Accueil > Economie >

Signature à Sétif d’une convention Algéro-chinoise pour la réalisation d’une Ecole des métiers des travaux publics

lundi 19 novembre 2012, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Une convention de partenariat portant étude et réalisation d’une Ecole nationale des métiers des travaux publics a été signée dimanche à Sétif entre l’Algérie et la Chine, en présence du ministre des Travaux publics, Amar Ghoul.

L’accord de partenariat a été paraphé par le directeur général de l’Agence nationale des autoroutes (ANA) et le directeur de l’entreprise chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC).

La signature de cette convention s’inscrit dans le cadre des mesures d’accompagnement arrêtées au titre du marché de réalisation du projet d’autoroute Nord- sud, a indiqué le Dg de l’ANA, Ahmed Ziani.

Cette Ecole nationale, dont le chantier devra être lancé-prochainement" offrira des formations-à la carte" pour les entreprises publiques ou privées spécialisées dans les travaux publics, l’administration et les collectivités locales, a précisé M. Ghoul, à l’issue d’une visite de travail effectuée dans la wilaya de Sétif.

Il a ajouté que le champ d’action de cette école sera élargi, dans une seconde phase, pour toucher les métiers de bâtiment et de l’hydraulique.

Cette future Ecole nationale qui devra être implantée sur un site-stratégique" faisant jonction entre l’autoroute Est-ouest et l’université de Sétif, sera dotée de toutes les commodités essentielles pour une formation des-plus adéquates", a indiqué M. Ghoul.

La réalisation de cet établissement permettra-la récupération des quelques métiers qui commencent à se perdre en Algérie" et la maîtrise des nouvelles techniques utilisées dans les travaux publics, a-t-il ajouté, faisant part à ce propos, de l’importance de la requalification de la main d’œuvre locale.

La formation au sein de cette école sera soumise à des critères rigoureux, a encore souligné le ministre, précisant qu’elle sera dispensée-en fonction des besoins du marché du travail et ceux de l’économie nationale".

Le ministre des Travaux publics a affirmé, dans une déclaration à l’APS que cette Ecole nationale ainsi que l’Ecole supérieure de management en travaux publics et le Centre de contrôle de la qualité des travaux publics, en projet, seront lancés-dans le courant de l’année 2013".

Au cours de sa visite dans la région, le ministre des travaux publics a procédé à l’ouverture à la circulation de l’échangeur d’El Hidhab, situé à proximité de l’université d’El Hidhab.

Sur place, M. Ghoul a souligné l’impact de cette nouvelle jonction avec l’autoroute Est-ouest et la RN 5 sur le désengorgement de la ville de Sétif.

Il a également procédé à la mise à la circulation d’un tronçon de route de 32 km reliant le chemin de wilaya n° 140 et la RN 5, dont les travaux de renforcement ont nécessité un investissement public de 500 millions de dinars.

Plusieurs chantiers de renforcement et de confortement de routes nationales, dont la RN 74 (Boufarroudj-Beni Ourtilane, au nord de la wilaya) sur 26,5 km, et la RN 76 (Bouferroudj-Guenzet) ont été inspectés par le ministre des Travaux publics.

Le chantier de réalisation du dédoublement de la RN 9 entre Amoucha (commune de Tizi N’bechar) et la limite administrative de la wilaya de Bejaia, sur 15 km, a également été inspecté par M. Ghoul qui a insisté, in situ, sur l’importance du respect des normes de réalisation et sur la livraison des projets dans les délais contractuels.

Le ministre a annoncé le prochain lancement des travaux de réalisation d’autoroutes reliant la wilaya de Sétif aux wilayas de Jijel et de Batna. Ces chantiers devront être lancés dans le courant de l’année 2013, a précisé M. Ghoul qui s’est félicité des-avancées quantitatives et qualitatives" accomplies par la wilaya de Sétif dans le domaine des infrastructures de base.


Partager cet article :
19 commentaire(s) publié(s)
s :
Voila un pays qui faisait partie des pays du tiers monde devinent une puissance mondiale.bravo félicitations aux peuple chinois.
Shrek :
Il a quoi comme diplome ce ministre dont le nom donne la trouille ? hi hi hi
Commentaire n°160176 :
mais enfin ils se réveillent nos tète pensante pour éduquer nos jeunes de les diriger vers le vrais réalité fini le commerces informelle vive les écoles des métiers moderne bravos en fin quelque chose de positif
merouche charaf eddine :
la réalisation d’une école des métier des travaux publiques en partenaria avec les chinois .les entrepreuners sétifiens von aprendre le chinois.et les jeunes qui ne métrise pas l’arabe il ne save pas ni lire ni l’écrire le thaux d’ilétrisme éxiste alor aprendre le chinois c’est une longue trés dur a aprendre et pourquoi il on pas fait un partenariat avec les français c’est moin conpliquer pour la longue sa a l’air d’étre des conneries c’est histoire. les longues oficielle les plus parler en algérie l’arabe-bérbére-français
mohamed :
nous ingénieurs ont travaillé plusieurs années avec les chinois on principe maintenant ont une grande expérience dans le domaine de bâtiment et travaux publics pour quoi pas ils prennent pas exemple la façon de travail de chinois ou il ya d’autres choses ???
ali :
salam il ya une époque on avait les russes dans nous écoles c’était n’importe quoi je pense rebolotte avec les chinois on a de grand ecoles a alger mais il manque l’experience a nous ingenieurs dans les grands constructions salam
Commentaire n°160190 :
INHC Boumerdès INIL INGM IAP INPED INELEC DES INSTITUTS EXEMPLAIRES QUI SONT VOLONTAIREMENT ELIMINES AFIN DE DONNER UNE PALCE A LA CRISE , il faut que ce type de grande école revient en ALGERIE
GUIDOUM MABROUK EL EULMA :
Salam a tous , et a toutes , Avec les chinois tout peut se realisé , une ecole des metiers des travaux publics a Setif , il est des moments ou les reves les plus fou semblent realisables a condition d oser les tenter . Commence par faire le neccesaire , puis fait ce qu il est possible de faire et tu realiseras l impossible sans t en apercevoir , avec les chinois cette future ecole nationale des metiers va etre realisé dans les delais inchaalah , notre wilaya a besoin de changement technologique bien maitrisé qui sauve l emploi . Je crois que le gout d ameliorer ses performances est dans la nature de l homme , pour ne pas cité quelque uns , qui se cachent ,la jalousie de la reussite d autrui c est la non conscience de sa propre mediocrité , salam
farid92 :
salam, c est tres bien pourvue qu il embauche nos jeunes apres leurs formations et qui leurs donent du travail.
Commentaire n°160220 :
Après le français, il fallait arabiser et ensuite kabiliser et maintenant il faut chinoisisser. Nos enfants qu’ils soient élèves ou étudiant n’ont pas de langue, ils confondent entre l’arabe et le kabhyle ; entre le français et l’anglais et le tout se confondra bientôt avec le chinois. Ce sera l’unique pays au monde à communiquer avec les gestes et s’instruit par les gestes. Si j’ai bien compris le partenariat a été signé avec un bureau d’engineering et non avec un organisme spécialisé dans la formation. Est ce que ces projets qui relève du ministère de la formation professionnelle se trouvent dans le programme du président du ressort de celui des travaux publics ???
ben ali :
d’apres l’article , je crois qu’il y a une petite confusion - il ne s’agit pas d’un partenariat dans la dispense de la formation mais d’un contrat de construction d’une ecole -les chinois ne sont pas fous- c’est eux qui copient le monde et non l’inverse - vous croyez qu’ils vont former des algeriens pour se faire chaparder des contrats en afrique demain -les chinois se contenteront de fabriquer un edifice de formation mais cela s’arrete la ( du moins c’est ce que moi je comprend de l’article !)- Bonne inititaive pour arreter le massacre technique dans le BTP et le genie civil -mais que de retard -il faut au moins 3 ans pour former les premiers elements de valeurs or c’est maintenant que l’argent coule a flot dans les pays petrolier africain - dans 3 ans les chinois auront deja fini de tout construire de l’afrique du sud au nord du sahel !...dans 3 ans /5 ans on aura deja tout construit de travers mais ça permettra de tout refaire correctement par la suite , a moins que le petrole ne le (...)
Albatros :
cé caduque ! ts les Ets sont entrain de DEFORMER ! la formation n’existe plus ! la SCIENCE ET LE SAVOIR cé le dernier SOUCI des ALGERIENS ! L’ALGERIE est dans une VRAIE DECADENCE , donc pas besoin de souffler la braise déja eteinte pour la rallumer !!!
Commentaire n°160238 :
A Shrek Il n’a pas de diplome, mais rassurez-vous car il compte s’inscrire a l’ Ecole nationale des métiers des travaux publics quand elle sera réceptionnée, c-a-d. on ne sait pas quand
Commentaire n°160239 :
Ne nous emballons pas, ce n’est qu’une école de plus. Nos universités forment déja des cancres, pourquoi en serait-il autrement pour cette école ? Ce qui nous fait défaut a nous Algériens, ce ne sont pas les écoles, mais la volonté de travail pour sortir du sous-développement. Nos ministres peuvent construire toutes les écoles qu’ils veulent, ils ont depuis tres longtemps choisi de faire régner l’ignorance pour mieux noyer le pays, ou ce qui en reste.
Similitude :
Il n’y a plus d’entreprises algériennes ,plus de maçons ni d’architectes ! Voilà le premier pas de la mauvaise gestion et des écarts économiques et surfacturations ! Bientôt le futur pauvre directeur de cette école paiera les pots cassés de cette action comme celui du stade du 5 juillet......
farah-diba :
salam grande ecole de formation ....à la corruption dans ce domaine les Chinois sont champions du monde !!!!!!!!!!!
oussama :
rabi yahdikoum ,personne n`est satisfait
nono :
Je pensais naïvement que nous avions des architectes, des ingénieurs en génie civil, des maçons.... De 1962 à ce jour qu’avons nous formé pour en être réduit a importer 80% de ce que nous consommons. Tu parles d’une réussite. Et dire que belkahdem, ben bella, bouteflika......et tous les autres s’auto congratulent et flattent mutuellement leur égo lorsqu’il font le bilan de l’Algérie indépendante. Pauvre de nous.
merouche charaf eddine :
pourquoi il on pas fait construire des centres de formations de métiers en algérie en partenaria avec l’afpa en françe depuit l’époque de houari boumediéne jusqua nos jour en 2012 au lieu de faire venir les chinois en algérie l’avenir c’est les jeunes en algérie il et jamais trop tard une nation ne se construit pas avec des réves au pays de mickey

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus