Accueil > Economie >

Bergerat Monnoyeur Algérie inaugure un nouveau site à Sétif

samedi 27 juin 2009, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

e groupe Bergerat Monnoyeur, spécialisé dans la vente et la maintenance des engins des travaux publics, a étoffé son réseau en Algérie en s’installant depuis mercredi au niveau de la zone industrielle de Sétif.

En effet, les cadres du groupe ont été, hier, les hôtes de la capitale des Hauts-Plateaux pour l’inauguration du site s’étalant sur une superficie de 15 000 m2 comportant des bureaux, des locaux pour la vente de pièces détachées ainsi que des ateliers d’entretien et de maintenance.
En effet, un nouveau venu à la zone industrielle de Sétif spécialisé dans la vente et la maintenance des engins, à savoir les camions de marque Mercedes, les chariots élévateurs Hyster, les engins Caterpillar KAT ainsi que les groupes électrogènes. Les ateliers installés à Sétif répondent aux normes Iso en matière de préservation de l’environnement et du respect de l’écologie.

ہ cet effet, la première station de lavage écologique au niveau national dotée de débourbeur a pour particularité de traiter les eaux usées, de filtrer les huiles, les boues et les débris. Les ateliers de maintenance des camions et bus Mercedes obéissent aussi aux normes de la marque leader mondial dans ce domaine. Le patron de la marque Mercedes, qui a vendu plus de 200 camions depuis le début de l’année et qui estime atteindre 500 unités à la fin de l’exercice 2009, a déclaré que le choix de Sétif pour installer ce nouveau site de Bergerat, auparavant présents beaucoup plus à Alger, n’est pas fortuit. “Sétif est un carrefour important en Algérie, à l’est c’est une wilaya qui compte plus de 1,5 million d’habitants et où il y a beaucoup d’activités économiques. C’est la même distance qui sépare Annaba de Sétif et cette dernière de la capitale Alger”, dira le directeur général de Bergerat Monnoyeur à la presse, Christophe Richard. Le montant de cet investissement qui vient, selon les responsables du Groupe — qui comptabilise plus de 30 ans de présence en Algérie — qui est venu pour renforcer la confiance entres les clients et les cinq marques du groupe, est estimé à 2,5 millions d’euros. Pour la concurrence des marques chinoises, les responsables des marques ont souligné que le groupe assure les services de maintenance, la compétence technique, les locaux, la pièce de rechange d’origine et même la formation. En effet, le nouveau site comporte des salles de cours pour la formation du personnel et des agents et techniciens des clients potentiels. Pour le démarrage du nouveau site qui est un plus dans ce domaine dans la wilaya de Sétif pas moins de 35 nouvelles recrues ont suivi des cycles de formation au niveau d’Alger et d’Allemagne. Le premier responsable de Bergerat a affirmé que le souci du groupe, qui compte 6 000 travailleurs dans le monde dont 457 en Algérie, est de mieux servir les clients et les satisfaire. Les professionnels qui activent du côté de Sétif ont été conviés à visiter le nouveau site et des portes ouvertes sur les marques exposées ont eu pour particularité les échanges d’avis entre professionnels. Par ailleurs, nous avons appris que le groupe inaugurera incessamment de nouveaux sites à Constantine et Oran.


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°35367 :
CATERPILLAR CE NE SONT PAS LES MEMES ENGINS QUI PILLENT ET ECRASENT TOUTES LES MAISONS DES PALESTINIENS EN PALESTINE OCCUPEE ? PUNAISE !!!! QUEL AUDACE ? QUELLE FORCE DE FRAPPE !?
anti-contrefaçons :
Enfin du materiel Solide et d’Origine !!!!!!!!!!!! ; cette fois ci on a évité les Chinois, tant mieux. Espérons d’autres investissements Européens plus bénéfiques pour la Région et l’Algérie.

Réponse de DROLE D’IDEE :

Le complément de la loi de finance 2009 interdit le matériel usagé européen , malgré que cela a créer des milliers et des milliers d’emplois aux jeunes initiateurs investisseurs et aux entreprise déja implantés , le matériel neuf étant impérativement inaccessible en prix et amortissement .......... Aujourdhui , nos stratéges , nous canalisent droit vert le but de la contre facon de machines et leurs accessoires ( made in china ) , vu que le matériel usagers est interdit a l’importation ; Que veulent réellement ses faux stratèges , encore mettre dans le fond du gouffres la création d’emploi et favorisé la HARGA ????
LAIKOS :
Chers amis. Du service, du commerce, et encore de l’importation de produits. Aucun transfert de technologie, aucune production. Pour beaucoup l’Algérie est seulement une vache à lait. On effectue de juteux bénéfices que l’on va ensuite investir dans des chaines de production (Dacia au Maroc et Airbus en tunisie), des complexes touristiques ou dans l’agro alimentaire au Maroc, ou en Tunisie. Nous ne récupérons même pas les miettes. Dans le même temps l’Europe ferme ses frontières aux produits algériens. Alors que lorsque l’Algérie exporte pour 1 dollar en Europe, elle importe pour 20 dollars. C’est disproportionné et injuste. Comme nos emplettes sont nos emplois, la courbe du chômage ne cesse de croitre chez nous.

Réponse de anti-contrefaçon :

Kelma fi blassetha !!! ya Laïkos, il ne faut pas se contenter de -l’import-import-, il est temps que le pays investisse, comme vous le dites au Maroc on fait l’Usine de montage de Renault(la plus grande en Afrique) et en Algérie RIEN que l’import ?????? Seulement les Banques, telles que : BNP-Parisbas, Société Générale, Natixis etc....!!!!! ou sont les usines de fabrication et montage ? Nous Algériens nous aimerions bien que notre progénéture ai un savoir-faire dans la mécanique, l’informatiqe,l’agriculture etc... n’est ce pas ?

Réponse de DROLE D’IDEE :

En plus on ferme la porte a l’équipement de production et on encourage le container de produit finis de contre facon .
AZZEDINE LE SETIFIEN :
AVANT 1990,TOUTE L’ALGERIE CRIAIT A L’OUVERTURE AU COMMERCE EXTERIEUR,SEUL Mr HAMMROUCHE A L’EPOQUE 1er MINISTRE DISAIT NON A L’ECONOMIE DE BAZAR,LES RAPACES DU DINAR L’ONT ACCUSE,TOUT DE SUITE DE SABOTEUR DE L’ECONOMIE NATIONALE. 20 ANS APRES,VOICI L’ALGERIE TRAINEE DANS LA BOUE DES CHINOIS,DES ARTICLES FABIQUES DES MATIERES,LA PLUPART CAUSANT DES MALADIES CANCEREUSES,DES PRODUITS D’UNE DUREE TRES LIMITES ,VENDUS A DES PRIX EXCESSIVES,PUIS LES PAUVRES ALGERIENS SONT TOMBES DANS LES MAINS DES VAMPIRES DES BANQUES QUI L’ONT FORCE A L’ACHAT PAR FACILITE,POUR ENSUITE SE TROUVAIENT DANS LA MERDE DE REMBOURESEMENT DE LEURS DETTES AU TAUX D’INTERET INACESSIBLE,POUR EN FIN ASSISTER ET VOIR LA PLUPART DES ALGERIENS CONSOMMES PLUS DE BARBITURIQUES.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus