Accueil > Economie >

Crise de la dette américaine : l’Algérie n’a rien à craindre pour ses placements à l’étranger

samedi 13 août 2011, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

L’Algérie, qui a placé une partie de ses réserves de change à l’étranger, n’a rien à craindre des répercussions de la crise de la dette américaine pour ses placements « sécurisés » sur plusieurs plans, a affirmé le ministre des Finances, Karim Djoudi.

« Nos placements sont sécurisés sur trois plans : leur capital est garanti, ils sont couverts contre les risques de change et ils sont liquides, c’est-à-dire que nous pouvons les retirer à tout moment », a indiqué Djoudi. Le ministre n’a cependant pas avancé le montant de ces placements, précisant seulement que leur taux d’intérêt était de 3%, ce qui couvre, a-t-il estimé, « largement » l’inflation actuelle. Pour assurer une sécurisation « maximale » de ses réserves de change, gérées par la Banque d’Algérie, l’État algérien a « choisi » d’en placer une partie comme des « valeurs d’État sur des risques souverains, dont le risque est très limité puisqu’il s’agit de la disparition de l’État lui-même », a-t-il expliqué. Selon le ministre, l’Algérie avait, en fait, trois choix à faire pour gérer ses réserves de change.

Première possibilité : allez sur des actifs financiers privés caractérisés par un couple risque/rendement « très important », mais « ça reste un choix spéculatif et quand nous avons la responsabilité de gérer l’argent de la collectivité nationale, on ne spécule pas », a-t-il dit.

La deuxième est d’aller déposer son argent dans des banques, qui ne sont pas à l’abri du risque de faillite. Déposer ses réserves (de change) en valeurs d’Etat était donc « le meilleur choix pour l’Algérie », a-t-il soutenu. Quant à la protection contre les risques de change, elle est assurée, a-t-il ajouté, grâce à une répartition équitable des réserves en dollars et en euros. Ainsi, une baisse de l’euro pourra être compensée par une hausse du dollar et inversement, a-t-il poursuivi.

Revenant sur la « confusion » qui prévaut parfois à propos de la notion des réserves de change, Djoudi a rappelé qu’elles ne sont qu’une « contrepartie de la masse monétaire, transformée en dinars ». « Chaque fois qu’un dollar rentre dans l’économie nationale, il est transformé en dinar. Une partie est destinée à la fiscalité d’État afin de couvrir les projets d’équipements publics, les dépenses de fonctionnement et les transferts sociaux, alors que l’autre partie est déposée dans les banques », a-t-il précisé. Ce qu’il faut comprendre, conclut Djoudi, c’est que toute la dépense qui va à la collectivité nationale, entreprises et ménages, résulte de la transformation des réserves de change en dinars et dont 40 milliards de dollars vont annuellement aux importations. A fin 2010, les réserves de change de l’Algérie étaient de 160 milliards de dollars.


Partager cet article :
22 commentaire(s) publié(s)
hadj ahmed :
en 2008 l’Algérie n’avait-elle pas perdu quelques 50 millions de dollars placés chez un certrain MADOF, de sinistre mémoire ?
hadj ahmed :
Le taux d’inflation de l’Algérie n’est pas de 3 % . Avec un tel taux personne ne vous croira .
inconnu :
L’exception Algérienne....!, pourquoi la crise épargnerait elle l’Algérie ?. Avec les spéculations, bon nombres de trafiquants et de bandits de grands chemins vont piquer votre argent et le placer dans les paradis fiscaux et allez réclamer quelque chose ... ça c’est notre Algérie qu’on connaît , pas besoin de la crise Américaine Diviser pour mieux régner
houda :
Je pense ce qui est dit dans cet article est un complément au lien publié par mas http://www.youtube.com/watch?v=C3RnuPGErGA Bientôt l’Algérie subira le même sort que la Libye !!!une formidable guerre contre les taghout et les corrompusqui nous pompent l’air ,le gaz,et le pétrole sans rien laisser au petit peuple que nous sommes .Nous mourons tous en martyre nous dit on,nous n’avons rien a perdre puisque nous n’avons déjà rien depuis l’Istiklal ,a part ce misérable clavier des années 2000.Bien venue a l’occident prenez tous pour éponger vos dettes !
bensemra nacer :
une simple question de bon sens ,si nos besoins d,importations sont de 40 milliards de dollars par annee. POURQUOI produisons pour le double en petrole ? avons nous besoin d,extraire autant de petrole pour le transformer en billet vert depose dans leurs banques. UNE POLITIQUE REELLEMENT independante qui pense au generations futures doit utiliser ce petrole en fonctions des besoins du pays et non pas pour d,autres considerations. car ,on peut pomper tout notre petrole et le mettre a leurs dispositions,ils ne nous epargnerons pas ,ils ne se detournerons de nous que lorsque nous serons comme la somalie.
Commentaire n°107592 :
chariket el rihhhhhhhh
SOS Labass :
Bien sur que lalgerie n’a rien a craindre,ils ont des cachettes speciales personne ne les trouvera,ils sont forts dans le domaine ...vive le FLN.!
inconnu :
rahou souared echaabe meskine oukilkoum moulakoum
didine :
encore, un autre blasphème
loup blanc :
http://www.youtube.com/watch?v=C3RnuPGErGA&feature=player_detailpage
Kamel El Guelmi :
Reste la quatrième option qui n’a pas été dit , convertir l’argent liquide en or ou tout autres métaux précieux. Sachant que depuis l’année 2000 jusqu’à 2011 le prix de l’or a été multiplié par 7 et continue à gagner des échelons. Finalement , l’or n’est plus la monaie de la pré-histoire financière. C’est une monait qui a été choisie par la sagesse divine pour contenir sa valeur en elle même et dans son poids et non par la spéculations des acteurs financier internationaux et les jeux de chiffres de la réserve fédérale américaine. Une idée à ne pas sous estimer , retour aux sources oblige...!
khali :
l’algérie est vccinée contre tous les virus et les maux selon nos politiciens le seul virus qu’il ne métrise pas c’est celui de la corruption
Ali :
il sort d’ou ce Djoudi ?
hadj ahmed :
Monsieur Le Ministre, Tout cet argent que vous placez à l’étranger et qui est en plein péril à cause des crises successives du capitalisme et du libéralisme sauvages, tout cet argent là, ne serait-il pas mieux de l’investir en Algérie ? ca permettra d’initialiser une politique volontariste de grands travaux et qui permettra de soulager le chômage des jeunes et moins jeunes et aussi de mettre en place une politique audacieuse productive, pour réduire notre dépendance à presque 100 % de l’exportation des hydrocarbures etc...etc... tout le monde connaît la suite . Par exemple, étant donné que nous sommes en pleine crise de l’énergie et en crise écologique (réchauffement) ne serait -il pas audacieux de développer le plus grand projet du monde pour la production d’énergie solaire au Sahara . Cela permettrait de soulager, à notre niveau, la planète des émissions de CO2, d’aider l’Europe à se séparer du nucléaire qui les menace et qui nous menace encore plus (parce que nous n’avons aucun pouvoir de décision à (...)
inconnu :
les Algériens devrait connîatre le sort des pays arabes qui ont osé la démocratie au péril de leurs vies pour débarasser le peuple de la plus part des FLNistes au pouvoir depuis l’indépendance qu’il y ait crise mondiale ou pas , le reste c’est au peuple de le décider....
oulad ayad :
on connaissait les sketch minables de l’ENTV , mais il ya mieux encore !! les déclarations de ce Djoudi ministre des courants d air !! qui nous explique que la hausse du dollars compense la baisse de l’euro et vice versa : belle démonstration !! et que se passe t’il quand les 2 monnaies devissent en meme temps.?? IMPOSSIBLE VOUS REPONDRA DJOUDI LA BOULE DE CRISTAL grace a lui on a compris que l Algérie se situe sur la planète MARS... donc ce qui se passe sur la planète TERRE ne la concerne pas !! pourquoi ce type si brillant, que le monde entier nous envie, n’a pas été nommé Directeur du FMI pitoyable ministre nommé par qui ...........??
yahia :
Un ministre de l’éco... Ce ministère de l’économie qui ne sait pas expliquer par qui ont été émises des obligations au nom de son pays côtées à la bourse de Paris. je pensais que l’Algérie avait réglé ses dettes.
Commentaire n°107790 :
A ceux qui sont fatigués de la langue de bois de ce ministre, lisez la réponse du Professeur Dr Abderrahmane MEBTOUL, économiste,un vrai intellectuel algérien, intitulée Crise financière et réserves de change de l’Algerie placées à l’étranger : Monsieur Djoudi dites la vérité aux algériens http://www.setif.info/presse.php?cat=algerie-focus.com
Commentaire n°107800 :
@ hadj ahmed Un vrai nia. Vraiment vous êtes un naif qui croit que son appel va être entendu.
Commentaire n°107803 :
@ hadj ahmed Un vrai nia. Vraiment vous êtes un naif qui croit que son appel va être entendu.
hadj ahmed :
Je sais bien que le ministre n’a pas le temps matériel de lire mon message, ni d’aller sur Setif info. J’exprime seulement et simplement mon opinion sous forme de lettre au ministre , et je crois que le but de ce forum est d’exprimer ses opinions . Si mon appel était réelement entendu on ne serait pas privés de nos droits élémentaires ni des richesses de notre pays qui profitent à nos fossoyeurs qui essaient de nous enterrer avant notre mort .
hadj ahmed :
Nia ne veut pas dire naïf, mais innocent . être honnête c’est avoir une dose nécessaire d’innocence D’ailleurs tous les prophêtes sont innocents ainsi que les saints et ibad allah assalihin . ce serait bien de méditer là dessus . Innocent ne veut pas dire naïf, et encore moins idiot .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus