Accueil > Economie >

Une enveloppe de plus de 15 milliards de DA pour la wilaya de Sétif

mercredi 27 juin 2007, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

La wilaya de Sétif vient de bénéficier d’une enveloppe budgétaire de plus de 15 milliards de DA au titre de soutien aux programmes et projets de développement, décidé par le président de la République, a indiqué mercredi le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Yazid Zerhouni. Ce budget sera réparti sur les secteurs des travaux publics, de l’énergie, de l’agriculture et des forêts ainsi que de l’habitat, a expliqué M. Zerhouni dans une conférence de presse tenue en marge de la visite du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, dans la wilaya de Sétif.
Ainsi, le secteur des travaux publics a bénéficié de 1,764 milliard de DA pour la réfection de tronçons routiers s’étalant sur 167 km constitués de chemins de wilayas.

Une autre opération, à laquelle il a été allouée 675 millions de DA, concernera des chemins communaux et devrait permettre le désenclavement de 18 communes situées au nord de la wilaya qui comptent près de 120 000 habitants. Ces projets devraient engendrer quelque 500 postes d’emploi.

Pour ce qui est du secteur de l’énergie, la wilaya de Sétif a connu, selon le ministre, une-cadence accélérée" dans l’expansion du réseau d’alimentation en gaz naturel. Ce qui va permettre, au titre de cette opération, de faire bénéficier

12.500 autres familles et créer près quelque 320 postes d’emploi, a-t-il encore précisé.

Le secteur de l’agriculture s’est vu, lui aussi, doter de projets de développement à travers 15 communes, notamment en ce qui concerne l’encouragement de la production de l’huile d’olive, avec une enveloppe de 525 millions de DA, au profit de 200 000 habitants.

M. Zerhouni a fait état également de projets dont a bénéficié le secteur de l’habitat, en plus de ceux déjà réalisés ou en cours de réalisation. Il s’agit, a-t-il souligné, de 1500 logements sociaux-locatifs destinés à la résorption de l’habitat précaire et d’opérations d’aide à l’habitat rural au profit de 21 000 citoyens.

La wilaya de Sétif bénéficiera, en outre, d’un complexe sportif doté d’un stade de football, d’une capacité de 50 000 places, et de deux piscines semi-olympiques, respectivement à Djemila et Aïn Azel.

S’agissant de la gestion et de l’encadrement des communes, M. Zerhouni a surtout insisté sur le volet de la formation, précisant que-cette année connaîtra l’ouverture de huit centres de formation administrative, dont un implanté à Sétif".

Concernant un éventuel découpage administratif, le ministre a fait état de la création, dans un premier temps, de wilayas déléguées avant d’arriver au statut de wilaya, en prenant en compte plusieurs critères comme le nombre de la population, l’éloignement et l’activité économique.

"Il sera procédé à la désignation d’un wali délégué et de directeurs délégués avec, pour mission principale, la mise en place du personnel et des moyens nécessaires", a-t-il expliqué ajoutant que c’est-une phase transitoire avant de passer au statut de wilaya".

Evoquant la révision du code communal et de wilaya, M. Zerhouni a tenu à préciser que le nouveau texte vise à-clarifier les prérogatives et définir les responsabilités des élus locaux", précisant qu’il s’agit d’une-revendication populaire qu’on ne peut ignorer".

Il a fait état, d’autre part, d’un projet, en concertation avec le ministère des Finances, sur la réforme des finances et des fiscalités locales, visant à doter chaque commune de ses propres recettes financières à même de lui permettre la prise en charge de ses missions de base de collectivité locale. Ces opérations, a-t-il mentionné,-sont liées aux autres que nous avons déjà menées, à savoir la formation de l’encadrement et du personnel administratif".

M. Zerhouni a, par ailleurs, rendu un vibrant hommage à la population de la wilaya de Sétif ainsi que les autorités locales pour l’accueil-très chaleureux" qu’elle a réservée au président de la République, tout en saluant le-pas important" que cette wilaya a franchi en matière de réalisation des projets inscrits pour une-meilleure prise en charge des préoccupations des citoyens et l’amélioration de leurs conditions de vie".

[Aps 27/6/07]

Documents joints
(FLV - 1 octets)

Partager cet article :
11 commentaire(s) publié(s)
Zaher de BOUGAA. :
Pourquoi ne Pas prendre des mesures disciplinaires contre les responsables qui freinent le développement de notre pays ? On ne les voit que les jours des visites de Mr le Wali ou Mr Le Président de la république, sinon il est strictement interdit de les déranger.

Réponse de babour :

bravo mon ami si tous les algeriens se joignent a toi a ce moment la et a ce moment la notre voie aura son impact et notre reguard les dissuadera d abuser ou dillapider notre argent a nous tous c est la mission que nous confi Mr le president cest l argent du petrole heritage de nos chouhadas rahim-mahoums allah ( ENFIN UNE VRAIE VOIE QUI SE LEVE )

Réponse de zorbaalgerien :

Où est passé Guidoum ? Le professeur Yahia Guidoum, ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, actuel député RND de la wilaya de Sétif, a, contrairement aux élus, brillé par son absence. L’ex-membre du gouvernement n’a pas accompagné le président de la République qui a bouclé hier sa visite de trois jours aux hautes plaines sétifiennes. Le « forfait » de Guidoum qui n’est pas passé inaperçu a fait l’objet de moult commentaires et interprétations.

Réponse de Lefennec19 :

les éléctions sont passés c’est clair que le député Guidoum n’a pas besoin de se déplacer car premierement il a perdu son poste ministeriel et puis il est élu à l’assemblée. Bouteflika par son marathon Sétifien essai de nous dire qu’il est en bonne et due forme, hélas non, en voyant les images le président parait très faible par rapport à ses précedentes sorties.et franchement les slogans de troisième mandat brandits à sétif montre que le peuple Algériens n’est pas encore prêts à s’ouvrir et à changer car les liesses populaire ne modifiront en rien le quotidien des uns et des autres.

Réponse de samirfahd@yahoo.fr :

Tout simplement car il est ivre mort
de ouled tebben a beni yaala :
l’extreme sud et l’extreme nord de la wilaya sont les oublies de l’histoire ou du pouvoir ?!beni yaala comme ouled tebben deux localites montagneuses ou la vie est tres dure surtout pendant l’hiver.Pas de vraix projets et de bonne volante surtout de la part du wali qui ne propose au president que l’axe setif el eulma ou les investissements publics et prives se concentrent,a chaque visite de bouteflika presque le meme parcour,meme pas une pensee a ces comunes isolees ou la population ne demande que le simple devoir de l’etat envers un citoyen abandone.le devloppement du haut plateau ne doit pas se faire sans developper la compagne et mettre fin a l’exode rurale et toute les formes du regionalismes(pograme du president),mais on remarque l’inverse.Il faut que le president s’implique plus en controlant le travail du wali et des elus,car la grande partie de la population n’est pas contente,la preuve 36% le taux de participation aux elections.le bon dieu et l’histoire (...)
STAIFI MALADE :
EN ESPERANT QUE LE WALI APPLIQUERA LES NORMES INTERNATIONALES DE TRAVAUX AUX BRICOLEURS LOCAUX ......... PAS D’ENTREPRISE DE PELLES ET PIOCHES POUR CONSTRUIRE UNE ROUTE ET AUTRES EDIFICES ......... L’ALGERIE NE DOIT PAS ETRES ARNAQUES PAR CES ENFANTS ANALPHABETES ............ LE TECHNIQUE C’EST LE TECHNIQUE ET LE TRABENDO C’EST LA CHINE ......... MERCI DE RECONSIDERER VOS TALENTS UNIVERSITAIRES MONSIEUR LE WALI .......
Un algérie de l’etranger :
Sincèrement, en regardant la vidéo, ça me donne envie de ne jamais rentrer à ce pays, c’est de n’importe quoi, on reçois un voleur, un corrompu, un dictateur de cette manère c’est de la honte. Ce président comme ces précedants méritent tous les chatiments du monde. Je ne sais pourquoi ce peuple continue à appludir ces recistes. Même le peuple mérite peut être une réeducation.
MALADE DE FORMATION :
Sincerement quand je vois un ministre de la republique mentir devant le peuple algerien de vant le president de la republique je dis qu’on est loin de la democratie et surtout quand il s’agit de formation qui hypotheque l’avenir de nos enfants ; un ministre qui cafouille qui gesticule devant le president en essayant d’inventer une soit disant loudjna comission avec le ministere du superieur qui la nie categoriquement et fermement pas de passerellepour l’université pour les diplomés de la formation professionnelle ; vous l’avez compris il s’agit du DOUKTOUR EL KHALDI li khlaha dans la formation professionnelle le bricolage le braconnage et le voyoutisme personnifié . monsieur le president vous etes garant de la formation nous vous demandons de corriger la calamité qui sevie dans le secteur et qui ne devraitpas avoir sa place dans le gouvernement ni dans les rang du FLN (...)
Commentaire n°4045 :
BRAVO POUR SETIF ; UNE ENVELOPPE SI IMPORTANTE QUE CELLE LA, BIEN SUR SI ELLE EST BIEN GERER NE FERA QUE DU BIEN POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA VILLE ; ALORS , CHER MONSIEUR LE WALI , FAITES EN SORTE QUE LES TRABENDISTE DE NOUVEAUX ENTREPRENEURS ( SOUDEURS , TOLIERS , MECANICIENS , BOUCHERS NE S’ACCAPARENT PAS DE CETTE MANE POUR S’ENRICHIR AU DETRIMENTS DE L’ART DE BIEN FAIRE ET SURTOUT EVITER A LA VILLE DE REALISER DES OEUVRES QUI NE REPONDENT A AUCUNE NORME COMME ON NOUS A HABITUER A LE FAIRE ET LE REFAIRE . MERCI
zitouni :
j’ai lu le précédent article sur la disparité entre le nord et le sud. comme si le sud est mieux loti que le nord. Détremper vous, le sud et le nord constituent les deux extrèmes, identiques sur tous les plans : économique, social, pauvreté... Seul le centre ( Sétif, el eulma) est considéré comme riche, car tous les investissements ( privés ou publiques) sont concentrés sur cet axe. les gents de boutaleb, ouled tebane, baidha bordj , ain lahdjar... vivent le même calvaire que ceux de beni mohli, beni yala, bouandes et autres... la question que l’on se pose souvent est de savoir qui est ( qui sont) responsables de la politique de développement de la wilaya ? car si jusqu’à présent, la disparité spaciale est flagrante, qui est à l’origine. quel rôle jouent nos élus ? L’Apw est censée etre la plaque tournante de cette politique, que fait elle ? que représente un élu du peuple devant un responsable de l’éxécutif ? mais en fait qui sont ces élus, comment sont ils arrivés là. Alors peuple d’en bas prend (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus