Accueil > Economie >

Les deux groupes montent un mégaprojet à Sétif

Cevital s’allie au géant Samsung
mardi 4 novembre 2008, écrit par : Kamel Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

e partenariat entre le groupe Cevital, l’un des fleurons de l’industrie nationale, et la firme sud-coréenne Samsung, un géant mondial de l’électronique, paraphé en mai 2006, prend, deux années après, une nouvelle dimension.

Après la commercialisation et la mise en place des réseaux de distribution et des services après-vente du produit Samsung – lequel gagne de substantielles parts du marché national, friand de produits présentant de surcroît un très bon rapport qualité-prix –, Cevital fait de la production son cheval de bataille à travers son complexe de Sétif qui doit entrer en exploitation à la fin du premier trimestre 2009. Ce mégaprojet, qui générera plus de 3500 emplois dont 1700 directs, produira annuellement 1,5 million d’appareils électro-domestiques (climatiseurs, lave-linge, réfrigérateurs, téléviseurs LCD de dernière génération).

Dans une seconde phase, le complexe de la capitale des Hauts-Plateaux fabriquera des fours à micro-ondes, des cartes électroniques et des téléphones portables, avec bien entendu le label Samsung qui a ouvert ses marchés d’Europe, du Maghreb, du Moyen-Orient et d’Afrique aux produits fabriqués par Cevital. Le groupe ambitionne d’exporter une bonne partie de la production. Le site de Aïn El Fouara a été visité hier par une délégation composée du wali de Sétif, de l’ambassadeur de Corée du Sud, du vice-président de Samsung, du premier responsable de la filiale Moyen Orient-Afrique, ainsi que de Issad Rebrab, le PDG de Cevital, qui a donné le coup de starter à ce gigantesque investissement de 92 millions de dollars consenti sur fonds propres du groupe algérien.

En matière de qualité, cette unité mettra sur le marché des produits identiques à ceux fabriqués par les autres usines de Samsung implantées aux quatre coins du monde. Avec une contribution financière prévisionnelle (droits de douane, TVA, TAP, IBS et autres) au budget de l’Etat de l’ordre de plus de 2 milliards de dinars, ce projet insufflera une dynamique nouvelle à l’économie des Hauts-Plateaux. Les facilités accordées par les autorités de la wilaya de Sétif, qui accordent une grande importance à l’investissement productif générateur d’emplois, ont encouragé le groupe Cevital à projeter de réaliser prochainement un gigantesque centre commercial et un centre de loisirs devant créer plus de 3000 postes de travail.

Des centres similaires seront selon, M. Rebrab, édifiés aux quatre coins du pays. Le patron de Cevital a, lors d’un point de presse improvisé sur le site, donné les principaux axes des futurs projets d’« un groupe qui ne s’associe qu’avec les leaders mondiaux » : « Ce complexe qui devait être réalisé initialement, il y a de cela une année et demie, à Blida, a été délocalisé pour un problème de foncier. La disponibilité de M. Bedoui, le wali de Sétif, qui a mesuré et à juste titre l’importance économique pour la wilaya ayant de tout temps enfanté des travailleurs et de grands entrepreneurs, nous a permis en un temps record d’avancer et de concrétiser un tel projet, lequel aura, j’en suis convaincu, des incidences positives sur cette belle et féconde région des Hauts-Plateaux qui glorifie le travail.

Il faut savoir que ce complexe fournira des produits de classe mondiale, fabriqués à l’aide d’équipements de pointe. » Faisant de la production un axe prioritaire, le groupe aspire, à travers ce complexe, à atteindre un important taux d’intégration. « L’université de Sétif ainsi que les différents centres de formation de la région seront nos pourvoyeurs en main-d’œuvre. » « Les encouragements des autorités de la région nous stimulent pour finaliser le projet de panneaux préfabriqués qui nous permettra de produire vite, bien et à moindre coût », a ajouté le patron de Cevital, qui est revenu sur le gigantesque projet de Cap Djinet qui métamorphosera la région où seront implantés un port de dimension internationale, des milliers d’unités de production et une usine de montage de véhicules faisant actuellement défaut au marché algérien…


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°18755 :
MERCI MONSIEUR RABARAB QUE DIEU VOUS AIDE A TOUT CONCRETISER POUR NOTRE CHERE PATRIE .

Réponse :

MENLAHYTOU BAKHARLOU
setamir :
A ma connaissance Mr REBRAB est un grand homme, un vrai patriote. Il pourrait ne rien faire et profiter de sa fortune toute sa vie avec ses descendants toutes leur vie aussi. Il pouvait aussi s’engager dans la spéculation comme le font les maîtres de ce monde sans trop prendre de risque. Mais là est le vrai patriote doublé d’un vrai manager ! Il a préféré investir dans son pays, dans l’économie réelle ; celle qui produit des biens et services utiles pour son pays en créant de la valeur ajoutée et donc de la richesse. Mr RABRAB est connu aussi à Sétif. Ceux qui l’on côtoyé le décrive sage, modeste et courageux. Les projets qu’il compte réaliser à Sétif rendront à la région et à sa population de grands services pour « booster » l’activité économique productive insuffisante et surtout pour donner espoir à nos chômeurs, souvent diplômés, qui ne savent plus où donner de la tête ! On attend avec respect et impatience ce « capitaine » qui nous semble-t-il ne demande rien d’autres que d’investir utilement son argent et (...)

Réponse de didine :

OUI MON FRERE REBRAB EST UN GRAND, UN INVESTISSEUR D’UNE GRANDE QUALITE, QUI AIME SON PAYS ET QUI INVESTIT SON ARGENT DANS SON PAYS ( L’ALGERIE),DONC ENCOURAGEANT CE GRAND MONSIEUR , ALLEZ Y Mr REBRAB, ENCORE PLUS D’INVESTISSEMENTS DANS CETTE ALGERIE QUI A BESOIN DES SES FILS ; MERCI ENCORE ET MILLE FOIS MERCI D’AVOIR DE TES JOYAUX INVESTISSEMENTS POUR LA VILLE DU 8 MAI 45 / SETIF . ET QUE DIEU LE TOUT PUISSANT T’AIDE.
ali :
Des réalisations qui nous font un grand plaisir et nous font aimer d’avantages notre pays. Enfin, voila la preuve que dans notre cher pays il existent de gens sincères et des responsables honnêtes. Gloire à nos martyrs et vive l’algérie
didine :
Un grand bravo à ce Grand Monsieur que je lui souhaite bonne continuité et bon courage, Merci Monsieur Rebrab d’avoir choisi notre Ville, mille fois merci, et vive la modernité et le progrès, l’Algerie a besoin des gens comme ce Monsieur,bosseur, travailleur, créateur d’emploi, sincère,moderne (production de la bonne qualité)et j’en passe. C’est du fond du coeur et non pas des jets de fleurs !

Réponse de Free :

à didine, tafet19, staïfi,setamir & kheiro staïfi, je vous conseille vivement la lecture et pourquoi pas la conservation sous forme de cadre à accrocher sur le mur de votre chambre, l’article suivant paru aujourd’hui dans le quotidien d’oran ; « Ces défauts que l’on saurait accepter » ! de Aïssa Hirèche + Ali, Adel de montréal et toufik. Ouarahoum les algériens tâa z’men.

Réponse de Free :

à défaut de l’article du journaliste Aissa HIRECHE non repris sur votre site, je vous propose celui-ci : A genoux par El-Guellil Un à un, les genoux se plient et touchent aussitôt le sol. Certains n’ont plus la force de résister au rituel imposé de la génuflexion devant le gain. D’autres, ayant perdu tous leurs appuis moraux d’antan, se laissent choir sur les trottoirs et écoutent, en hochant la tête, le triste craquement de leurs os. D’autres, enfin, et sans même avoir le temps de retenir leur respiration, coulent dans un océan de regrets secs et cassants. Plus personne ne peut tenir debout devant la pression qui s’exerce sur la tête de tout le monde et nul n’a la capacité de résister aux coups répétés derrière la rotule, ni à ceux pleuvant sur la nuque. A terre ! Lardh ! Il est bien loin le temps où l’on avait encore le droit de choisir d’être honnête ou d’être pourri, d’offrir le rêve ou de vendre le cauchemar. En ces jours, que la majorité d’entre nous ressentent, d’ailleurs, comme une chemise trop (...)

Réponse de Farid :

à free, Un article qui nous interpelle sur les valeurs perdues (rodjla, nif, ma nestchraouch etc...) un article qui laisse les internautes indifférents. Ce qui est grave et donne une idée sur la société algerienne de ces tempts-ci.

Réponse de freedom algeria :

Réponse à free : je crois que vous êtes un spécialiste des os. le fatalisme gardez le pour vous. je n’ai rien à accrocher au mur. car je n’ai pas mangé de foin et donc je n’ai pas peur du feu. dieu merci je fais mes 8 heures convenablement et je ne regrette rien. malgré tout, vous avez une bonne rédaction. mais qui n’a ni queu ni tête c’est du charabia. je vous conseille de suivre un thérapeute. car tous les pays ayant mis en orbite des objectifs les ont atteint pourvu qu’on y croit. devons nous nous résigner à ne pas accepter les succès ??? bravo pour votre érudisme.

Réponse de kheiro staifi :

réponse à free : vous perpétuez ou tu perpétue la nouvelle logique de certains algériens. comment tu te permets de dire des chose à quatre internautes sans les connaître. le web n’est qu’un moyen de communication. si tu es spécialiste des os, tant meix pour toi mais comme le dit le prverbe arabe : ma yantique es saffih ila bi ma fih. ou si tu as entendu un jour les craquement de tes os c’est ton problème. saches, cher monsieur, que les musulmans ont un message et les érudits comme toi devront oeuvrer pour donner plus d’espoir et ne pas se figer dans le fatalisme. tu fera un bon croque mort ou peut être, si alfred hitchcok était vivant un bon scénariste. ton problème c’est que tu t’es donné raison sur rien et tu t’es permis le luxe d’interpeller trois ou quatre internautes sur un zéro un peu plus retenue. tu n’as rien découvert. si le succès des autres te choques, il faut voire rapidement et en urgence un psy. point barre je ne te réponderai plus car les fatalistes doivent être enfermés à ain abessa sous (...)

Réponse de Free :

Je pense que vous n’avez rien compris à l’article paru dans le quotidien et que j’ai proposé pour mettre à jour les -génuflexions- dans certains articles de qq internautes. Personnellement, je n’ai aucun problème d’os. Bien au contraire car les seules génuflexions que je fais, c’est pour ERRAHMAN. Vous parlez de la mafia. Vous avez là insulté cette -institution- qui contrairement au golden boy Khalifa par exemple, l’argent de celle-ci fait le sens inverse, c’est-a-dire de l’étranger vers la sicile, naples ou la sargaigne. Alors que notre -mafia- dépense des fortunes colossales pour pouvoir se faire photographier en compagnie de vieilles peaux sur le retour. Je vous conseille de lire la fable de La fontaine-le chêne et le roseau-. C’est comme çà dans la vie, il y a ceux plient et ceux qui préfèrent (...)

Réponse de kheiro staifi :

réponse à free : je vous souhaite très bonne continuation et je connais la fable. je vous remercie pour vos conseils et vive notre pays
adel montreal :
ou sont les soit disant hommes d affaires setifiens,qui invesstissent dans les usines de boissons,gateaux,en plus des cafes et qui tenaient le monopole et en otages ces miliers de pauvres jeunes,c est une bonne nouvelle bravo MR.REBRAB,j’invite par la meme occasion MR.MEHRI d emboiter le pas pour d autres projets productifs encore merci et bon continuation salam

Réponse de Tintin :

Ils se trouvent dans l’article d’EL GUELIL, eux et les supporters des gens -debouts-.
toufik :
Sétif vous ouvrira grandement les bras monsieur Rebrab. Par vos réalisations vous avez montré que l’Algérie pense déjà à l’après pétrole. Tous nos reconnaissances et respects. An nom d’un groupe d’algériens résidents en France

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus