Accueil > Economie >

Nos patrons sont-ils patriotes ?

samedi 21 juillet 2012, écrit par : A Nedjar.Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Dans les années 70, une célèbre marque de chemises produites en Algérie faisait notre fierté puisqu’en raison de son faible coût et sa qualité supérieure ,elle s’exportait à l’étranger dans de nombreux pays . Sa récente réapparition sur les étals après une longue éclipse a suscité en moi une curiosité en souvenir de ces années de gloire ou notre industrie battait son plein.

Quelle ne fût ma surprise mais surtout ma déception en constatant que cette marque, frappée du même logo est produite ………en Chine !Il faut noter de plus que son tissu est de piètre qualité comparativement à celui qu’on connaissait

Il serait compréhensible et non justifiable,en raison des ces couts de production supérieurs, les opérateurs industriels Européens aient délocalisés leurs activités dans de nombreux pays pour ces mêmes raisons de coûts attractifs cette fois -ci , notamment dans les pays en voie de développements. Mais pour ce qui nous concerne, nos couts de productions à nous demeurent encore très faibles et seraient donc tout aussi attractifs également .

Cette délocalisation sauvage n’expliquerait et ne justifierait donc en rien la décision des patrons de cette marque algérienne d’aller produire ailleurs pour vendre ici en Algérie.

Et dire que l’un des patrons de cette grande marque nationale n’est autre que le grand patron des patrons en Algérie. Son organisation réunie les trois–quart des opérateurs nationaux économiques et industriels . Comment défendre ces intérêts nationaux lorsque ce parton des patrons montre le mauvais chemin et le mauvais exemple en allant chercher ailleurs ce qui existe bien ici chez nous ?Allez comprendre quelques choses en ceci ?

Mais ,renseignement pris auprès des néophytes, il semblerait que se soit ainsi établie une mode chez nos valeureux patrons en créant des entités à l’étranger,de sous traiter ou de délocaliser une partie de leurs activités. L’objectif évidemment serait de gagner beaucoup plus d’argent mais dans la réalité, c’est un mécanisme mis en place pour opérer à des surcouts fictifs, histoires de transférer plus de devises du pays pour couvrir soit disant ces derniers. Autrement dit c’est une véritable machine d’évasion d’argent en monnaies étrangères qui ne dit pas son nom tout en restant dans la « légalité ».

Pendant ce temps, nos usines ferment, nos machines rouillent et notre main d’œuvre s’étiole pour aller gonfler les rangs de chômeurs.

La grande Centrale des travailleurs prompte à lever les boucliers lorsqu’il s’agit du secteur public, n’en souffle pas mot pour défendre l’intérêt général de la nation.

Les récentes révélations des scandales de surfacturations et des transferts d’argent par certains laboratoires étrangers et opérateurs nationaux des milieux du secteur du médicament n’ont ;semble-t-il pas données suffisamment d’alerte.

C’est une véritable saignée qui viendrait à augmenter notre vulnérabilité économique quand on sait que ceci proviendrait de ceux qui ont la charge de veuillez à la protection de notre économie qui, en reste ,ne se développera jamais avec ces atteintes.

Oui, difficilement, une loi a été votée pour interdire l’importation de la friperie mais à quand interdira-t-on l’import de tout ce qui peut être produit chez nous ou qui concurrence violemment nos produits.

La loi antidumping de 1916 et patriot act de 2001 des USA et toutes leurs puissances n’ont pas été inventés et créés pour rien.

La voie du bazar étant ouverte ,il s’agit de savoir si nos patrons sont-t- patriotes ou non ?


Partager cet article :
20 commentaire(s) publié(s)
aba :
a l’epoque elle existe el kharouba, et celui qui essaie sera mitraillé la bas. maintenant khlate
MUS :
ALLLLLLLLLLLLLLAH YARAHMEK YA BÄ EL HOUARI .LUI IL SAVAIT COMMENT LES PUNIR .ET IL LES A BRISELES GEMBES SAHA RAMDANKOM
bail...lon :
En Algérie une devise :Toute entreprise algérienne qui marche est une menace pour le bail - import-export alors à la faillite...
Zagat :
Tout sera fabrique en Chine ,c’est le résultat d’un pouvoir corrompu dirrige par des vieilles carcasses. ..Mazaaaaaal el khir lelgoudam...!
Commentaire n°146910 :
Pourquoi laisser les immigrés ramener des vélos et des motos tandis que l’usine de guelma est à l’arrêt ?
Commentaire n°146911 :
enfin un article c comme ça aussi qu ’on peut comprendre l’état de notre système bancaire qui ! ne veut pas changer !!!!!! nos banques si bien cotées que l ’algerie demande l’appuie de la france cette dernière déposait elle meme la demande comme ci notre pays est toujours une colonie française ,voir sur radiowatani.com
Beaumarchais :
faut pas oublié que CHERIA made in china c importé avec devises, rire ! et ce facteur la nous prouve que ces patrons la, le dinar ne les interesse pas, donc si dinar ne les interesse pas, c evidement sont pas des patriotes. tout le systéme est pourri, du moment que cette marque est sur le marché algérien c que c mentionné dans la nomenclature des produit autorisés a l’importation, paradoxe, tous complices, alors boycottez la c simple
langar :
Qui est patriote dans ce pays, depuis que l´argent a pris possession des Algériens. Bientot nos enfants seront Chinois, puisque ca coute moins cher.
elguelil :
Peut être qu’on est le seul pays, dans le monde, où c’est une fierté de se présenter en tant qu’IMPORTATEURS !!! Et pour importer quoi ? Le dernier des derniers choix !!! Et avec quoi ? Avec l’argent du PEUPLE !!! Telle est la triste réalité … Tous les moyens sont bons pour détourner l’argent du PEUPLE, semblent se dire les rapaces !!! Qui va les arrêter ? Là est la question…
merouche charaf eddine :
Sa mais tonerais quil soit tous patriote la preuve les produits fabriquers en algerie en til sur les embalage le sigle madine algerie un exenple lusine samsung de la ville de setif en algerie qui et la 5eme plus gandes usine dans le mondes fait du montage de televiseur et hautre produit mais il net pas le seul en algerie vous vous douter bien.
Commentaire n°146938 :
MR Nedjar , vous vous attaquez a un sujet dont vous ne dominez pas tous les aspects, alors faite preuve de modestie et ne porter pas de jugement qui designe a la vindict populaire un operateur economique qui essai de survivre dans son pays noye de loi scelerates et peuple de trfiquants en tout genre ..,
Commentaire n°146940 :
C’est la triste réalité.C’est le seul pays au monde où il existe prêt de 40 000 importateurs à coté de quelques exportateurs ! Et ça va en les encourageant
Commentaire n°146942 :
à 22 juillet 2012, 12h07 j’allais dire la même chose
ben ali :
c’est la fautes aux immigrés , c’est la faute aux importateurs -vous croyez vraiment que si les importateurs arretaient d’importer nous aurions un marché local qui se developperait -vous vous souvenez de l’epoque ou dans les souks el fellah il n’y avait que des manches a balai et du savon -vous voulez retourner a cette epoque car c’est ce qui nous attend sans les importateurs !...l’argent qui sert aux importations vient pour partie de l’immigration -parce que le dinars est non convertible et la legislation sur le change est incomprehensible -le marché parrallele permet la conversion du dinars et de faire tourner la machine -si la banque algerienne n’accepte pas de convertir le dinar ,il faut remercier ceux qui osent encore prendre du dinars contre des euros ou des dollars !...il appartient a l’etat de reguler les importations par une politique des quotas sur certains secteurs mais mettre fin aux importations c’est revenir 50 ans en arriere avec un peuple qui a pris de tres mauvaises habitudes (...)
Commentaire n°146955 :
à l’auteur du post du 22 juillet 2012, 12:07 : Le débat porte sur un sujet intéressant bien défini et non sur la qualité que vous jugez à votre manière.Nous attendons votre intervention pour le relever. Si à votre tour vous n’avez pas cette capacité ,alors ne dites rien.En tout cas vous n’apportez rien au sujet.
elguelil :
@ ben ali J’appartiens à une génération qui avait cru au développement de son pays ! Slowly but surely… Comment ne pas y croire, puisque toutes les portes du savoir nous ont été grandes ouvertes dans le monde entier, grâce à des bourses d’études, de notre pays. Sans compter les dizaines d’universités, grandes écoles et instituts en ALGERIE. Les entreprises publiques poussaient comme des champignons à travers tout le pays et n’attendaient que les compétences pour les gérer et les rentabiliser… Hélas ! C’était comme si un ouragan avait soufflé sur notre pays, emportant sur son chemin, notre espoir. Ainsi, tout a été fait de telle sorte à pousser la grande majorité des compétences nationales à quitter le pays pour d’autres cieux. Puis entamer la destruction du secteur publique au profit de l’économie de (...)
Dr. Cherif Ghalizani :
Le gain monétaire et les profits personnels a court terme régissent l’économie presque partout sur cette planète. Les usines ont commence a fermer aux en Amérique du Nord et en Europe depuis le Free Trade Agreement des années 90 et elles continuent a fermer dans ces continents. Nous voyons ces derniers jours les licenciements chez Peugeot ou on parle de mettre a la porte plus de 8.000 travailleurs. Bref pour notre pays ...nous avons copier sur les monarchies des pays Arabes. La seule chose que ces pays incluant l’Algerie font des trous dans le sous sol, installent une plomberie pour amener les hydrocarbures au port ou dans les pipelines transmediterraneens ...et encaisser les revenus....ensuite on achète...et achetons tout...naturellement plus facile que de créer des usines...Le meilleur exemple l Arabie Saoudite pour ceux qui connaissent ce pays depuis 1948... Quelles sont les usines de fabrication et de production dans les monarchies Arabes...a part l’import et parfois le (...)
Commentaire n°146977 :
bonsoir et saha ftourkoum je suis ok que le secteur public a été démoli en contre partie le secteur privé ne prend pas de la dimension face à l’importation aveugle car meme en europe l’entrée de tout les produits est gérée selon l’intérêt de l’espace schengen . les artisants et les petites entreprises privées sont le levier de l’économie hélas notre peuple reçoit un crédit emploi de jeune ou autre mais qui n’est le plus souvent pas utiliser dans ce bon sens mais au contraire à acheter des voitures et .....ou est la conscience de ce peuple ou son bon sens expliquez moi cela
hamdi mosbah :
Ce n’est pas nos patrons quine sont pas patriotes mais bien au contraire ces ceux chargés de les superviser et je veux dire par là les inspecteurs de travail dont la rachoua leur troue les poches et pour une anecdote qu’un gardien d’une usine à Sétif m’avait raconté un jour me dit-il un ouvrier s’est rendu à l’inspection du travail pour porter plainte contre son patron qui ne leur payait pas les heures supplémentaire au prix fixé, le meme soir après le départ des ouvriers de l’usine Monsieur l’inspecteur était venu seul dans son véhicule personnel pour faire chanter le patron et prendre sa part quand à l’ouvrier il n’avait jamais perçu ses dus.
nvNTDPZqIAZZSazbe :
Olivier, si je devais paitrr sur une eele de9serte avec une seule musique et un seul poe8te, je choisirais Mozart et toi !!!Je lis ce poe8me et me demande comment, dans une meame personne, le bon Dieu a re9ussi e0 placer tant de mots. Tes mots sont non seulement beaux ils sont vrais et authentiques. C’est pour cela que je les aime Merci Olivier, tu as embelli ma journe9e. Et, c’est bien pour dire, j’avais Mozart dans l’auto e0 mon retour du bureau. Pas besoin d’une eele, l’eele c’est moi )Je t’embrasse et je te fais un grand ce2lin de Miche8le X0X0X

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus