n°2041 :
L’ALGERIE A BESOIN ENORMEMENT DE SOCIETE ETRANGERES EN ALGERIE , COSIDER D’AUTRE FOIS OK , MAIS L’URBANISME A SETIF VOUS PROUVE LE NIVEAU TECHNIQUE ET CULTUREL DES CADRES TECHNIQUE DE WILAYA . L’ALGERIE A BESOIN DE PLUS DE TECHNIQUE QUE LES ARCHIVES DE COSIDER ET AUTRES SOCIETE NATIONAL EN VOIX DE DISPARITION . POURQUOI ? TOUS SIMPLEMENT L’ALGERIE A FERME LES ECOLES SPECIALISEE TELLE QUE L’INHC BOUMERDES ET AUTRES ET A OUBLIER LA FORMATION CONTINUE ..ETC ..ETC. ETC L’ECOLE DOIT RENAITRE EN CE NEO MONDE MECONNU PAR LES ALGERIENS . MERCI
Commentaire n°2046 :
SI LES OUVRAGES DE COSIDER DONT VOUS ENCOURAGEZ SERONT COMME CELLE DE LA MISERABLE TREMIE RECEMENT REALISER A SETIF ; ALORS MERCI DE NE PAS DIRE N’IMPORTE QUOI . EN PLUS , STRATEGIQUEMENT CETTE TREMIE A ETE TRES BIEN PLACE POUR QUE LES JUGES ET PROCUREURS SE FONT RENVERSES PAR LES VOITURES AUX PIEDS MEMES DE LEUR JUSTICE. EN ATTENDANT ALORS UN JOUR LA FORMALISATION DU DOSSIER DES MASSACREURS DE L’URBANISME A SETIF . HI HI HI .

Réponse de par Belamri de paris :

messieurs ne confonder pas bricoleurs locaux avec une société qui a realisé et realise toujours, et les ouvrages de l’autoroute est - ouest de la rergion de bouira et lakhdaria ça vous dis quelque chose ??? et vous me parlez de tremie de bab biskra autant comparer le bengladesh aux USA.COSIDER messieurs n’est pas une société en vois de disparition bien au contraire elle s’épanouie d’année en année avec l’art et la maniere.Ne defendez pas le ridicul.continuons a discutailler sur sujet car c’est important...
Commentaire n°2068 :
messieurs Les grands ouvrages fonds parti du patrimoine de la ville . Normalement tout projet a grande envergure dans une ville est sujet a beaucoups de critique par compagne médiatisé localement ; avec l’avis des citoyens de la ville en premier . On remarque à setif tout se fait a huit clos entre des cadres techniques decideurs de la wilaya de setif . Tous doit etre fait en simulation en informatique , vous pouvez simuler le projet en 3 dimensions comme en realité , sur ecran geant . Cela pour permettre de mieux se rapporcher de la realité avant tout gaspillage comme actuellement . Pour information : le metro réalisé dans la ville de lyon est l’oeuvre de la simulation de l’algerien ; mr:BOURAS ; docteur d’etat en informatique a l’université claude beranrd a lyon 2 . Merci de donner une place à l’ecole dans tout domaine (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus