Accueil > Economie >

Réhabilittion du réseau routier : La région nord sort de l’isolement

dimanche 6 mai 2007, écrit par : El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Dans le cadre de la mise à niveau du réseau routier de la partie nord de la wilaya, plus de 500 millions de dinars ont été alloués aux communes et daïras de cette région, apprend-on du premier responsable du secteur des travaux publics dont le cahier des charges est pléthorique en projets.

« On a concocté un programme de plus de 140 milliards de centimes relatif à l’entretien et à la réhabilitation des chemins communaux de la wilaya et plus de 50 milliards seront attribués à la région nord où la quasi-totalité des chemins sont impraticables. Ces ambitieux projets vont donner une autre impulsion à cette région qui est l’autre priorité des pouvoirs publics », dira M. Bouazgui, le DTP. La daïra de Bougaâ a, dans ce contexte, bénéficié de 67,5 millions de dinars pour la réhabilitation des chemins reliant Bouissaoui et Bakhbakh sur 6 km pour 20 millions de dinars, l’entretien du chemin reliant la RN74 à Oum Laâlou et Ghaniate à la limite de la commune de Maoklane et ce pour 14,5 millions de dinars. Pour les communes de Béni Oussine et de Aïn Roua, deux projets ont été inscrits. L’opération consiste à relier le chemin 63 à Issaoua pour un montant de 13 millions de dinars tandis que 20 millions seront alloués pour l’entretien du chemin reliant les villages de Hammama et Lemrise sur 7 km.

En ce qui concerne la daïra de Hammam Guergour, un montant global de 180 millions de dinars a été alloué pour l’entretien de quatre chemins communaux, deux pour la commune de Draâ Kebila, portant entretien de celui qui relie le centre de Oued Ali et la limite de la commune de Maoklane sur 7 km et celui du CC172 qui relie Aïn Cherchara et Krima sur 20 km pour un coût global de 94 millions de dinars. A Hammam Guergour, deux projets ont été inscrits dans le même objectif. L’entretien de 1,4 km de la route menant au centre de repos des moudjahidine et l’entretien du CC161 reliant Boufaroudj à Draâ Kebila sur 7 km pour une facture de 93 millions de dinars. Guenzet bénéficie, elle aussi, de deux projets. Le premier vise le renforcement du chemin 182 reliant la RN76 à Chria sur 5 km et l’autre touchant à l’entretien du chemin 193 reliant la RN 76 à Tidjat et Laâzib sur 6 km dans la commune de Harbil et ce pour près de 30 millions de dinars. La daïra de Bouandas n’est pas en reste, avec pas moins de six opérations nécessitant un montant de 76,3 millions de dinars. La réhabilitation du chemin reliant Talla Oulili à Bouadjil sur 2 km, celui du chemin reliant Halia à Itioun sur 1,5 km et aussi celui reliant le CC45 à Azloug sur 4 km dans la commune de Bousselam. La même opération touchera les chemins qui relient Tizrarine à Ait Guendouz sur 8,5 km, la RN75 à Lota Houch sur 5 km et la RN75 à Azro commune de Bousselam et de Ait Nawal Mzada. Les daïras de Maoklane ont, à l’instar des autres, enregistré neuf opérations d’entretien touchant les chemins communaux 112, 110, 123 et 120 sur 23 km pour la première et les chemins 30, 40, 52 pour la seconde sur 18,5 km pour un montant global de près de 140 millions de dinars. Ces projets vont certainement améliorer la circulation au niveau de ces axes et désenclaver ces localités oubliées ...

L. Hammachi
El Watan


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°2375 :
MESSAGE AU DIRECTEUR DE LA DTR WILAYA DE SETIF LES PROJETS DOIVENT ETRES ATTRIBUER AUX ENTREPRISES VRAIMENT SPECIALISTES ET QUI ONT UNE EXPERIENCE ET UN SAVOIR DANS LA MATIERE . NE PAS LAISSER PASSER LES BRICOLEURS AYANT UN REGISTRE DE COMMERCE , DES PELLES ET DES PIOCHES . NOS ENTREPRISES DOIVENT S’EQUIPER DE MATERIELS ADEQUATS ( TEL QUE FINISHEURS , GRAVILLONNEURS etc ; ;°) AVEC EN PREMIER , LE SAVOIR DU METIER ET DES SERVICES TECHNIQUES VRAIMENT A LA HAUTEUR . CAR CES DERNIERS TEMPS BEAUCOUPS DE BRICOLLEURS APPARAISENT A SETIF ... MERCI
said :
Bonjour, pourquoi ils ont oublier la route qui relie la daira de hammam guergour est la daira de maoklane via le village de tahamamet pourtant cette route la va participe pleinement au developpement economique de la daira de maoklane parce que les villageois de tahamamet sont des pauvres et ils n’ont pas de tetes dont le pouvoir executifs de la wilaya de setif j’aimerai bien que vous transmetez ce message au monsieur le wali de setif parce que j’ai entendu parle que c’est un bon homme qui travail pour le bien de l’algerie, moi je vie au canada montreal mais je pense toujours pour le bien de mon pays l’algerie et en particulier setif. bonne journee.
oubaziz :
c est comme la partie de la route nationale n 74 entre bougaa et beni ourtiane ou la duree du projet est estimee de 1 an de aout 2006 a aout 2007 mais jusqu au mai 2007 cette societe de ..... de sefsaf a tous brise le long de la route et le projet est meme pas a 40 pour cent de realisation mais je me demande ou sont les responsables pour prendre des mesure contre cette socete bien sure c est comme les francais disaient toujurs .............travail arabe.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus