Accueil > Economie >

Samsung Sétif : Des dizaines de travailleurs licenciés

samedi 22 janvier 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

« Samha » Samsung Sétif a procédé au licenciement des dizaines de travailleurs dans son unité de production des téléviseurs, dans le sillage d’une chute des commandes, et surtout les conséquences des derniers événements qui ont ébranlé la scène nationales et continentale.

Selon les responsables du groupe « Samha » Samsung de Sétif, ces mesures devenaient effectives depuis quelques mois, sont le résultat de la situation économique actuelle avec notamment la baisse de commande et les difficultés vécues notamment en matière d’approvisionnement en pièces électroniques nécessaires pour l’assemblage au sein de l’unité des téléviseurs.


Partager cet article :
35 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°88207 :
Et voila encore Mr RABRAB qui pose ses lois du plus fort.
Commentaire n°88211 :
licenciement pour raisons économiques, fini le bon vieux temps de la cherika
Kamel El Guelmi :
Voilà ! Première conséquence de la lois de finance 2009.Un gouvernement qui balance entre une libéralisation sauvage et une interdiction brutale. Complètement déconnecte de la réalité, ce gouvernement ne cesse d’être surpris par les évènements . C’est bidon l’utilisation exclusif du crédit documentaire comme mode de payement dans le commerce international . Au lieu de s’occuper de la promotion de leurs domaine d’activité , les opérateurs économique ne cesse de combattre une armada d’employés munis d’une pape-race qui se pèse par kilos . Résultat, faillite généralisée du tissu industriel national au profit du secteur de spéculation immobilière et l’économie de bazar. c’est la triste réalité que Mr Benbada et Ouyahia veulent cacher des yeux des citoyens . Ils ne veulent pas dire aux jeunes pourquoi ils n’arrivent pas à trouver du travail dans leur propre pays supposé riche et fertile. Essayer au moins de sortir de votre cave et dire pourquoi cette lois bidon ? Pourquoi il y a des dizaines de terrains (...)
samir-milan :
la fin de cette belle unité est conu haieur !,puisse qu’est peut acheté,s’il na pas l’argents dans la poche ?,1,2,3..35millions ?,il faut augmenté le salaire de base,minimum 10 millions de sentimes,autrement tous va se fermet,pour cette raison que les societé étrangèrs ne veut pas viennes chez vous monsieur le ministre de l’industrie,le pouvoire d’achat c le vrai problèm en algerie.
Commentaire n°88223 :
A MON AVIS rabrab FAIT DU CHANTAGE Lorsquon lui impose le prix du sucre et de l’huile pour maintenir la stabilité sociale , il se dérobe afin de les punir autrement ,, Quant au produits fabriqués par rabrab sur setif , il font objets de rudes concurence chinoise ,, Donc , OUAHIA doit choisir entre l’economie du bazard ou la production nationale ; Concernant les terrains en zi attribués et en berne , il faut voir les problemes causés par l’urbase de setif pour ainsi comprendre l’ibernation = payer un terrain a 100% et ramener un cable electrique a 50 000 000 de dinars ; c’est pratiquement impossible , donc il faut revoir cette politique d’encouragement de la construction d’usine par le privée . salutations
1-2-3 :
Quoi ? çà a déjà démarré et c’est déjà la crise où bien c’est un avertissement pour mettre chacun au niveau dévolu...
pas fier du tout de mon pays :
Les produits Samsung sont pour l’instant les plus chers, normal que les ventes baissent et par conséquent on licencie les ouvriers parce que les responsable en l’occurrence le baron de l’huile et de l’électronique veut semer la merde dans ce pays. Il aurait été plus sage de baisser seulement les prix des frigidaires, télévisions, climatiseurs…..et le problème sera réglé bêtement, mais non, nos mafiosis veulent toujours plus quitte à laisser tout le monde crever de fain !Et combien de milliard a t il empreinté à la banque ?
Rayan :
Il n’y a pas de miracle en économie une entreprise qui ne gagne pas d’argent elle m’est les clés sous la porte.Nos compatriotes ne sont pas performant par rapport simplement à nos voisins. L’assistanat permanent doit être révolu de notre langage,les gens doivent accepter n’importe quel travail !!!!!!!
khali :
rabrab & ses protecteurs jouent avec le feu, ils veulent mettre le pays à sang. Le peuple connait bien rab rab et ses protecteurs, ils seront chassés du pays comme le fut ben ali, ils sont venu par la petite porte, ils sortiront par la petites porte. rabrab en installant cette unité de montage d’un produit périmé n’a cherché qu’à mettre la main sur des hectares de terre. Son objectif principal était connu de gens avertis qui n’ont pas pu convaincre les décideurs en mèche avec ce spéculateur La dissolution des offices d’importation ex onaco, et d’autres structures ont étaient balayées par une simple signature, cette même signature a permis à rabra de se mettre sur la scène économique, j’espère que la même signature rayera ce rab de la scène populaire du pays.
Rachid :
Ce qui serait intéressant, c’est déjà savoir le parcours de cette famille (Rabrab) et d’où émergent leurs Milliards. Peut-être que c’est le phénomène « Khalifa » bis. Si des internautes peuvent nous éclairer ?
1-2-3 :
Rachid ,tu ne crois pas si bien dire...
Rayan :
@Khali :Vos arguments ne sont que des ragots de bistrot,pourquoi vous êtes jaloux lorsque un de nos compatriotes prend des risques avec ses sous et fait des affaires, pour donner du travail à nos concitoyens.Personne ne vous empéche de faire pareil au lieu de dire des anneries !!!!!!!!!!!!!
Commentaire n°88250 :
pointer et apres dormir dans les entreprises publiques ne marche pas avec un investiseur privé c’est la dure realité de l’economie de marché il cherche le gain c’est son droit c’est lui qui a contracter des credits chez les banques et c’est a lui qui doit les remboursser le surplus de main d’oeuvres ne l’arrange pas
ZAALINES :
Quelle mentalité de gens jaloux de la réussite d’un algerien et qui se mettraient à 4 pattes devant des etrangers qui font moins que ça. Jamais contents ,ils oublient que des centaines de jeunes travaillent dans cette usine et qui ne produit pas des produits obsoletes ,car les obsoletes c’et vous . Arretez de tirer sur tout ce qui bouge à Setif ,soyez plus positifs ,ce n’est pas de la sorte que les investisseurs viendront à Sétif.Changez de mentalité ou du moins lachez un peu de votre béria
maliko :
sert pas assez de vente a cause de son équipe de marketing grassement payé mais pas de celles des ouvrée mal payé monsieur rabrab setif vous a ouvert ses bras et voila c comme sa tu remercie wladaha mais c la faute de l’État elle aura pu ouvert de telles usine dans chaque wilaya ils travaillerons dans une institution étatique pas privée
Kamel El Guelmi :
D’abord il faut apprendre à respecter le capital producteur du moment qu’on est actuellement dans une logique de capitalisme où on doit s’attendre à voir des citoyens réussissent plus que d’autres . A mon avis on ne doit pas détourner la discussion sur des sujets qui ont été largement débattu il y a des années de ça . L’état est un mauvais commerçant . On est maintenant dans une logique de l’état régulateur et non de l’état investisseur . C’est pour cette raison je me permet de dire qu’avoir une culture générale est primordial dans les débats au sein d’ une société . les messages ainsi peuvent passer vite et les discussions peuvent mener à quelque chose . sinon le ressassement de théories anciennes n’est que de la lecture sur de l’eau.
Moi :
L’information est fausse. Moi je dis au journaliste d’El Khabar de vérifier les infos avant de semer la panique.
khali :
@ rayan est-ce par hasard tu n’est pas un parent ou un toutou de rabara. ce rabra qui fait trembler les ministres afame le peuple par son chantage du monopole. si tu prends défendre ce rabrab, donnes nous son cv ? de quel université ou grande école est-il sorti ? si ce n’est celle des magouillleurs et des trafiquants à l’image de khlifa il est temps qu’il paye pour la chereté des produits qu’il commercialise.
faux ??? :
A par Moi : A bon l’information est fausse ??? et ces jeunes qui se sont regroupés devant la wilaya parce qu’ils ont été licenciés par votre administration Samha c’est aussi Faux ???? droles de léches bottes.....c’est vous et vos semblables qui sont entrain de faire semer la panique en fouttant dehors les enfants diu peuple
algerien :
les algeriens n’aime pas le privé ,parceque dans les usines étatique 1 tavaille et 10 font la sièste, la preuve ou sont nos usines des année 80.si un chef d’équipe protège son unité on le traite de CHIATE. ou bien ils lui disent MAHOUCHE REZKE EBOUIKE. les algeriens ne sont jamais content c’est dans le sang pauvre algerie je te pleure.
Commentaire n°88281 :
Les patrons veulent conserver leurs marges à tout prix, au détriment du maintien de leurs effectifs. Il n’est pas acceptable que les directions se servent de la crise comme d’un alibi facile. Oui il y a des réductions d’activité . Mais le prix à payer, ne devrait pas etre les dizaines salariés, qui sont mis au chômage. C’est une solution de facilité. On ne licencie pas a la moindre turbulence.
Secateur :
Les patrons veulent conserver leurs marges à tout prix, au détriment du maintien de leurs effectifs. Il n’est pas acceptable que les directions se servent de la crise comme d’un alibi facile. Oui il y a des réductions d’activité . Mais le prix à payer, ne devrait pas etre les dizaines salariés, qui sont mis au chômage. C’est une solution de facilité. On ne licencie pas a la moindre turbulence.
gomez :
La suppression d’emplois est toujours un drame individuel ou collectif. C’est un sinistre social. L’essentiel du coût est aujourd’hui supporté par les seuls salariés concernés (pertes de revenu, recherche solitaire d’un nouvel emploi, précarité et angoisse sociale) et secondairement par la collectivité. Le prix payé par les entreprises dans leur ensemble est marginal. C’est pourtant bien sur cette question de la responsabilité et de sa charge que devrait porter le débat. Mais avant cela, posons-nous quelques questions. A quoi sont dues les suppressions d’emplois ? Au coût du travail trop élevé ? A la concurrence étrangère ?… Fondamentalement c’est du a la concurrence et les lois du marché. La logique marchande fabrique à chaque seconde des perdants et des gagnants. La mécanique concurrentielle est le plus souvent la seule et unique raison des licenciements, grands ou petits. Pourquoi la bataille entre compétiteurs de l’aventure entrepreneuriale devrait-elle être assumée et payée par les salariés ? la (...)
m6 :
aussitôt ouvert aussitôt fermer !que vont devenir ces travailleurs...et surtout a qui le tour ?
Rayan :
A khali:Je ne suis ni un toutou ni un parent de ce monsieur,je suis réaliste.Accepteriez vous de payer qu’elqun à ne rien faire ???? Pour monter une entreprise,il n’y a pas besoin d’être surdiplômé,il faut prendre des risques et avoir un peu d’magination, ce n’est pas donné à tout le monde !!!!!!!!!!!!!
Moi :
@ Faux : Aucun licenciement n’a eu lieu, et je te défie, je défie le journaliste et le journal el-khabar de prouver ce qu’ils donnent comme informations. Le Bal bla, c’est facile, donner des preuves c’est autre chose.....
Commentaire n°88314 :
les patrons ne font pas du social, payer des gens à ne rien faire, un salaire est payé en contre partie d’un travail réalisé ou effectué, pas de travail pas de salaire. à quoi sert un effectif qui ne produit rien. vous êtes tous devenus des économistes, commerciaux et financiers ? arrêtez de dire n’importe quoi.
Commentaire n°88321 :
Quelle ingratitude envers cet Industriel algérien (Rebrab), le jour où il a apporté ou implanté son usine à Sétif tout le monde cri : merci Mr Rebrab d’avoir choisi nôtre ville (Sétif). Cet usine qui employe 1700 personnes direct ...et autant plus indirect. Moi je dis une Chose laisser svp les investisseurs travailler au lieu de l’import - import (surtout Kamelottttt Chinois). Il faut un pouvoir d’achat réel afin que nous puissions acheter ces Truck Là....
khali :
@ rayan : message 23 janvier 2011, 14:20 , par Rayan : ne pas accepter une personne oisuve non productive est une chose que le bon sens ne peut pas rejéter. mais pratiquer le chantage , prendre une population en otage, monter une usine obselette pour mettre la main sur des hectares est une autre chose. cela s’appelle en terme plus claire appartenir à la mafia qui opprime le peuple. un maquignon ne pourra jamais faire de bonne chose dans l’industrie, il en est de mëme pour un ex ferrailleur qui a fait fortune d’une manière douteuse. Le risque pris est celui de miser sur la corruption et echapper au fisc tout exploitant des travailleurs ce rabrab se prend pour le bon dieu , il ose déclarer la guerre à l’algérie en voulant présenter le gouvernement comme le seul résponsable de la chéreté de la vie, il est aussi responsable sinon plus que le gouvernement. il ose parler de vouloir ménager le peuple dans cette situation électrique qu’il et ses semblables ont crées et (...)
Commentaire n°88359 :
khali tu sais tout
djammel19 :
Merci à Sétif info de mettre en ligne un tel sujet. De prime abord, il s’agit d’un licenciement abusif et anti éconmique. Effectivement, Le groupe est en situation d’abus de position dominante en ce qui concerne les produits alimentaires, et c’est interdit par la loi de la concurrence, pourquoi cette réglementation n’est pas appliquée, La marge sur ces produits dépasse les 50% c’est le patron qui le dit à chaque fois que son groupe réalise une croissance à plus de 50% et auto finance sa croissance. C’est le pauvre qui paie pour cette croissance, et il nous fait avaler que CEVITAL est une société CITOYENNE ? ha, ha, ha,. Capitalisme sans scrupule. Quand SAMSUNG SETIF est entré en production, son manager a commencé à chasser les meilleurs cadres des unités industrielles en proposant 3 voire 4 fois le salaire payé. Il y a rafflé toute la ressource humaine, (ingénieurs, techniciens, finances, DRH, Audit ...), C’est les best practice de SAMSUNG SAMHA, et nous dit entreprise CITOYENNE. Il faut avoir le (...)
ledépité :
de quelle région sont les licenciés ?
toufik1 :
ci FAUX
khali :
@ 23 janvier 2011, 20:02 , par Anonyme :khali tu sais tout réponse je ne mérite pas ce qualificatif, je ne connais qu’un infine partie de la vérité dont j’ose la partager avec les fidèles de cet espace
Lisez SVP :
Go-ahead to close 14 of 26 libraries in DoncasterContinue reading the main story Plans to close 14 out of 26 libraries in a South Yorkshire town have been given the go-ahead. Doncaster Council’s cabinet made the decision at a meeting despite a huge campaign by people opposing the cuts. Peter Davies, Mayor of Doncaster, previously said the plans were a result of government budget cuts. Lauren Smith, from Save Doncaster Libraries, said the council should be ashamed for showing little regard to the needs of citizens. She said : Doncaster is a struggling town with a failed council. It needs its libraries more than ever, and this devastating package of cuts can only serve to further limit the libraries’ and the council’s ability to improve literacy, wellbeing, social cohesion, a sense of community and civic pride. Les fermetures d’usines ou d’etablissements publics ou prives fait parti de la vie quotidienne dans les pays developes. Contrairement a ce qu’on fait chez nous, ils (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus