Accueil > Economie >

Le président de la SGP Cegro à Sétif

“La privatisation des entreprises est synonyme de leur épanouissement”
lundi 3 mars 2008, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Lors d’un point de presse animé au siège du groupe Eriad Sétif, le président de la SGP Cegro a plaidé la privatisation des entreprises et des filiales relevant de la SGP agroalimentaire.

Il estime que le processus de privatisation reste inévitable et dicté par une volonté politique, tout en préservant les postes de travail existant et en maintenant l’activité. “Nous ne sommes pas pour le bradage des entreprises, mais pour un développement durable qui vise la création de nouveaux postes d’emploi. Ce n’est pas le prix qui nous fera céder l’entreprise, mais le business-plan présenté par le potentiel acquéreur. Nous ne visons pas la fermeture des unités, mais la relance de l’activité”, a déclaré le président de la SGP, M. Sokhal Ramdane. Néanmoins, il a laissé entendre, d’une part, que la privatisation est synonyme d’épanouissement des entreprises dû à une flexibilité dans le management. Et d’autre part, il a réaffirmé que l’État veut préserver les Eriad comme outil de régulation du marché national et même dans le cas où les unités seront privatisées, les silos et les infrastructures de stockage seront mis à la disposition des OAIC. Plus loin, le conférencier indiquera que “les filiales des 5 Eriad au niveau national ont réalisé, durant le dernier semestre de l’année écoulée et les deux premiers mois de l’année en cours, des résultats satisfaisants. Et si je suis aujourd’hui à Sétif, c’est pour féliciter les travailleurs et les cadres dirigeants et les encourager pour cet exploit qui mérite chapeau bas”.

L’hôte de Sétif a rappelé que les entreprises Eriad, qui ont été victimes d’une concurrence déloyale pendant les années passées et qui ont frôlé la faillite, renaissent aujourd’hui de leurs cendres. La visite de Sétif a été aussi saisie par le président de la SGP pour remettre la feuille de route de l’exercice en cours aux responsables du groupe, considéré comme exemple à suivre en matière de gestion car les chiffres réalisés sont illustratifs à plus d’un titre. “Les résultats de cette année ne sont pas venus par hasard, ils sont le fruit d’une série de mesures et décisions prises depuis quelques mois, à savoir l’intervention des OAIC, la compétence des nouveaux gestionnaires et la stabilité sociale”, a renchéri notre interlocuteur.

Le patron de la SGP Cegro a affirmé aussi que l’Eriad Sétif peut mieux faire durant cette année, car tous les ingrédients sont là, à savoir la stabilité sociale et la volonté.


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
l’algérien :
bonjour, très bonne nouvelle pour ERIAD Sétif, pour ses résultats positifs en espérant pour tous ces travailleurs plus de pérrinité dans l’emploi et en espérant que ça leur serve de leçon et qu’ils travaillent plus. car tout emploi perdu complique davantage la situation economique et sociale de notre chère nation. Pour les privatisations, je ne crois pas que c’est seulement un choix politique mais c’est surtout garantir la périnnité de la société à long terme car il est nécessaire de disposer d’un management performant devant garantir des bénéfices optimaux à même de permettre la pénétration des marchés extérieurs (c’est l’économie d’echelle) et de cefait maîtriser peu à peu l’innovation gage du futur et nécessaire pour l’emploi de nos ingénieurs qui risquent actuellement le plus le chomage et dont le nombre diminue de plus en plus en raison du marché demandeur de diplomés en sciences humaines. Toutefois, M. le Président du Directoire de la SGP CEGRO, il faut éviter que le cas de mittal steel ne se reffasse car après 7 (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus