Accueil > Economie >

Concession de véhicules : Les mésaventures des clients

dimanche 8 février 2009, écrit par : K. B., El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

a relation entre clients et certains concessionnaires ou revendeurs de voitures touristiques n’est pas au beau fixe.

Le non-respect des délais de livraison et les engagements non tenus sont à l’origine de la tourmente des clients qui s’expliquent mal les tergiversations de ces « professionnels ». Pour étayer ces propos, il est utile de rendre public la mésaventure de Messaoud D. Ce dernier s’est présenté le 24 septembre 2008 devant un concessionnaire pour s’offrir une nouvelle voiture, faisant le premier versement de 200 000 DA en plus de 70 000 DA représentant la taxe, le jour même. Le 30 novembre, le client s’acquitte du deuxième et dernier versement, de l’ordre de 639 000 DA. Content d’avoir signé un document stipulant que la voiture commandée sera livrée avant le 30 décembre 2008, le client, qui ne voit rien venir, s’impatiente. Ses multiples requêtes et autres réclamations ne règlent rien. Dépité, il dira à ce sujet : « Mes démarches et doléances n’ont pas reçu l’écho escompté auprès du fournisseur qui n’a pas respecté ses engagements.

Je sollicite les colonnes de la presse pour non seulement dénoncer ce genre de pratiques mais pour alerter les responsables concernés afin de rappeler à l’ordre ces gens-là qui n’ont aucun respect pour le client, qui doit encore attendre avant qu’il ne devienne roi ». Mise au parfum, l’association pour la promotion de la qualité et protection du consommateur de la wilaya de Sétif (APQPCS) n’a pas vu en ce problème un cas isolé. Cette dernière a sollicité, le 24 janvier 2009, la direction du commerce pour l’amorce d’un débat entre l’association et les opérateurs concernés, à l’effet d’aplanir les différends et préparer, le cas échéant, l’application du décret exécutif n° 07-390du 12 décembre 2007, fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de commercialisation des véhicules neufs. « Nous estimons que le moment est venu pour remettre de l’ordre dans les relations concessionnaire-client, où ce dernier est floué parfois, d’autant qu’il paye rubis sur l’ongle son véhicule », précise Azzedine Chenafa, le secrétaire général de l’association.


Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°22662 :
Oui, le client n’a jamais été roi en Algérie et plus particulièrement chez les concessionnaires, on se présentant pour une première, vous étés reçu en pompe, une fois le pactole en caisse, commence le parcoure du combattant, Monsieur K.B, il faut informés le publics de quel conce..., s’agit-il ?

Réponse de Abdeslam :

Eh oui ! il faut dénoncer les escrauds jusqu’à citer les noms.

Réponse de karim :

C`est la mafia pur !!! C`est pas les concessionnaires qu`il faut les cité ici mais nos responsables politiques (les Boricos !) irresponsables ! Ils n’ont pas compris si notre payé contient assez de routes pour absorber ce parc des voitures ! J`arrive pas comprendre ces responsables politiques qui laissent notre payé détruit par ces sociétés étrangères et ces concessionnaires soi dans le coté écologique ou économique !!! Ils les encouragent à détruire notre payé. J`ai jamais vu ça dans un payé qui veux ou cherche à ce développé ! Donné de air et de la santé pour vos enfants, laissez les citoyens d`abord qu`ils s`occupent de leurs pains et qu`ils s`occupent de la formations de leurs enfants ! Les responsables politiques encouragent les citoyens à s`endetter pour qu`ils restent toujours sous développé ! Au lieu de les poussé à ce développé Dommage, dommage, dommage ! Le peuple est sans armes contre les concessionnaires et les sociétés étrangère, qui ont endettent les citoyens et l`état regarde ! Même les (...)
derafa :
cheri el houte fi labhare ou bien otleg ma fi yadk wa ahkm li fi l’ghare
Commentaire n°23005 :
C’est le résultat du monopole d’état qui a supprimé les vrais concessionnaires grâce à sonacome et qui a permis un autre monopole aussi nul que le premier. Et ainsi, nous avons des gens qui ne connaissent pas kaou men baou, et qui se disent Con c sionnaires.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus