Accueil > Reportages >

Djemila, après le festival

mercredi 3 août 2011, écrit par : A. Nedjar, Setif Info, mis en ligne par : A. Nedjar

Djemila ponce ses blessures, Djemila se réveille après le passage de l’ouragan appelé outrageusement « Festival de la Musique » ! Oui, après ce passage, les organisateurs du festival, cédant à l’inconscience et de l’irrespect des lieux, ont abandonné sur les lieux de tonnes d’ordures sans compter les détériorations multiples causées au site par ces milliers de festivaliers incontrôlables, 10 jours durant.

Pour ces milliers de visiteurs en furie, nous avons noté qu’il n’existait aucune structure sanitaire ou cabinets de toilettes si bien que les magnifiques mosaïques des termes ont atrocement souffert de leurs transformations en latrines et WC.

Un conservateur rencontré sur les lieux pour l’établissement du bilan des dégâts occasionnés pendant cette réunion nous disait, les larmes aux yeux « c’est un crime de permettre la tenue de ce festival sur ce site historique, transformé pour l’occasion en pissotières » .

N’allons pas épiloguer longuement la dessus. La vidéo et les photos qui suivent parleront d’eux même du désastre pour interpeler ceux qui ont la responsabilité de la gestion du secteur et du patrimoine dévalorisé et en déperdition, soumis aux aléas multiples dont la première cause serait cette persistance à vouloir absolument tenir le festival au cœur fragile du site archéologique,classé" patrimoine mondial" par l’Unesco.

Un ami que j’accompagnais, spécialement venu de l’étranger pour la visite de Djemila-la belle", n’avait plus de voix. Sa déception et la mienne étaient immenses à coté de nos chagrins pour un avenir incertain de ces-pierres" soumises à toutes sortes d’agressions.

Nous ne saisissons pas pourquoi les autorités locales et surtout celles en hauts lieux, n’aient pas encore décidées d’interdire la tenue du festival dans l’enceinte du site afin d’éviter ces catastrophes répétitives.


Partager cet article :
54 commentaire(s) publié(s)
Jameela :
Les Banis Hilal achèvent le travail de leurs ancêtres, c’est tout.
Lekhmissi :
Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! Les Algériens ne méritent pas le pays qu’ils ont ! POINT BARRE !
Escha3b :
On a voulu une omelette,on a cassé les oeufs.Manitenant ,on lave les plats et on range la vaisselle pour la future omelette sans oublier un léger lifting à la cuisine.
algerieeh oui :
C’est dommage de voire tous cela il faut applée Med la ministre pour qu’elle voit ça pour les toilletes Monsieurs ça c’est un probléme algeriens car meme dans les café ils sont fermé donc c’est responsable deu sevice d’hgiennes de voir tous cela ont va pas faire intevenir le president ou wali pour des probléme de toillete donc EH .......OUI Messieurs c’est notre motalité qu’est nul donc il faut changer nos comportement puit voire le reste ....BON RAMADANE
inssaf :
Franchement ça me désole de voir cela après un beau festival aucun respect des lieux n’y du patrimoine. Qu’allons laissé a nos enfants de notre pays ?
BELALA Hadj :
Ce gachis ajouté aux milliards qu’on gaspille chaque année : mobilisation de tout un contingent de forces de l’ordre toutes catégories confondues (jusqu’aux patrioteset gardes communaux) mobilisation des capacités hotelières/restauration dépenses faramineuses engendrées par la mobilisation de toute l’armada de la chaîne de télévision (personnel et grosses cylindrées gourmandes en fuel) Cachets faramineux gracieusement servis à de vulgaires clochards qu’on voudrait faire passer pour des artistes tout cela ajouté à la dégradation du site ( voir article ) qui est classé patrimoine de l’humanité en plus d’être un vestige unique selon les constats de certains spécialistes versés dans le domaine. Madame la Ministre, Messieurs les élus locaux, Messieurs les responsables centraux du tourisme et protection des sites, ne pensez vous pas que ces hémoragies financières (cumulées sur le nombre d’années depuis le lancement du fameux cirque), n’auraient -elles pas mieux servies si elles avaient (...)
loup blanc :
les romains de passage ont construit, les alger....riens demolissent c’est simple comme equation L’histoire de Djemila est le jugement dernier des responsables irresponsables qui n’ont rien a voir avec la culture et l’histoire de de Djemila la romaine c’est l’histoire de djemilalogie que nos historiens soient dans la situation d’un physicien qui ne connaîtrait les faits que par le compte rendu d’un garçon de laboratoire ignorant et peut-être menteur.L’histoire n’est-elle pas solidaire du présent historique et condamnée à changer avec lui ? Chaque société réécrit son histoire, parce qu’elle se choisit, recrée son passé. L’historien ne survole pas le paysage historique ; il est au même niveau que le devenir qu’il s’efforce de retracer.enfin de compte,La réalité historique, parce qu’elle est humaine est équivoque et inépuisable.Quand le langage ne sert plus à donner des ordres ou à décrire, la couleur à camoufler, la maison à habiter, la plante à nourrir alors commencent le poème, la peinture, le palais et le (...)
La Honte !! :
J’imagine la réaction du Wali en lisant cet article de Sétif Info
Commentaire n°107127 :
Ce sont là,la culture et les restes de nos cultivés qui se pensent super-citoyens....
inconnu :
Monuments élevés à la gloire de ROME et héritage Sétifien connu du monde entier . mais connaît on la notion même d’héritage, de culture , de civisme... qui organise et comment , pourquoi donner feu vert à des festivités dans un site classé et dont on sait que les gens n’ont en cure. alors puisque c’est toujours la même chanson, continuez le massacre doucement mais sûrement .C’est révoltant .voire criminel (...il fautdrait une plainte à l’échelle internationale : UNESCO, partimoine de l’humanité)
bou3abed alah come samir-milan :
bien fait,comme un setifien,j’ais pas le moin d’interet a gemmila,puisse elle porte une culture pas la mienne,a quoit sert alors de proteger les ruinnes romains ? jayaha walah jayaha,saha ftourkoum wlad 3amar.
bou3abed alah come samir-milan :
les ruinnes des romains ha ha ha ha,ya salam 3ala jamila ya salam !alah yarham 3oumar iben al khatab,wa zoubair ibn al 3awam,wa khaled,wa,wa,wa....roujou3 ila al assal fadila,saha ftourkoum oulad 3amar !
Commentaire n°107132 :
ALLAH LATREBEH ELLICHTTAH WE LLI GHANA WE LLI SAFFEG HASBOUNA ALLAH WANE3ma lwakil
Ben Toumert :
Pas de passé (négation de l’histoire et destruction des vestiges)=pas de présent=pas d’avenir
bensemra nacer :
djemila classee patrimoine mondial de l,UNESCO,ne merite t,elle pas que l,on restaure les vespasiennes que l,empereur romain VESPAS a cree pour que le citoyen romain ne ch.... PAS dans la nature sous peine d,amendes. l,ALGERIE de la modernite a fait mieux c,est le retour a la nature pour etre ecolos. la politique culturelle de madame la ministre consiste a coups de milliards a organiser des zerdas tournantes sur des sites archeologiques djemila,timgad, tlemcen...pendant ce temps les ’4 salles de cinema qui existaient a SETIF ont disparus. LE THEATRE DE VERDURE lance dans les annees 80 SUR LE SITE ROMAIN mitoyen de la cite de l,enfance est abondonne . la memoire de setif est enterree sous le parc d,attraction, un autre pan de l,histoire de setif est sous le siege de la wilaya. NOUS N ?AVONS pas de respect pour notre riche passe, que l,on veut ramener a la periode uniquement coloniale, ain el fouara tres belle oeuvre artistique centenaire, ne peut se substituer aux sites (...)
bichou :
Où sont les hypocrites qui ont viruleusement attaqué l’initiative de certains internautes pour mobiliser la population quant à l’organisation de ce festival de gâchis, de corruption et de délinquence. QU’ils nettoient et débarrassent le site de leur pourriture laissée aux pauvres villageois qui ne profitent aucunement de ce marché. Une population à 70% analphabète, mal éduquée, indisciplinée et en quête de son identité comme s’il elle ne la connaissait pas, a besoin tout dabord de s’instruire et de cultiver sa propre personalité au lieu de suivre toutes les directions des vents. En somme elle mérite ce qu’ele endure, sauf le respect des vrais patriotes.
khali :
@ anonyme 10 3011 et Rayane Le premier : l’arabisme et la wahabisme sont passés par là …………. Le deuxième : ….. vous vous défoulez à dire des inepties….. Quelle votre réaction , silence laisser les tueurs passer par là , au nom de la culture
khali :
le présent donne raison aux 24 intervenants qui ont comamner ce festival sur les 26 enregistrés à l’article ; 7e édition du festival international de Djemila jeudi 16 juin 2011 | Boutebna N.
essss :
vous avez quasiraison monsieur lekhmisi.mazalna netrabaw on é des parasites.tous les intellectuels tués et reste koi hachakoum
Mustapha :
@Khalli , cessez vos jérémiades,nous connaissons vos orientations.personne n’est dupe.Nous sommes contre l’hypocrisie,nous sommes contre vos idées rétrogrades,contre la pensée unique et contre la bêtise. Nous sommes pour les belles lettres,l’art et la musique mais disons le ,ce n’est pas l’endroit approprié. ne ne faites pas encore un procès ou tout est haram ! Allez voir ailleurs ce que vous cherchez.Ici ça restera sans doute un espace déchange mais surtout de liberté de pensée.avec la votre vous voulez que tout le monde soit bâillonné et prenne une seule direction,celle que vous préconisez qui sommes toute est la pire des hérésie car vous demeurez ici à l’affut comme un de ces virus ou spams(non désiré).A force,personne ne s’intéresse à vos copier-coller.’est vrai que le ridicule ne tue pas,sinon vous l’aurez été une centaine de fois (...)
habes :
banou hilal
anis :
Je viens de voir la vidéo et je ne trouve rien de choquant :des chaises en plastique de mauvaise qualité cassées,quelques papiers et détritus par terre par contre je n’ai pas senti l’odeur de la pisse.L’algérien y boule partout même dans son propre lavabo.Tout ça me parait normal et logique après une fête.Djemila est une cité de pierre,de blocs de pierre,de tonnes de pierre ayant résisté pendant des siècles au caprices de la nature,aux hommes les plus destructeurs,ce n’est pas quelques bouala qui vont la détruire .Vous en faites trop ! messieurs les habitués de ce site,vous êtes des suiveurs,des beni oui oui à l’auteur de cet article.Vous êtes conditionné par la Kouada et la Garta
Commentaire n°107157 :
Chaab et responsables jouhala. Les mongols qui ont organisé ce festival, manquent eux mêmes de civilité n’en parlant pas de leur compétence. Et dire que c’était un festival...culturel.
khali :
@ Mustapha cet espace n’est pas ta proprité prvée que je sache vous parlez de libérté quan cela vous arange n’est pas les points de vues que ne cadre pas avec tes idées sont catalogués d’idée venus d’un virus , d’un spame c’est ça le respect des libérté chez toi heureusement que tu n’est qu’une faible créature salam
inconnu :
les querelles intestines d’une quelconque origine religieuse (musulmane soit elle) n’ont rien avoir avec lhéritage civilisationnel qu’ont légué les peuples avant nous. parlez de ce que vous connaissez et ne dégueulez pas votre ignorance par des propos inutiles à l’élévation du débat. quant à l’image des ruines après le festival, c’est un crime qui devrait être puni et le festival même supprimé par des décideurs qui ont les cou***es pour ça. tiers monde veut rivaliser avec l’occident ?
midinette :
ils ont déboursé des sommes faramineuses pour organiser le festival et payer les chanteurs, ils devraient faire autant pour remettre de l’ordre dans ce site classé monument historique par l’UNESCO. quand aux dégradations, dans 10 ou 20 ans il ne resterai plus rien de ces ruines si on continu à les malmener de la sorte.
immigria :
Djemila est un très beau site archéologique mal exploité. Le tourisme pourrait être développé, l’entrée au site devrait être payant, il devrait y avoir des agents de sécurité, ce qui favoriserait l’emploi pour les jeunes. En ce qui concerne le festival, il pourrait se faire dans d’autres endroits ou salle. Les algériens cherchent à imiter l’occident ( alcool, drogues, sexe....). L’occident c’est également le respect : des règles, de l’hygiène individuelle et collective ; la connaissance, l’intelligence, la politesse..... Notre culture, notre patrimoine, notre histoire sont magnifiques et enviés par certains occidentaux, alors préservons ce que Dame Nature nous a confiée. Un jour nous récolterons ce que nous avons semé alors fesons que la semance soit la plus positive possible. Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on (...)
Commentaire n°107169 :
c’est lamentable !
AZZEDINE LE SETIFIEN :
Et apres le festival de Bejaia que s’est-il passé ? Alors mr Nedjar vous ne commentez que sur les choses qui vous plaisent.Ce dernier on vous a trop vu.
Commentaire n°107175 :
@AZZEDINE LE SETFIEN/ je laisse le soin au forumistes de vous répondre.Quant à moi,il me semble que j’ai fais mon devoir de citoyen en dénonçant ce que j’ai vu.Je n’ai pas eu le privilège d’assister au festival de la chanson amazigh de Bedjaia ni à celui de Djemila que, je n’irai pas voir par principe tant qu’il n’est pas externalisé.Quand à trop me voir sur le site,je voudrais bien que vous repreniez le relais !Ceci dit ,vous n’êtes pas tenu de me suivre ou de me lire. A Nedjar
anis :
J’ajouterai que quand on a une dent contre quelque chose,surtout si elle cariée mssaoussa,il faut carrément l’enlever chez le dentiste.Tout les grands festivals se tiennent sur des lieux archéologiques ;Timgad, Djemila, Guelma,Baalabek,Casablanca,Grece....Alors, ?Arrêtez de jouer l’écolo,et les protecteurs du patrimoine nationale.Allez y vous même nettoyer cette merde a la place de l’Apc si vous en avez le cœur plein de tristesse.
malek :
je suis désolé messieurs , les Algeriens c’est nous , toi , moi , elle , lui ,...d’ailleurs c’est le modele qu’on a voulu modeler afin qu’il laisse tranquille le politique . Quant à la comparaison avec les Mangols , je trouve que c’est exactement cela qui en train de se passer chez nous ! les Mangols dont vous parlez ont combattu l’islam à tel point qu’ils ont construit un pont avec les ouvrage des musulmans pour passer un fleuve mais ...mais apres qq années , ce sont ces même Mandols qui onà la tête d’une grande civilisation musulmanne aprés s’être reconverti . A bon entendeur !
Mériem :
De quoi on parle exactement ? - Si on parle de la tenue d’un festival pour distraire les gens, les cultiver un peu, et les sortir quelques heures de leur ennui, de leur train train abrutissant et du grognement menaçant de certains censeurs auto-proclamés, où est le mal ? C’est çà la fois une soupape de sécurité pour des citoyens qui étouffent et une occasion de se rencontrer en toute convivialité dans un cadre qui nous rappelle ce que nous avons été ... Si on parle des déchets montrés sur les photos cela nous ramène à quoi ? Au manque d’hygiène, au manque de respect de l’environnement de nos concitoyens. Allez faire un tour sur nos plages : fini le repas du pique-nique tout reste là : les boites de sardines, de yahourts, les coquilles d’oeufs, les bouteilles en plastique... alors que des poubelles sont accrochées aux arbres et si vous savez nager avec un masque et un tuba : le fond de la mer est à pleurer de rage ! Faites un tour dans certains quartiers : les bennes sont brûlées, cassées alors (...)
Goupil :
J’ai eu l’occasion de passer par Djemila jeudi,j’ai visité la cité en ruine,elle se porte comme un charme,nettoyée,débarassée des détritus après le festival,remise en état parfait,attendant les visiteurs qui n’arrivent pas.Au village,les habitants vaquent à leurs affaires comme tout au long de l’année.Ils ne savent pas pourquoi sur Sétif-info d’autres Algériens entretiennent la palabre au sujet de la kharba.On m’a remis presque gracieusement une petite caisse de Khoumri succulent et je suis rentré à Sétif juste avant le Ftour....Allez y faire un tour pour voir Djemila la pimpante,et ramener du Khoumri pas cher du tout. Alors ,Mr.Nedjar n’est-ce pas l’occasion pour un contre reportage(soleil de plomb garanti,curieux s’abstenir) et mettre fin aux palabres inutiles. Saha f’tourkoum et arrêtez de vous tirer dessus (...)
Commentaire n°107205 :
@Goupil, Merci de rapporter l’information sur l’état d’entretien du site de Djemila après votre visite .Oui ,les responsables de ce magnifique site à qui la tache ne revenait pas ,tout au moins pour ce qui concerne le Festival,avaient promis de procéder au nettoyage des lieux par leurs propres agents d’entretien.Comme quoi,vos observation,les nôtres et celles de toute personne soucieuse, peuvent porter. Nous vous signalons que nos photos sont datées du Mardi 03 Août,jour de la visite des lieux . Setif info
Ali :
@ BELALA Hadj : Bien dit Ça me rappelle un festival débile et qui ne sert à rien, crée récemment pas loin d’El Eulma, exactement à Hammam Soukhna qui s’appelle Haizia et dont le site internet EL EULMA faisait sa promotion.
houda :
Goupil ! Très belle réplique,Bravo et merci
direct :
parfaitement d’accord avec vous mustapha sur votre opinion sur khali .il rêve d’un poste de grand ’inquisiteur comme au temps d’isabelle dite la catholique .l’islam malheureusement pour toi khali ne connait pas et ne connaitra point l’église.sans rancune
Commentaire n°107274 :
A Azzedine le chien, je connais parfaitement Mr Nedjar.Est ce que tu es capable de lui dire directement ce que tu penses bassement ?Tu n’est surement pas plus algérien ou plus musulman que lui.La différence c’est que lui il ne se renie pas et,il n’a pas à justifier son existence dans un apport qui n’est pas le sien,ni celui de la majorité des algériens qui se veulent respectueux de leur valeur,de leur identité et de leur histoire.Tu pouvais faire l’économie de tes remarques désobligeantes en ce mois de Ramadhan où notre seigneur a préconisé le pardon et la convivialité.
Radjel ain fouara :
Merci Meriem d’avoir exprimé ce que je pensais de la plupart des algériens , heureusement que ce ne sont pas tous
Goupil :
@ Radjel aîn fouara Je n’ai jamais su que Aîn el fouara avait un époux qui pouvait s’exprimer à Sétif info sur la plupart des Algériens.Reste à savoir s’il est en chaire et en os ou en granite aussi dur que le marbre de sa Dulcinée. Meriem,je vous envie vraiment:vous avez un admirateuren dur,saha lik,raki b’zahrek !Vous le méritez bien ! Je plaisante pour me regaillardir avant le f’tour et j’espère que ma plaisanterie ne vexe notre radjoul.Saha f’tourkoum,Rabi yatakabel min’el-djami3 !
k6 6 tron :
bravo a Mériem et Anis,je suis tout a fait d’accord avec vous ;sauf que Mériem a employé le mot( berri),ce qui est inadapté dans ce cas de figure.(¨Berri) :c’est quelqu’un qui vient de la campagne.J’ai grandi a 10 km de Djemila, donc je suis berri et fier de l’être ;je n’ai jamais vu cet endroit dans un état si lamentable.il aurait fallu des gens biens éduqués pour organiser ce festival ,et prendre en considération toutes les nuisances engendrées par un tel événement .Au final,nous sommes tous (berris pequenots ),vu les milliards des sacs plastiques qui polluent nos champs et nos routes,il faudra un jour se retrousser lesmanches.bon courage,a tous.
Radjel aiin fouara :
Rebonjour, Goupil j ai beaucoup aimé votre plaisanterie, qui m’a laissé de marbre , c’est vrai ain fouara était toujours et restera pour toujours ma dulcinée, la preuve elle m’est toujours fidele, je l’ai jamais vu sortir avec quelqu’un, ni parler à personne, elle sait que je suis trés jaloux et macho , en plus de ça elle n’est pas trop bavarde quand je rentre le soir, elle ne fait que m’écouter quand je parle, enfin bref, pour revenir au sujet et pour répondre à Mr K6, le mot berri c’est pas employé pour désigner les gens de la campagne ou qui vivent dans les patelins, d’ailleurs y a beaucoup de grandes personnalités et d’artistes issus de ces régions, berri c est employé pour les incivilisé, les ploucs, ceux qui ont beaucoup d argent et qui ne savent pas s’en servir et vivre , vivre en fait est un art, c ’est inné et ça s’apprend pas, quelqu’un qui ne sait pas emmener ses enfants aux ruines romaines pour leur parler de l’histoire et des civilisations qui nous ont précédé est tout simplement berri, (...)
Mériem :
@ Goupil : Merci pour votre admiration mais rassurez-vous je suis mariée avec un homme formidable - formidable parce qu’il ne m’a jamais brimée, jamais mise plus bas que terre, que j’aime et que je respecte depuis plus de ...20 ans ( je triche un peu car ça fait bien plus) j’ai de grands enfants ! ...bref, en un mot comme en cent, je suis une femme avec beaucoup de chance, je le sais bien même si bien entendu il y a des crises de temps à autre comme dans chaque couple et dans chaque famille... Quand à mes interventions sur Sétif info ; il les lit parfois : ça le fait rire souvent ( il me connait bien !) et quelquefois il me reproche de trop discuter quand ça n’en vaut pas peine ... mais il me connait là-aussi ! C’est tout !
Mériem :
@ K6 6 TRON Je voulais vous expliquer ce que j’entends par berri et péquenot mais raadjer ain fouara vous l’a expliqué : comme vous le dites 90 % des Algériens viennent de la campagne et je vous dirai que mon grand-père est né justement à la campagne et il est venu s’installer Sétif-ville vers 1940...il m’arrive d’aller chez mes cousins campagnards avec beaucoup de plaisir et je n’ai aucun mépris ni pour les agriculteurs ni pour les paysans ou les bergers loin de là ! Le mot berri et péquenot désignent une généralité : des gens sans éducation, grossiers, qui ne sont pas civilisés c’est à dire mal polis, malpropres etc... mais ça n’a rien à voir avec leur lieu de naissance !!! Je peux vous dire qu’en tant qu’enseignante, j’ai eu à faire aux enfants des campagnes bien plus polis et respectueux avec leurs profs que les élèves des villes ! Voilà, j’espère que nous nous sommes compris. Salut à (...)
Goupil :
@Mériouma Madame je suis énormément confus d’avoir provoqué en vous une certaine susceptibilité ,ma plaisanterie était maladroite,c’est ce que je constate, et vous présente sincèrement mes excuses.Vous n’aviez absolument pas besoin d’étaler l’intimité de votre foyer.J’en suis profondément désolé. Dorénavant,considérez moi comme fervent admirateur pour ce que vous présentez à Sétif-info.Le fait de vous appeler affectivement Mariouma.......vous fait pensser à quoi en dehors de votre grand-mère !!!?
Radjel ain fouara :
SAHA FTOURKOUM Alors aucune réaction sur l’dée de lancer notre association ?? ou bien vous préférez vous exprimez que derrière vos écrans ??!! Ok, peut peut être on va commencer par créer un groupe sur facebook puis on verra celui qui est interessé et qui veut faire des actions qu’il me laisse un message sur keanu19@hotmail.fr Prendre des risques, c’est s’exposer à une possibilité de perdre. Rire, c’est prendre le risque de paraître stupide Pleurer, c’est prendre le risque de paraître sentimental Aller vers l’autre, c’est prendre le risque d’un engagement Montrer ses sentiments, c’est courir le risque de dévoiler au grand jour son moi profond Exposer aux autres ses idées et ses rêves, c’est risquer leurs moqueries Aimer, c’est risquer de ne pas être aimé en retour Vivre, c’est risquer la mort Espérer, c’est risquer la déception Essayer, c’est risquer l’échec Et pourtant nous devons prendre des risques car le plus grand péril dans la vie est de ne prendre aucun risque Celui qui ne risque rien ne (...)
Mériem :
@ Goupil (and Co) Salut à vous. Il y a un petite chose qui va vous sembler idiote : malgré toutes mes convictions -et mes expériences vécues- sur l’équilibre naturel entre les capacités, pas forcément identiques, des hommes et des femmes, il y a toujours un phénomène social que seule un femme peut comprendre -comme je suppose une personne subissant des ostracismes sociaux tel le racisme par exemple - c’est d’être la cible de plaisanteries douteuses, de moqueries injustifiées et quelque part , malgré soi on cherche à se justifier...c’est ce que j’ai fait, je le reconnais ! Excuses acceptées car je pense que c’est moi qui ai pris la mouche un peu vite... Mériem j’adore ce prénom qui me rappelle cette grand -mère si sétifienne si coquine, si fahla ! Qui faisait de la poterie artistique avec de l’argile de Drâa SIssal et tissait des couverture et des burnous. Mon grand-père l’appelait Rimati au grand dam des puritains de l’époque qui interdisaient aux couples de s’appeler par leur prénom ! (...)
LEMALHEUREUX :
Drôle de machos celui qui laisse sa dulcinée à poile 24/24 et en public
direct :
MALHEUREUX ne vous cachez pas derrière ce vous etes réellement car vos insinuations révèlent en vous le sentiment qui animent un certain nombre de gens dont bien heureusement je n’en fais pas partie et qui voit en la femme que le sexe .le débat sur ain el fouara et sa nudité démontre encore une fois de plus le niveau plus qu’archaïque de leurs initiateurs .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus